Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog



Mon web à moi, ma vie... Mes envies, mes amours, mes humeurs, mes emmerdes et vous !

9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 09:34
andrew-christain-active-shaping-technology-300x300.jpg  Améliorez votre anglais bulge* ! Le produit existait, les designers d'Andrew Christian l'ont redessiné. Aujourd'hui la forme laisse apparaître un sexe circoncis, au grand dam sans doute de ceux qui ne le sont pas et hésiteront à juste titre d'utiliser l'artifice.
 Voilà qui va donner du volume à votre pouvoir de séduction. L'Australien Aussiebum avait créé le Wonderjock qui vous remontait les bijoux de famille au point de tromper l'ennemi votre petit ami. Le Californien à la croix suisse va plus loin en ajoutant un accessoire amovible qui accroît artificiellement la taille de votre paquet. Plus besoin de cacher une chaussette roulée ou une canette derrière la braguette de votre jean.
 Le nom savant de l'objet, Active Shaping Technology, n'est sans doute pas sa meilleure publicité mais il suffira d'indiquer que votre tour de bassin prend immédiatement 5 cm (Yeah, 2 inches !) de plus lorsque vous aurez revêtu le nouveau Short Jock Flirt version slip ou boxer signé Andrew Christian pour vous précipiter sur la page store du website du fashion designer. L'autre argument mis en avant est que le postiche est une protection supplémentaire contre les agressions subies par les parties intimes de l'homme. Loin d'avoir la valeur de la coquille portée par nombre de sportifs, l'Active Shaping Technology permettrait de se protéger contre les mauvais du coup de braguette... à fermeture éclair. A vous de juger.
 
 
* La bosse, le renflement de votre entrejambe, traduction pour ceux d'entre vous qui ne comprendraient pas toutes les subtilités de la langue de Shakespeare.

Partager cet article

Repost0
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 20:25

james-franco-4-gay-movies.png  Oui, et si au travers des rôles endossés depuis 8 ans James Franco essayait de nous dire quelque chose ? OK, ne rêvons pas, l'acteur est, dans la vie vraie, le compagnon de la comédienne Ahna O'Reilly. Un bon hétéro donc, au pire mieux un séduisant bisexuel...

 Mais avouons que l'idée d'un James Franco aimant les hommes serait assez plaisante. Ce ne sont pas les 4 rôles interprétés qui effaceront ce fantasme de nos mémoires : "Milk", "Blind Spot", "Howl" et "The Broken Tower", autant de films à voir et à revoir, pour peu qu'ils soient enfin diffusés sur grand écran en France.

 Répondant à Entertainment Weekly, le natif de Pato Alto, Californie, n'a pas hésité une seconde : "Vous savez quoi ? Peut-être suis-je gay en fait". La phrase attendue par tout un parterre de fans, femmes et homosexuels réunis. "C'est drôle car quand on parle de cela sur les blogs, c'est tout blanc ou tout noir, est-il hétéro ? Est-il gay ?". Comme si un rôle était obligatoirement le reflet de la sexualité d'un acteur, d'une actrice. James Franco explique qu'il y a pour lui de multiples raisons à vouloir en savoir plus au-delà du simple fait de sortir et de... coucher avec des garçons ! Plus que de sexualité le comédien entend parler pour lui d'étude sociologique (?) de l'homosexualité : être gay dans les années 20 (Hart Crane dans "The Broken Tower"), 50 (Allen Ginsberg dans "Howl") ou 60 et 70 (Scott Smith dans "Milk"), des époques au cours desquelles il était beaucoup plus difficile de vivre son homosexualité qu'aujourd'hui. "Une partie de ce qui m'intrigue chez ces gens était que leurs modes de vie alternatifs affrontaient la répression".

 Oui, oui, et dans ces années 2000 qui ont vu l'homosexualité être un peu mieux acceptée des 2 cotés de l'Atlantique nous ne serions pas contre l'idée de lire, d'entendre, James Franco nous dire qu'ils aiment aussi la sexualité des hommes qui aiment les hommes...

Partager cet article

Repost0
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 18:32

toilet-signs-for-gay.jpg  Contrairement à une idée répandue reçue le Brésil n'est aussi gay-friendly qu'on ne pourrait le croire. Il y a bien sûr ces athlètes en petite tenue exhibant leurs corps tout en muscles et en sensualité sur les plages ensoleillées de Coppacabana, plus nombreux encore que les célèbres Brésiliens travestis qui hantent les bois de la région parisienne, autant d'images qui laissent à penser que le pays oriverde est un paradis pour les gays et lesbiennes... Mais il y a tromperie sur la marchandise réalité de la chose.

 Savez-vous que les assassinats d'homosexuels (tués pour ce qu'ils sont !) ont augmenté de plus de 60 % au cours des 3 dernières années pour atteindre les 200 morts l'an passé ? Même si Rio de Janeiro a été élu première destination gay au monde récemment le pays reste profondément homophobe. Et on apprend aujourd'hui que la capitale du carnaval est la ville de résidence d'une école de samba qui annonce fièrement avoir mis en place des toilettes spécialement destinées aux homosexuels et travestis.

 Et quand j'écris toilettes je ne parle pas de tenues vestimentaires pour le Carnaval, non je parle de WC pour les gays fréquentant l'école Unidos da Tijuca. Si l'information peut prêter à sourire elle révèle aussi un sérieux malaise : les dirigeants d'une école de samba concurrente soutiennent que ces sanitaires séparés ont été créés à la demande des homosexuels eux-mêmes "désireux de plus de liberté". En fait elles seraient déjà 5 à appliquer cette discrimination qui permet aux gays et travestis d'éviter les moqueries lorsqu'ils vont aux toilettes.

 Un véritable "apartheid carnavalesque" pour Claudio Nascimento, responsable anti-homophobie à Rio. Un "retour en arrière qui encourage la discrimination" renchérit un styliste du Carnaval. Il faut avouer que la création de ces WC destinés aux gays et travestis fréquentant certaines écoles de samba a de quoi surprendre les spectateurs que nous sommes, l'ambiance joyeuse et chaleureuse du Sambadrome ne laissant pas entrevoir les difficultés rencontrées localement par la population LGBT au Brésil.

Partager cet article

Repost0
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 00:11

bonne-annee-2011-L700xH363.jpg

Partager cet article

Repost0
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 00:05

  J'ai commencé à écrire ce post en 2010, je le terminé en 2011...

 Je vous souhaite tout le bonheur du monde... Certains pensent à eux en listant les bonnes résolutions à réaliser avec la nouvelle année. Je préfère énumérer quelques-uns de mes souhaits orientés pour un monde meilleur, égoïstement je dirai le nôtre. Utopie ? Sans doute mais ne dit-on pas que l'espoir fait vivre. Parmi d'autres je retiendrai :

  Que notre gouvernement et nos hommes et femmes politiques écoutent la rue et la population du pays des droits de l'homme qui se sont prononcées majoritairement (on le sait aujourd'hui et les sondages le disent, à plus 63%) pour le mariage des homosexuels et l'adoption par les couples de même sexe.

  Que l'ONU, organisation mondiale, condamne définitivement les Etats qui continuent à discriminer en raison de l'orientation sexuelle, souvent jusqu'à la peine de mort.

  Que la recherche scientifique et médicale aboutisse enfin dans sa lutte contre le Sida et à la création d'un vaccin.

  Que les religions qui toutes prônent l'amour de son prochain l'appliquent à tous...

  Et tant d'autres choses plus ou moins privées pour chacun d'entre vous !

Partager cet article

Repost0
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 22:50

benoit-16-et-les-freres-pellegrini-L300xH170.jpg  Le 15 décembre dernier, le pape Benoît XVI recevait au Vatican une délégation du congrès international de la pastorale des gens du cirque. L'occasion pour le souverain pontife et la curie romaine d'assister à un spectacle surprenant et pour le moins inhabituel au Saint-Siège : un numéro de cirque exécuté par les frères Pellegrini, équilibristes de leur état qui se sont présentés devant Benoît XVI vêtus de leur tenue d'apparât blanche immaculée...

 Des vêtements dont ils se séparés partiellement pour offrir leurs torses nus à la vue des 7000 personnes présentes dans la basilique. Passées les quelques secondes d'étonnement le Saint Père a esquissé un sourire alors que les acrobates débutaient leur numéro d'une dizaine de minutes. Après leur prestation les 4 frères Pellegrini ont échangé quelques mots avec le Pape auquel ils n'ont sans doute pas tout dit...

 Et c'est l'affaire qui agite aujourd'hui les milieux catholiques bien pensants : si sur le moment quelques médias avaient relevé avec humour le coté inhabituel d'une telle présentation au sein même du Vatican, ce sont les associations catholiques qui dévoilent après coup que selon elles les responsables du Saint-Siège ont fait preuve d'une certaine légèreté en acceptant de recevoir les Pellegrini, idée loufoque, spectacle incongru, pas de très bon goût, d'autant que les acrobates dont la renommée dépasse maintenant les frontières de la péninsule ont représenté l'Italie au festival Gay Circus de Barcelone en 2008. Et cela, ça ne passe pas, ça reste en travers de la gorge des catholiques conservateurs qui regrettent que les proches de Benoît XVI ne se soient pas mieux renseignés sur le quatuor d'acrobates avant de proposer au pape la vision de ces jeunes gens musclés évoluant à moitié nu...

 Rien ne prouve que Benoît XVI est resté insensible à la prestation des frères Pellegrini. Après le pas en avant fait à propos de l'usage du préservatif, peut-être le Pape a-t-il voulu en faire un autre envers la communauté LGBT même si rien ne prouve aussi que le quartetto dai Fratelli Pellegrini est un ensemble gay, une fratrie homo.

Partager cet article

Repost0
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 06:56

nigel-evans.jpg  Nigel Evans est membre du Parlement britannique où il siège à la Chambre des Communes. Il y occupe même un poste important puisqu'il est un des 3 adjoints du Speaker, le Président du Parlement.

 Et contrairement à ce que laisserait penser cette photo sur laquelle le Member of Parliament (MP) apparaît en galante compagnie, Nigel Evans préfère les hommes. C'est ce qu'il a révèlé hier à la grande surprise de ses collègues de la House of Commons, souhaitant informer lui-même les politiciens britanniques et le public, avant que son adversaire du moment ne l'oute... Nigel Evans a en effet indiqué qu'un député rival menaçait de le contraindre à rendre publique son homosexualité, cet opposant membre du Parti Travailliste affirmant à qui veut l'entendre qu'Evans "dit qu'il est gay à certains et pas à d'autres".

 Répondant au Mail on Sunday, le député n'a pas voulu révèler l'identité de celui qui lui mettait la pression et a préféré expliquer son coming-out en précisant qu'il "ne pouvait pas se permettre que [son homosexualité] soit utilisé[e] contre [lui]..."

 Nigel Evans devient ainsi le 22ème député britannique à avoir déclaré publiquement son homosexualité. La Chambre des Communes, chambre basse du Parlement, compte 646 députés, la Chambre des Lords ayant elle 737 pairs. Des chiffres conséquents qui laissent à penser qu'il y a là un fort potentiel de gay-(at)titude, isn't-it.

Partager cet article

Repost0
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 07:27

dead-gay-soldier-300x236.gif  ...ou c'est en passe de l'être. Ne manque plus que la signature du Président Obama. Hier soir, le Sénat américain a enfin voté l'abrogation définitive de la loi dite "Don't Ask, Don't Tell" par 65 voix "pour" et 31 voix "contre". Tout G.I. de l'Oncle Sam pourra désormais dire qu'il est hétéro ou homo, même si cela n'a aucun lien avec son job du moment.

 "Une bonne chose de faite" pourra se dire Barack Obama qui avait fait de cette abrogation un de ses promesses de nouveau Prix Nobel de la Paix il y a un peu plus d'un an.

 Tout juste pourra-t-on regretter que ce vote arrive si tardivement et même qu'une telle loi ait pu être votée en 1993. Souvenons-nous que le tout premier soldat américain mort en Irak cette même année (au tout début de l'opération Iraqi Freedom) était gay et que la mine qui l'a tué se moquait bien, elle, de l'orientation sexuelle de celui, de ceux, à qui elle était destinée...

 

- Update 22/12/2010 - C'est fini, Barack Obama a signé aujourd'hui la fin définitive de la loi "Don't ask, don't tell", c'est à lire et à voir ici grâce à Têtu.com.

Partager cet article

Repost0
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 06:29

jean-genet-200x300.jpg  Ce dimanche Jean Genet aurait eu 100 ans. J'avais prévu de faire cet article depuis quelques temps, j'ai attendu de voir le documentaire diffusé sur Arte (à revoir ici) et ce 19 décembre pour publier cet hommage à l'écrivain, parisien de naissance et nomade dans l'âme.

 Jean Genet dont le parcours du Morvan de son enfance au cimetière de Larache à Tanger (Maroc), face à la mer et dos au Maroc qui l'a tant inspiré, est semé de jalons critiques, Jean Genet donc qui connut la case prison et les chambrées militaires autant que les grands hôtels du monde, un poète et un dramaturge dont on dit qu'il fût un "taulard inspiré, un nomade prodige, un amoureux perpétuel, un écrivain miraculeux"...

 Jean Genet, le voyageur provocateur, qui ne se satisfait pas de la beauté masculine et des paradis artificiels, en défit permanent face à l'ordre social de son époque, en qui certains ont vu un imposteur qui savait utiliser à son profit un système sur lequel il vomissait son fiel.

 Jean Genet, un auteur qui mérite la reconnaissance du lecteur, du public tout autant que celle affichée par ses contemporains, Sartre, de Beauvoir, Buckowski, Giacometti, Matisse, etc. Jean Genet qui a trouvé place dans ma bibliothèque aux cotés d'A. Rimbaud, d'O. Wilde...

 

 "Un mâle qui en baise un autre est un double mâle" [Jean Genet - Notre-Dame des Fleurs]

Partager cet article

Repost0
13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 22:18

overblog-statistiques.jpg  Oui, un grand merci à tous ceux qui ont pris de leur temps pour venir ici quelques minutes. Simple visite d'un jour ou fréquentation régulière... Hier dimanche, mon compteur statistiques a enregistré la 300000ème visite unique sur ce blog depuis sa création. Ce n'est pas que je cours après des records d'audience mais ça fait plaisir de savoir que mes états d'âme, mes envies, sont partagés, de temps à autre critiqués, par des lecteurs anonymes ou non qui viennent s'attarder un peu sur mes écrits. Avant la fin de l'année, plus d'un million de pages auront été consultées. Ces chiffres et ces statistiques restent modestes à l'échelle de la blogosphère et de l'Internet mais elles veulent dire beaucoup pour moi : si je viens encore ici pour conter mes humeurs, c'est bien sûr un peu pour moi, en laisser une trâce, mais c'est aussi parce que je ressens un réel besoin de communiquer...

 Encore une fois, bienvenue sur mon blog et un grand merci pour vos visites.

Partager cet article

Repost0