Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog



Mon web à moi, ma vie... Mes envies, mes amours, mes humeurs, mes emmerdes et vous !

23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 16:00

manif-pour-tous-24-mars-2013.jpg  Ce dimanche sera, je l'espère, celui du dernier baroud d'honneur de l'association La Manif' Pour Tous avant le débat au Sénat, le mois prochain, sur le Mariage (et l'adoption) pour tous... Une dernière fois, je l'espère, que l'on entendra parler de ce collectif de droite et catho (vrai, contrairement à ce que ses ténors veulent faire croire) qui répand la haine et l'homophobie à chacun de ses meetings, à chacune de ses manifestations.

 Les comptes rendus de leurs dernières réunions publiques, les vidéos visibles sur le Net, montrent à quel point leur discours est fait de mensonges martelés, de slogans d'un autre temps et de déclarations assumées, jusqu'à accuser les défenseurs du mariage et de l'adoption pour tous d'être des collaborateurs à défaut de les traiter de nazis. Quoique X. Bongibault, porte-paroles autoproclamé de l'association, est allé jusqu'à comparer à plusieurs reprises F. Hollande à Hitler...

 Une dernière fois, je l'espère, Virginie Tellenne (alias Frigide Barjot), Xavier Bongibault, Laurence Tcheng et Cie batteront le pavé parisien accompagnés de centaines, de milliers de moutons aveugles et sourds à l'évolution de la société tout comme l'Eglise catholique, les autres religions aussi, tout comme la droite politique française, UMP et Front National en étendard de la regression sociale. Et après ce dimanche 24 mars, fin de la tartufferie, de la farce. Dégagez !

 Place au vote au Sénat puis en 2ème lecture à l'Assemblée Nationale du texte de loi permettant enfin aux personnes de même sexe de se marier, d'adopter, conformément à l'engagement 31 du candidat François Hollande élu Président de la République l'an passé et à qui on ne peut reprocher de tenir ses promesses. Sur ce point-là tout au moins.

Repost 0
AL1 - 23/03/2013 4:00PM - - dans Coups de gueule
commenter cet article
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 19:05

mariage-pour-tous-et-adoption-en-europe-300x245.jpg  C'est la lecture de ce courrier des lecteurs du quotidien local Vosges Matin qui motive ce post. Car n'ayant pas eu l'occasion de lire au préalable celui de la semaine passée c'est en prenant connaissance de celui d'aujourd'hui (qui y fait réponse contradictoire) que j'ai découvert une lettre adressée au journal par M. Jean-Luc J. il y a 15 jours. Et là surprise je lis un tas de poncifs homophobes tels ceux débités à la chaîne depuis quelques semaines par les leaders d'une droite catholique et conservatrice. Et pire encore certains propos sont susceptibles de tomber sous le coup de la loi.

 Je cite :  "Au-delà... [du] projet de loi sur le mariage homosexuel... il demeure un risque majeur... pour l'enfant adopté... lié au phénomène de pédérastie que la loi qui a dépénalisé l'homosexualité n"a pas pour autant éradiqué". Et d'expliquer, avec force référence aux Grecs anciens et à André Gide, que le dictionnaire définit le pédéraste, donc l'homosexuel, comme un pédophile : "Homme qui a des relations sexuelles avec de jeunes garçons". Ce qui dans la bouche l'écriture du même lecteur de Vosges Matin devient "Tous les homosexuels sont pédérastes". L'adoption entraînant de fait un "risque pour l'enfant... indéniable, et d'une ampleur sans commune mesure avec les cas de viols ou d'inceste dans les familles traditionnelles".

 La plume de l'homme ne s'arrête pas là : "...il serait criminel qu'une loi ait pour effet de mettre à disposition de prédateurs sexuels un enfant innocent. Auquel cas, la pédophilie pourrait s'exercer, en toute quiétude, en famille". Oui, vous avez bien lu, tout cela a été publié dans un quotidien en page courrier des lecteurs sans pour autant que le modérateur n'apporte la moindre censure ou la plus petite contradiction.

 Si l'immobilisme économique de la France pose réellement problème, que dire alors de ce conservatisme, lamentable car illogique, hérité d'une société judéo-chrétienne complétement incapable de suivre l'évolution progressiste de la société, accrochée qu'elle est à un argumentaire dépassé et rétrograde. Un état d'esprit, certes minoritaire mais stigmatisant et dangereux, à considérer comme un mal français tant on voit le nombre de pays voisins du même acabit s'étant ouvert au mariage pour tous et à l'adoption.

Repost 0
AL1 - 05/11/2012 7:05PM - dans Coups de gueule
commenter cet article
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 01:00

le-vieux-tacot-300x202.jpg  Entre Petit et Grand Travers, à l'Ouest de La Grande-Motte. Une des plus belles plages de la côte méditerranéenne, à mon goût, à fréquenter hors saison pour en profiter pleinement.

 Bien avant que Sébastien, serveur à Montpellier, n'en parle dans le supplément So Têtu du numéro d'été (juillet-août 2012) du mensuel gay, j'ai consommé quelques rafraîchissements servis par Sam et Nicole "au vieux camion américain* où beaucoup d'homos se retrouvent pour boire l'apéro, ça branche pas mal et il y a de beaux mecs"... "Un vrai QG homo sur le bord de plage, devant l'entrée symbolique du haut lieu homo de drague du Sud de Montpellier", nous dit le guide France gay et lesbien 2012 (avec avis des lecteurs).

 Le Vieux Tacot est pour moi, chaque année ou presque, synonyme de fin d'été. Après la rentrée de septembre, lorsque les plages sont quasi désertes, ces quelques jours passés au bord de la Grande Bleue sont autant de jours de vacances mis à profit pour recharger les batteries. Même si nous avons régulièrement un bel été indien, une semaine là-bas vaut plus qu'une autre ou une quinzaine (de jours) ensoleillée d'automne.

 Aujourd'hui si je reviens sur ma fréquentation de ces lieux, plage et Vieux Tacot que j'aime tant, c'est que leur avenir est remis en question. Un réaménagement programmé et en cours du cordon littoral entre Carnon-Plage et La Grande-Motte modifiera à court et moyen terme (puis définitivement) les habitudes des estivants et des résidents locaux venus de l'agglomération de Montpellier. Pour 2015, si mes souvenirs de lecture sont bons, tout ceux qui voudront profiter de l'endroit devront se faire piètons. Fini donc la circulation automobile (ainsi que celle des 2 roues motorisées)... Avec pour conséquence la disparition probable de notre snack mobile qui prenait ses quartiers d'été en limite ouest du Grand Travers depuis des années pour ne pas dire des lustres.

 Et ça, autant vous le dire, je n'apprécie pas. Je ne voudrais pas que cela devienne des souvenirs d'été.

* En fait le vieux camion américain est un Citroën U23 de 1952.

Repost 0
AL1 - 05/11/2012 1:00AM - dans Coups de gueule
commenter cet article
6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 20:51

affiche-gay-pride-2012-paris.jpg  Telle est la question qu'on peut se poser une semaine après la Marche des Fiertés 2012. Pour de multiples raisons. La première vient de suite avec les changements politiques intervenus en France en mai et juin. De fait le slogan "2012 : l'égalité n'attend plus !" devrait être dépassé en 2013 puisque l'engagement 31 (notre Prop31 !) du candidat François Hollande deviendra une réalité au plus tard en 2013 selon les informations récemment transmises par le Gouvernement Ayrault. Les couples LGBT pourront donc se marier et adopter, peut-être même avant la prochaine Marche des Fiertés parisienne qui devrait se tenir l'an prochain le 22 juin ...si elle est maintenue.

 Une Gay Pride (son ancien nom) qui cette année encore, et malgré le changement de gouvernement (et donc l'arrivée d'un nouveau Ministre de l'Intérieur), a vu une guerre des chiffres opposée service de l'Etat et organisateurs au sujet du nombre de participants. 60000 selon la Préfecture de Police, plus de 500000 selon l'Inter-LGBT. Une différence récurrente depuis des lustres qui ne fait pas avancer le schmilblick puisque chacun donne des chiffres vérifiables : les policiers comptabilisent le nombre de participants qui suivent les chars (plus de 80 en 2012) tandis que les organisateurs estiment le nombre de personnes présentes tout au long du parcours, public compris. Peut-on espérer que Police et Inter-LGBT tombent enfin d'accord sur le même chiffre en 2013 ...si la Marche des Fiertés est maintenue ?

 Restera-t-il une (ou plusieurs) revendication(s) porteuse(s) pour conserver une certaine cohésion à une manifestation qui ces dernières années s'est transformée peu à peu en un défilé commercial loin de la Gay Pride originale, festive et militante ? Car, oui, n'ayons pas peur de le dire, plus encore cette année que par le passé, nous avons eu droit à une succession de chars opérés par des partenaires commerciaux. Sans doute l'Inter-LGBT a-t-elle besoin de cette aide financière pour organiser un tel évènement mais jamais nous n'avions vu sur le parcours de la Marche autant de constructeurs automobiles, d'établissements commerciaux gays et lesbiens, de sites Internet de rencontres. Même NRJ a remplacé Radio FG. Le tout au détriment des traditionnelles associations historiques et de son aspect politique quasi invisibles (ou si peu) cette année. J'oserai le rapprochement avec la Techno Parade puisqu'on y retrouve en majorité le même public et les mêmes participants, pour la plupart jeunes, voir très jeunes, présents plus pour se montrer et faire la fête que pour soutenir ou revendiquer qui ou quoi que ce soit. Déguisement (ou au contraire effeuillage), musique et boissons sont devenus le triptyque de la Marche et sans nouveau message fort nous aurons droit au même topo en 2013 ...si la Marche est maintenue.

 Alors qu'on se prend à regretter l'ex-Gay Pride des années 2000 (et avant, pour les plus anciens), je repose la question : la Marche des Fiertés survivra-t-elle à 2013 ?

Repost 0
AL1 - 06/07/2012 9:55PM - - dans Coups de gueule
commenter cet article
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 10:02

gay-pride-auxerre-annulee.jpg  C'est du jamais vu en France. C'est digne des régimes autoritaires des ex-pays de l'Est où les partis nationalistes rascites et homophobes alliés au pouvoir en place menacent et brutalisent les communautés LGBT... Là c'est en France que ça se passe, aujourd'hui, en silence et en l'absence de toute réaction au niveau local et national.

 Un fait sans précédent. Sous la pression exercée par le Front National, parti raciste, xénophobe, homophobe, la Mairie d'Auxerre et la Préfecture de l'Yonne ont tour à tour retiré les autorisations qu'elles avaient pourtant données aux organisateurs de ce qui devait être la première Marche des Fiertés LGBT à se dérouler ce samedi dans la préfecture bourguignonne. Un choc pour l'association "Agir contre les discriminations" qui a appris l'annulation 2 jours seulement avant la date prévue de la manifestation.

 Se retranchant pour l'une derrière un manque de moyens matériels et humains à mettre à la disposition des organisateurs, pour l'autre derrière des "raisons de sécurité", mairie et administration se refusent à dire qu'elles ont agi de concert sous la pression du parti d'extrème droite qui par l'intermédiaire d'un représentant local a annoncé à plusieurs reprises que le Front National ferait tout pour empêcher la tenue de cette Gay Pride, dût-il employer la force...

 "Ca va mal se passer", "Nous empêcherons qu'elle ait lieu", Richard Jacob, élu frontiste, n'y va pas par 4 chemins pour expliquer son point de vue sur la Marche des Fiertés auxerroise qui aurait, toujours selon lui, des "retombées médiatiques dont nous ne voulons pas bénéficier" avec des "gens qui viennent défiler dans des tenues les plus provocantes pour offrir un passe-droit à l'homosexualité", ajoutant au passage qu'il ne s'interdit pas d'avoir recours à des menaces physiques "s'il le faut". Nous sommes là très loin des propos prétendûment appaisants de Marine Le Pen lors de la période électorale qui vient de prendre fin et au cours de laquelle elle a tenté de courtiser l'électorat homosexuel... Une chose est sûre, Préfecture et Mairie ont calé devant le Front National local ce qui est inadmissible de la part de représentants de l'Etat et du peuple. Toutes 2 ont eu un comportement tout aussi condamnable et discriminatoire que l'homophobe Richard Jacob.

 Même si "Agir contre les discriminations" maintient aujourd'hui le village associatif et la soirée prévus, il manquera quelque chose pour que la fête soit totale... Nous ne pouvons qu'inviter les personnes LGBT d'Auxerre et sa région, ainsi que leurs amis à nous rejoindre à Paris samedi prochain 30 juin pour la Marche de Fiertés nationale où ils seront accueillis à bras ouverts.

 

- 23/06/2012 7:30PM - Rectificatif. Finalement la Mairie d'Auxerre est revenue tardivement sur sa décision d'annuler cette Gay Pride et la Marche des Fiertés a bien eu lieu ce samedi à partir de 16h30 grâce à la mobilisation des organisateurs et des internautes qui avaient obtenu le soutien de la Coordination Interpride France.

Repost 0
AL1 - 23/06/2012 11:05AM - - dans Coups de gueule
commenter cet article
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 01:20

berlusconi-et-les-gays.jpg  Tout le monde a en mémoire la sortie de Silvio Berlusconi, Président du Conseil italien à l'époque (novembre 2010), qui avait déclaré : "Comme toujours je travaille sans arrêt et si de temps en temps je peux regarder une jolie fille dans les yeux, mieux vaut aimer les jolies filles qu'être gay". Une tirade comme lui seul à ce niveau de la politique (chef d'Etat ou de gouvernement) est capable d'en débiter, étant lui-même une parodie du macho italien...

 Et, à droite, en caleçon et sortie de bain, ce n'est pas DSK mais bien "Il Cavaliere" himself dessiné par Kolokas. Un Berlusconi qui vient à nouveau de faire une blague de mauvais goût à propos des homosexuels, ce dans une interview accordée à The Atlantic. Répondant au journaliste Ph. Delves Broughton, Silvio Berlusconi qui souhaite poursuivre en politique, sans pour autant revenir au gouvernement, préférant jouer un rôle de conseiller, de "grand frère", lui assène également une nouvelle provocation sur ses frasques d'homme à femmes. "Je n'ai aucune raison de présenter des excuses [à propos du scandale du Rubygate, NDLR]" ajoutant "...La seule chose dont on ne m'a jamais accusé, c'est d'être gay. Soyons clair, je n'ai rien contre les homosexuels. Au contraire j'ai toujours pensé que, plus il y a de gays autour de moi, moins il y a de compétition."

 S'il est vrai que les homosexuels lui laissent volontiers la totalité des poupées siliconées dont il rafole tant, le roi du Bunga-bunga ne devrait pourtant pas oublier que La Repubblica l'a brocardé en 2009 pour ses fréquentations loin d'être totalement féminines.

Repost 0
AL1 - 12/02/2012 1:20AM - - dans Coups de gueule
commenter cet article
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 19:28

dominique-strauss-kahn-anne-sinclair-l-adultere.jpg  Si au moins cela avait le mérite de limiter l'avalanche médiatique que nous subissons depuis 3 mois et demi. Que nenni. Le voilà innocenté selon le qualificatif utilisé par quelques journalistes et pléthore de dirigeants socialistes qui aujourd'hui se prennent à le voir revenir rapidement sur le devant de la scène politique française, notamment en raison des primaires organisées par le PS en vue de la désignation de son candidat à l'élection présidentielle de 2012. A défaut dêtre lui-même dans les starting blocks, certains voient en lui un futur conseiller spécial pour celui qui sera désigné en octobre prochain...

 N'y a-t-il pas un peu (trop) de précipitation dans cette liesse collective et journalistico-politique socialisante ? Si les avocats de Dominique Strauss-Kahn déclarent aujourd'hui que DSK a "payé au prix fort une absence passagère de jugement" c'est bien qu'il s'est passé quelque chose dans la suite 2806 du Sofitel de New York le 14 mai dernier au matin. Et un quelque chose autre que la relation sexuelle consentie. Sans doute pas un viol puisque la Justice américaine a préféré jeter l'éponge évitant un camouflet devant le peu d'éléments tangibles permettant de juger pénalement l'ex-directeur du FMI...

 Ce qui a eu lieu dans la chambre du Sofitel ? Nul ne le saura jamais exactement. La seule confirmation est qu'il y a bien eu rapport sexuel, DSK (malheureux homme ?) ayant laissé des traces de sperme un peu partout... Quoi ? Il y a eu relation sexuelle ? Mais c'est au minimum un adultère ! Dominique Strauss-Kahn a trompé Anne Sinclair ! Je ne sais pas pour vous, pour moi il est au moins coupable d'adultère. Certes ce n'est plus condamnable pénalement mais au civil... Raison suffisante pour un divorce. Et ce sans parler de la culpabilité religieuse puisque DSK est un pratiquant régulier, n'a-t-il pas fréquenté une synagogue de Big Apple dès son assignation à résidence à New York le 19 mai : "[...] Si on trouve un homme couché avec une femme mariée, ils mourront tous les deux, l'homme qui a couché avec la femme, et la femme aussi [...]"... Faut-il voir dans cette sentence judaïque la probable (et prophétique) fin politique de DomInique Strauss-Kahn qui au final est loin d'être aussi innoncent qu'on ne le prétend ça et là ? Pourquoi ne pas le penser ?

Repost 0
AL1 - 24/08/2011 8:30PM - - dans Coups de gueule
commenter cet article
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 18:17

bruno-julliard-fait-son-coming-out.JPG  "Ah bon, c'est vrai ?", "Jamais je ne l'aurais pensé...", "Mon gaydar me l'avait dit...". Un secret que tous et toutes (enfin, beaucoup) connaissaient mais que personne ne voulait partager. Un vrai secret de Polichinelle pour qui fréquentait peu ou prou l'ex-Président de l'UNEF, aujourd'hui adjoint au Maire de Paris, chargé de la jeunesse, et secrétaire à l'éducation nationale pour le Parti Socialiste.

 Evidemment, impossible jusqu'à avant-hier d'évoquer le sujet sur la place publique puisque Bruno Julliard lui-même s'interdisait de parler de sa vie privée dans les médias même s'il n'a pas hésité ces dernières années à manifester son soutien aux personnes LGBT, se montrant notamment parmi d'autres leaders politiques au premier rang de la Gay Pride parisienne (Marche de Fiertés)...

 Alors, un coup de gueule ? Oui ! Pour dire combien il est important pour d'autres gays et lesbiennes, beaucoup plus timides ou mal à l'aise avec leur homosexualité, que des personnages publics de la trempe de Bruno Julliard ne cachent pas, ne taisent pas, ce que beaucoup n'osent révéler. L'homosexualité n'est pas une maladie. L'homosexuel n'a pas à être honteux de sa condition. Oui, la sexualité relève sans aucun doute du domaine du privé mais lorsque la personnalité fréquente les lieux publics avec son ami(e), pourquoi y aurait-il une omerta à relater un fait connu ?

 Je reconnais tout de même à Bruno Julliard, aujourd'hui homme politique, le mérite de cette révélation faite (au magazine Têtu) à un âge, 30 ans, politiquement incorrect puisque d'autres (Bertrand Delanoë l'a fait à 48 ans, Roger Karouchi à 57 ans) ont attendu d'être confortablement installés dans leurs fonctions et leurs carrières pour faire leur sortie du placard...

 Et rien que pour cela, (pour un secret c'était un sacré secret. MDR !), je dis "Chapeau Bruno !"

Repost 0
AL1 - 24/08/2011 7:20PM - - dans Coups de gueule
commenter cet article
19 août 2011 5 19 /08 /août /2011 18:12

JMJ-2011-Madrid-je-suis-un-pecheur-300x200.jpg  "Pecador, pecador, yo soy un pecador". Un slogan à double sens selon qu'il est crié par les participants aux Journées Mondiales de la Jeunesse (les JMJ !) qui ont lieu actuellement à Madrid sous les meilleurs hospices (!) de l'Etat espagnol et sous les auspices du pape Benoît XVI. Ou selon que le "Je suis un pécheur" est crié par les anti-JMJ parmi lesquels on retrouve pêle-mêle les pro-laïcs, les Indignés, les anarchistes, les homosexuel(le)s et bien d'autres personnes dénonçant les dépenses astronomiques nécessitées par l'organisation des JMJ. On parle de 100 millions d'euros dont la Papauté dit qu'elles seront couvertes par les dons de participants, d'autres disant que la moitié sera financée par l'Etat hôte...

 Comme cela en devient une habitude heureuse, on se rappelle la dernière visite papale à Barcelone, les homosexuel(le)s espagnols ont tenté, hier, malheureusement sans succés d'organiser un kiss-in sur le passage de la papamobile. Mais les gays et lesbiennes de Madrid n'ont pu approcher le Pape puisqu'ils ont été stoppés par les forces de l'ordre puis dispersés avant d'avoir pu apercevoir Benoît XVI. Sauf ce couple même si assurément le Pape ne les a pas vus...

 Face au million de jeunes catholiques ayant envahi la capitale espagnole depuis le début de la semaine, les 5000 anti-JMJ qui ont manifesté hier seraient presque passés inaperçus si la police n'y avait mis du sien en empêchant ce kiss-in et en reprimant avec force coups de matraque l'avancée du cortège de manifestants aux abords de la désormais célèbre Puerta Del Sol où se réunissent régulièrement depuis des semaines des centaines de milliers d'Indignés. Une affaire à suivre puisque les opposants aux JMJ ont d'ores-et-déjà prévu de se réunir une nouvelle fois (au même endroit) samedi soir prochain.

Repost 0
AL1 - 19/08/2011 7:15PM - - dans Coups de gueule
commenter cet article
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 19:12

sos-homophobie-logo-template-cl10.jpg  Communiqué de presse de SOS Homophobie suite au rejet du projet de loi "mariage pour tou-te-s" à l'Assemblée Nationale aujourd'hui mardi.

 

 "Ce mardi 14 juin, l'Assemblée Nationale a rejeté la proposition de loi du groupe SRC qui visait à ouvrir le mariage aux couples de même sexe. Les parlementaires de la majorité ont ainsi montré qu'ils et elles hiérarchisent encore les citoyen-ne-s français-es en fonction de leur orientation sexuelle, que l'homosexualité continue d'être considérée comme inférieure à l'hétérosexualité. SOS homophobie est révoltée et indignée par tant de mépris de la part de la majorité politique française. Car si le résultat du vote n'est pas une surpr ise, sa signification n'en est pas moins grave et lourde de conséquences. Ce vote confirme qu'en 2011, en France, les lesbiennes et les gays sont encore considéré-e-s comme des sous-citoyen-ne-s, qui ont les mêmes devoirs mais pas les mêmes droits.

 A un an de l'élection présidentielle, et après quatre ans de quasi-inactivité en matière de lutte contre l'homophobie et la transphobie, le gouvernement et l'UMP montrent sans ambiguïté qu'au sein de la droite française, aujourd'hui, c'est une pensée rétrograde et homophobe qui domine. Alors que des voix tentent de se faire entendre pour appeler au respect de la diversité des membres de la société française et à la nécessité d'accorder les mêmes droits à tou-te-s, que certains ministères s'engagent dans la lutte contre les discriminations et que quelques députés UMP ont, jeudi 9 avril, défendu la proposition de loi du rapporteur Patrick Bloche dans l'hémicycle de l'Assemblée, le mot d'ordre de la droite reste l'irrespec t de millions de citoyens et citoyennes français-es. Il n'est qu'à voir l'absence totale d'arguments dans les discours s'opposant à cette proposition de loi, noyés dans les préjugés et l'ignorance, pour n'avoir aucun doute sur les motivations profondément conservatrices et obscurantistes qui dictent un tel rejet.

 SOS homophobie rappelle que la lutte contre l'homophobie passe par une égalité des droits totale, sans ambiguïté ni demi-mesure. SOS homophobie rappelle qu'aujourd'hui encore, en France, des centaines de milliers de lesbiennes, gays, bi et trans peuvent être discriminé-e-s, rejeté-e-s, insulté-e-s, harcelé-e-s, frappé-e-s voire tabassé-e-s, et que la classe politique ne les entend pas. SOS homophobie rappelle qu'un gouvernement qui hiérarchise de la sorte ses habitants en raison de leur orientation sexuelle est un gouvernement homophobe, et que cette homophobie politique et législative est le terreau de l'homophobie quotidienne, lancinante ou éclatante. E n refusant d'accorder la pleine égalité des droits aux lesbiennes et aux gays, la classe politique fait le lit des discriminations dont ils et elles peuvent être victimes.

 La prochaine échéance est, désormais, l'élection présidentielle de 2012. Et SOS homophobie va engager toute son énergie pour que la lutte contre l'homophobie et la transphobie et pour l'égalité des droits soit inscrite au coeur des programmes des candidat-e-s. Nous irons rencontrer, dès septembre, les principaux partis politiques afin de les interroger précisément sur ces sujets, et évaluer leur position et leurs propositions. Mais notre plus grande tâche est surtout que les électeurs et électrices français-es se saisissent pleinement de ces questions, et puissent juger les candidat-e-s à l'aune de ce qu'ils et elles promettent à cet égard. Si les Françaises et les Français veulent une société égalitaire et respectueuse de chacun-e de ses membres, ils et elles doivent le dire, doivent le montrer , et doivent voter en conséquence."

Repost 0
AL1 - 14/06/2011 8:15PM - - dans Coups de gueule
commenter cet article