Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog



Mon web à moi, ma vie... Mes envies, mes amours, mes humeurs, mes emmerdes et vous !

11 avril 2008 5 11 /04 /avril /2008 05:49
  Is My Baby Gay ? Une bonne blague de potache ou un jeu qui cache des arrières pensées mal venues ?... C'est américain, donc c'est tout l'un ou tout l'autre. Allez savoir... Mais quand le processus aboutit à une page PayPal, cela devient douteux, d'autant que sur une autre page apparaît la mention "Patent-Pending IMBG". What's that ? Brevet en cours d'homologation par l'Institute of Molecular Biology and Genetics !... IP et mailbox au Texas... Selon que l'on ait un humour au 1er ou 2ème degré, on pourra trouver derrière cela un coté homophobe (?) ou plutôt loufoque !... Et pour ceux qui voudraient en savoir plus, un décryptage du site est à lire ici.

Partager cet article

Repost0
10 avril 2008 4 10 /04 /avril /2008 20:09
  L'évènement était d'importance, voire essentiel, pour la candidate aux primaires démocrates pour la Présidentielle US, Hillary Rodham Clinton, et mercredi soir elle a obtenu le soutien de l'une des plus grandes pop-stars de ces 40 dernières années : Elton John a donné un concert au Radio City Music Hall plein à craquer et par là-même rapporté 2,5 millions de dollars bienvenus sur le compte de campagne de Hillary Clinton.
 Avant d'entamer son show avec "Your Song" et "Border Song", l'artiste, aujourd'hui âgé de 61 ans, a déclaré qu'il avait toujours éte un supporteur de la sénatrice de New York : "Il n'y a personne plus qualifié pour mener l'Amérique !"... Il a ajouté être surpris par l'attitude très mysogyne de certains américains dans le cadre de cette campagne et vouloir les envoyer au diable. "Je vous aime Hillary, je serai toujours là pour vous !"...
 Les organisateurs du concert intitulé "Elton et Hillary : une seule nuit" ont pour leur part fait savoir que les places dont les moins chères étaient aux prix de 125 et de 250 $ (soit environ 80 à 160 €) ont été vendues en quelques heures.  D'autres places ont trouvé preneurs à 2300 $ (plus de 1500 €), soit la contribution maximale qu'un particulier puisse donné en soutien à un candidat à l'élection.
 En présence de son mari, l'ex-Président, Bill Clinton, et de sa fille Chelsea, qui ont précédé Elton John sur scène, Hillary a anoncé relever le défi qui pour l'instant la donnerait perdante face au sénateur de l'Illinois, Barack Obama.
 "Je veux que vous sachiez que je suis toujours debout - I'm Still Standing - et je crois que cela vaut le coup de se battre pour ce pays", plagiant un célèbre titre du chanteur anglais...
 La star de la pop britannique est un intime des Clinton depuis 1998, année où il fut accueilli à la Maison Blanche pour donner un concert à l'occasion d'un dîner offert en l'honneur de Tony Blair...
 Question, la position prise par le plus célèbre des chanteurs gays va-t-elle influencer le vote homosexuel en faveur de Hillary ? Rien n'est moins sûr, même si d'un coté son rival Obama affiche encore une position équivoque vis-à-vis de la communauté homosexuelle et que de l'autre le candidat républicain, John McCain, est loin, très loin d'être gay-friendly !

Partager cet article

Repost0
10 avril 2008 4 10 /04 /avril /2008 07:46

Partager cet article

Repost0
10 avril 2008 4 10 /04 /avril /2008 06:11
   Le célèbre transformiste RuPaul vient d'être admis dans un hôpital psychiatrique new-yorkais après avoir été trouvé errant dans les rues de Manhattan criant à tue-tête la chanson "Say It Loud (I'm Black and I'm Proud)" de James Brown. Entièrement vêtu de cuir, portant un béret noir sur une perruque afro, le tout rappelant la tenue des Black Panthers, RuPaul a affirmé aux policiers et aux médécins qu'il avait été séquestré et "reprogrammé"...
 Une référence à une doctrine montrée par le réalisateur David C. Johnson dans son film "D.R.O.P. Squad" (avec Eriq LaSalle et Spike Lee), satire politique traitant d'un groupuscule afro-américain militant qui enlève des membres de la communauté noire jugés corrompus pour les remettre dans le droit chemin ethnique, après séquestration dans des lieux tenus secrets et lavage de cerveau méthodique...
 Pure fiction ? Récemment la Secrétaire d'Etat américaine, Condoleezza Rice, se référant à des rumeurs, a indiqué que pour elle le "D.R.O.P. Squad" était une réalité. Cela venant confirmé l'information selon laquelle une station TV locale de New-York avait reçu dernièrement une vidéo dans laquelle un groupe jusque-là inconnu revendiquait la prochaine "re-programmation" de RuPaul et listait un certain nombre de membres de la communauté noire, qualifiés de traîtres, devant subir le même sort...
 Alors RuPaul, première victime ? L'enquête devra le démontrer. RuPaul, un symbole pour le nouveau "D.R.O.P. Squad" ? Sûrement, d'autant si on se souvient qu'il y a quelques années la "Diva" avait apporté son soutien à un autre transformiste nommé Shirley Q. Liquor, un artiste vu comme une insulte par l'ensemble de la population d'origine africaine de Big Apple. Même la communauté LGBT afro-américaine s'en était émue : Chuck Knipp, alias Shirley Q. Liquor, est un homme gay de race blanche qui s'habille et se maquille en femme noire... Ayant perdu toute crédibilité, même parmi ses proches, RuPaul a sans doute subi, il y a peu, la première vraie "re-programmation" éthnique qui l'a visiblement (et malheureusement ?) laissé très diminué (sans toutes ses facultés mentales ?). Il, elle, devra attendre quelques semaines avant de pouvoir enflammer de nouveau les belles soirées américaines dans les cabarets et boîtes de nuit de New York.

Partager cet article

Repost0
7 avril 2008 1 07 /04 /avril /2008 18:57
Honte à la France,
Honte à l'Etat français,
Honte au Président de la République,
Honte au Gouvernement français,
Honte au Comité National Olympique & Sportif français,
Honte aux sportifs, aux forces de l'ordre, aux pompiers, etc. qui ont organisé et participé au parcours de la flamme olympique dans Paris et ont, par là-même, cautionné la répression brutale contre les manifestants mobilisés pacifiquement* pour le respect des droits de l'homme en Chine et au Tibet.


 Je vous invite à aller visionner sur des sites de partage de vidéos en ligne (YouTube, DailyMotion, etc.) les images des incidents ayant émaillé le parcours de la flamme olympique aujourd'hui à Paris. Comme cela a été confirmé par des témoins et des journalistes présents, comme l'ont montré les reportages des journaux télévisés, non seulement les policiers et CRS ont frappé, matraqué, blessé jusqu'au sang, mais les banderoles de protestation contre le régime chinois et les drapeaux tibétains exhibés par les manifestants ont été confisqués et détruits méthodiquement par les forces de l'ordre, qui au contraire ont laissé les banderoles en faveur des J.O. de Pékin et autres drapeaux chinois être déployés sans restriction. La consigne donnée aux policiers et CRS, assurément sous l'autorité des officiels chinois plus que du Ministère de l'Intérieur : éloigner du cortège et faire disparaître tout ce que de près ou de loin pouvait faire référence au Tibet.
 Et pourtant... Je vous rappelle que la France est le "pays des droits de l'homme" !

* Ont-ils été plus violents que les forces de l'ordre dont le travail du jour a été à peine moins brutal que ce qui est observé en Chine depuis des décennies et vu au Tibet depuis quelques mois ?

Partager cet article

Repost0
6 avril 2008 7 06 /04 /avril /2008 08:09
  Chronique d'une drague annoncée... Je vous le dis tout net : cette PA ne me correspond pas. Je veux dire, elle ne me concerne pas, ni de près ni de loin. J'en suis l'auteur mais elle a été créée pour la circonstance. C'est d'ailleurs la 1ère que je publie. Et encore, vous l'aurez remarqué, ce n'est pas dans les pages spécialisées de Têtu ou de toutes autres revues très gay(-friendly). J'ai bien un profil (rempli !) ici ou là, à droite, à gauche, sur un, deux, trois... sites de rencontres gays, mais ça s'arrête effectivement là. Sans abonnement, mes connexions ne sont pas régulières et, à dire vrai, ne m'apportent pas grand'chose. Le constat est simple : le chiffre ou le nombre inscrit en face de "Ils ont visité votre profil" est nettement moins grand que celui figurant après "Vous avez vu leurs profils". Et je ne vous parle même pas du début du commencement d'un éventuel dialogue. Vous dire qu'il y en a un nombre certain ou un certain nombre serait vous mentir. Je suis loin de figurer parmi ceux (bôgosses ?) qui annoncent fièrement ne plus savoir où donner de la tête (à défaut d'autre chose). Vous dire qu'il n'y en a pas serait sous-estimé le pouvoir (le rôle) des dits-sites ! J'ai cependant la nette impression qu'avoir (ou passer) un certain âge, avoir un certain physique favorise le temps libre. De repos. Oui, dial, amitié, drague, love (ça c'est Rezog !), peu importe le plan cherché, il est des moments où on se demande ce qu'on fait là. C'est comme être près du téléphone à attendre qu'il sonne et qu'il reste désespèrément muet. Il y a bien quelques noms pseudos dans la case contacts mais même actifs ils restent passifs, sourds à votre désespoir grandissant. Il y a peu, un ami écrivait qu'il envisageait sérieusement de supprimer ses profils, par manque de rentabilité. Faire un tri, ne conserver que ceux fréquentés régulièrement, avec un chiffre de connexions "entrantes" qui au mieux se compte sur les doigts de la main...
 A bien y réflèchir c'est peut-être la meilleure des solutions. On est (on naît ?) ou on n'est pas dragueur dans l'âme, on se l'a joue bôgosse (même si on ne l'est pas !) ou on est honnête avec soi, avec l'autre, et on se dit que son temps est passé... Il faut passer à autre chose !

Partager cet article

Repost0
6 avril 2008 7 06 /04 /avril /2008 07:04
   C'est selon ! Sûr que je ne vais pas me faire que des amis. J'exagère mais c'est mon coup de gueule du jour... Enfin ! Oui, enfin, nous ne l'entendrons plus clamer à qui veut l'écouter qu'il est juste que tout citoyen américain puisse posséder une arme à feu pour se défendre,  possibilité offerte par le 2ème amendement de la Constitution américaine. Celui qui fût membre actif de la National Rifle Association, et dont la famille dit aujourd'hui qu'il "se dévouait avec passion à chaque rôle qu'il incarnait, et souscrivait à chaque cause avec un enthousiasme incomparable", celui-là est décédé hier à 84 ans. Par chance (?!) la maladie d'Alzheimer l'avait éloigné des médias ces dernières années, nous permettant de nous rappeler plus de sa carrière cinématographique et de ses rôles légendaires (Moïse, oscarisé en 1959 pour Ben-Hur, le Cardinal Richelieu, etc.) que de ses positions de citoyen américain de base vieillissant, républicain très conservateur alors même qu'il avait été un jeune démocrate engagé, qu'il avait pris parti pour les "auteurs maudits", ces réalisateurs mis au ban par Hollywood et qu'il avait participé en 1963 à la marche des droits civiques de Martin Luther King...
 Oui, je sais, et je m'attends à des critiques s'élevant contre ce que j'écris ici, ce n'est pas intelligent de se réjouir de la mort de quelqu'un. Mais quand cette personne, légende vivante dans son pays, dans le monde entier, en arrive à militer pour cette cause indéfendable qu'est le port d'une arme en raison d'une soi-disante liberté constitutionnelle, quand on voit jour après jour, année après année, les dégâts faits aux Etats-Unis par cette pseudo-autorisation issue de la "guerre des cow-boys et des indiens". Oui je pense (et on peut dire haut et fort !) que Charlton Heston, né John Charles Carter, honoré et décoré à la Maison Blanche en 2003 par G. W. Bush pour "l'ensemble de son oeuvre à Hollywood et en dehors", n'a pas fait que du bien à ses compatriotes. D'ailleurs, un de ses derniers rôles, pas forcément voulu à l'origine celui-là, lui a valu d'apparaître dans le documentaire "Bowling for Columbine" de Michael Moore, film dans lequel est malmené pour ses prises de position très actives pour le 2ème amendement...
 Certains diront : "Une légende de plus de l'âge d'or du cinéma hollywoodien qui disparaît...", quelques jours après Richard Widmark. Moi, je dis et j'écris : "Un imbécile (heureux) de moins !" Position, critique idiote ? Peut-être, mais pourquoi donc n'est-il pas resté simplement, uniquement, pour toujours, l'acteur au physique d'Appollon ? Pourquoi s'est-il fourvoyé dans ce combat de trop, au risque d'être le Moïse, plus que le Ben-Hur, des lobbys de l'armement US ?

Partager cet article

Repost0
5 avril 2008 6 05 /04 /avril /2008 16:03
  J'évoquais ci-dessous l'élection de la voiture gay de l'année. Sûr que ce énième concours bien ciblé n'a pas vraiment de raison d'être. Comme le suggère Christian, existe-t-il un vote pour déterminer quelle est la voiture la plus hétero de l'année ? Non !
 Cela montre toutefois que les gays peuvent aussi s'intéresser à tout, même à l'automobile ! Et pour ces fans-là, qui lisent la presse spécialisée, qui regardent "Auto-Moto" sur TF1 le dimanche matin, il y a le "Rainbow Rampage", un rallye dont l'objectif est de célébrer la diversité homosexuelle au travers d'un périple européen de 4000 kilomètres du 28 juin au 4 juillet prochain.
 Cette année le "Rainbow Rampage", qui n'est pas une course automobile, étendra son parcours de Brighton, Angleterre, à Budapest, en passant par Paris, Amsterdam, Hambourg, Berlin, Prague et Vienne, en empruntant des routes touristiques. Pour participer ? Avoir un véhicule en état de marche, des papiers (auto et équipage) en règle, respecter le réglement du rallye et le code de la route des pays traversés. Sans oublier de s'inscrire préalablement
ici... Partant, donc, de Brighton cette aventure arrivera à Paris au soir de la Marche des Fiertés LGBT le 28 juin, pour terminer à Budapest le jour de la Gay Pride hongroise où une fête spéciale sera organisée au profit des participants.
 Les homosexuels d'Outre-Atlantique ne sont pas en reste puisque la version nord-américaine du "Rainbow Rampage" sera organisée en septembre : de Seattle à San Francisco en passant par Cratère Lake, South Lake Tahoe, Yosemite, Las Vegas, Joshua Tree National Park et Los Angeles. Là encore l'arrivée dans la capitale US gay-friendly coïncidera avec un évènement d'importance, la LoveFest...

Partager cet article

Repost0
4 avril 2008 5 04 /04 /avril /2008 19:48
  «Time To Pretend» est le premier extrait d'«Oracular Spectacula», premier album d'un jeune duo américain nommé MGMT...
 Un "album prophétique et énigmatique. Cette paire d’amis s’est plongée dans la culture des duos et s’est retrouvée en train d’incorporer naturellement le maniérisme halluciné d’Incredible String Band, le feulement minimaliste de Suicide, la pop soul soyeuse de Hall and Oates, la transe de Spacemen 3, le romantisme avant-gardiste de Trux… pour devenir MGMT", signé Fnac.com



 "Si le fanstastique et élégiaque photographe Bernard Faucon avait tourné un clip, ce serait celui du premier single "Time To Pretend" de MGMT, le groupe pop new-yorkais qui monte. "On reste sans voix et on en pleure", m'a dit un copain hétéro. Pourtant, Dieu sait que c'est gay...", signé Têtu

 Pour voir le clip en HD, cliquez
ici... Pour tout connaître de MGMT (formaly known as The Management), Ben Goldwasser et Andrew VanWyngarden, c'est ici et ... Après avoir lu ça et surtout écouté et regardé, y'a rien à dire, n'à écrire de plus ! That's absolutely fantastic !

Partager cet article

Repost0
3 avril 2008 4 03 /04 /avril /2008 08:25
  Après l'affaire "Cavada" lors des élections municipales* en France, voici que les Britanniques ont eux aussi leur débat sur le versement de subventions lié à l'orientation sexuelle des demandeurs. C'est le célèbre quotidien The Times qui dévoile les intentions du très british "Arts Council" (Conseil des Arts, en français !) : l'information, reprise hier par le site de l'hebdomadaire Courrier International, a fait l'objet d'une chronique sur France Info aujourdhui... Une histoire ridicule mais "dangereuse et insultante" parce que vraie :
 "Le
Conseil des Arts d'Angleterre, un organisme public, a décidé de demander aux candidats aux subventions leur orientation sexuelle. Le quotidien conservateur [The Times, NDLR] considère que cette mesure est "grotesque". "Quel pourrait donc bien être le but du 'Conseil des Arts' ? S'assurer qu'une pièce de théâtre subventionnée sur dix traite des questions homosexuelles ? Ou que les peintres et danseurs homosexuels doivent être identifiés comme tels pour rassurer le public homosexuel ? Si c'est pour cette raison, cela trahit une conception grossière de l'interaction entre la société et les arts. Ce que les gens font au lit n'a pratiquement aucun lien sur leur perception de la peinture ou leur interprétation de la musique. En dehors de quelques activistes professionnels, les homosexuels ne voient pas leurs vies, leurs valeurs et leurs idéaux uniquement à travers le prisme de leur orientation sexuelle. Loin de favoriser la diversité, une telle catégorisation revient à un stéréotype simpliste et à la forme la plus grossière de bigoterie."
 Le formulaire à remplir lors de la demande de subvention comporte une question (la #22 !) relevant explicitement de la vie privée : association, membres de l'association, artistes, public visé, êtes-vous (ou quelle est la part de...), hétéro, gay, lesbienne, bi, trans ou "je ne sais pas" ?
Source : Courrierinternational.com

* L'ex-Modem Jean-Marie Cavada, investi UMP dans le XIIème arrondissement de Paris, avait assisté sans broncher à une conférence dont l'un des protagonites avait ouvertement mis en doute le bien fondé de la politique de subventions de la municipalité parisienne sortante (celle de Bertrand Delanoé), subsides accordés en trop grand nombre, selon lui, aux associations juives et homosexuelles...

Partager cet article

Repost0