Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog



Mon web à moi, ma vie... Mes envies, mes amours, mes humeurs, mes emmerdes et vous !

5 juillet 2008 6 05 /07 /juillet /2008 17:13
  C'est mercredi prochain, 9 juillet, que sortira en France le film "Hancock" réalisé par Peter Berg et avec Will Smith, Charlize Theron et Jason Bateman. Voir la bande annonce ici... Mais, pas encore sur nos écrans, le film et son super(-anti)-héros, odieux et ivre, font déjà l'objet d'une polémique née d'une réplique donnée par Will Smith et jugée comme homophobe par certaines associations américaines, notamment le GLAAD (Hancock est sorti ce week-end aux USA) et autres spectateurs l'ayant vu en avant-première chez nous...
 A la 25ème minute du film le personnage de Ray Embrey (interprété par Jason Bateman) propose son aide à Hancock (Will Smith) qui est au fond du trou et lui suggère d'endosser un costume de super-héros pour améliorer son image. Pour améliorer celle-ci il lui présente quelques pages d'un comics-book, ce à quoi Hancock répond par un singlant "Homo... Homo en rouge... Homo norvégien [Père Noël ? NDLR]..."
 L'effet comics comique est indéniable. Un peu trop sans doute. Sachant que Will Smith est un acteur "bankable" attirant des milliers millions de spectateurs à chacune de ses apparitions sur grand'écran, les anti-Hancock redoutent que ces propos provoquent l'hilarité entière dans les salles où le film sera projeté, d'autant que rien ne vient atténuer les propos du super-héros. Et de se demander si une telle réplique était bien nécessaire : son absence (coupée au montage ?) n'aurait rien retiré au film !...
  Alors, réellement choquant ? "Hancock" se veut un film d'action, une comédie. Nul doute qu'il sera vu en famille. Pour autant les parents sauront-ils faire la part des choses et expliquer à leurs enfants qu'aussi amusant soit-il le héros utilise un langage imagé certes mais discriminant envers une certaine partie de la population ? Chaque jour qui passe des personnes, jeunes et moins jeunes, sont insultées en utilisant ce genre d'expressions méprisantes. Les reproduire dans un film, quel que soit le contexte, attitude anti-gay d'un personnage ou simple plaisanterie (bon mot ?), peu importe qui les dit (même le très drôle Will Smith), est inacceptable.

Partager cet article

Repost0
4 juillet 2008 5 04 /07 /juillet /2008 17:54
  L'homme du "Morning Live" sur M6, l'homme de toutes les expériences... Celui qui s'est promené "plus qu'à poil" sur de nombreux plateaux de télévision, celui qui a réveillé la France pendant 2 ans en braillant dans un mégaphone, le révèle à Frédéric Beigbeder dans le magazine masculin GQ : il l'a fait... Avec un garçon ! Pour être certain de savoir ce que cela fait, des fois que sa vie prenne fin plus vite que prévu... Tout expérimenter, c'est sa philosophie de la vie... Sans entrer plus dans les détails de ce qui restera pour lui un exploit unique (?!) il confesse tout au contraire être doté d'un carnet d'adresses à faire pâlir le plus grand des séducteurs et il le (re)dit : il est définitivement profondément (lol !) hétérosexuel. Et il sait pourquoi il n'aime pas le corps des hommes. Poils, odeur et sexe sont les causes de cette incompatibilité mâle-mâle !
 Ajoutons aussi que Michaël Youn (sincère ?) avoue qu'il avait pensé jusqu'à cette expérience que "le faire avec un garçon" était un vice. Il aurait depuis changé d'avis. C'est bien là ce qu'on est en droit d'attendre d'un amuseur public qui revendique un public plutôt jeune que l'on sait avide de reproduire les frasques et autres habitudes de Monsieur Bazooka !

Partager cet article

Repost0
4 juillet 2008 5 04 /07 /juillet /2008 08:08
  Alors qu'à quelques enclabures de là la ville de Québec fête le 400ème anniversaire de son existence, avec moultes feux d'artifice, c'est à Montréal que l'ambiance est chaude... Question de saison. L'été y est traditionnellement synonyme de grosse chaleur... On sait aussi que depuis le solstice d'été (le 20 juin dernier !) le Village, quartier gay de la capitale francophone (équivalent de notre Marais parisien), et plus précisément sa célèbre Rue Sainte-Catherine, sont piétonniers, pour le plus grand plaisir des touristes et des habitués du coin qui peuvent s'y promener en journée comme en soirée en toute tranquilité jusqu'en septembre prochain sans craindre le trafic automobile. Un Village très animé, qui vient de perdre un de ses lieux mythiques : le night-club très gay(-friendly) Le Stéréo, bien que fermé à l'heure du sinistre, a eu très chaud. Trop, même, puisqu'il n'en reste plus que les murs ! Ce 2ème incendie, en quelques semaines, a eu raison de l'établissement nocturne, phare des nuits torrides et gayes de Montréal. Les dégâts très importants (les immeubles voisins ont également été touchés) ne devraient pas permettre la réouverture du Stéréo avant plusieurs mois. Nul doute que l'ambiance du Village s'en trouvera rafraîchie pour un temps certain. Nul doute, aussi, que les gays (et autres LGBT montréalais ou de passage) sauront très vite "mettre le feu" ailleurs, dans d'autres bars et discothèques du quartier...

Partager cet article

Repost0
2 juillet 2008 3 02 /07 /juillet /2008 22:23

Partager cet article

Repost0
2 juillet 2008 3 02 /07 /juillet /2008 22:08

Partager cet article

Repost0
25 juin 2008 3 25 /06 /juin /2008 23:20

  Voilà venu le temps de faire une première pause ! Mon blog prend une semaine de vacances avant le rush estival qui vous verra à votre tour profiter d'un repos bien mérité... 7 jours de congés pour le webmaster qui profitera d'un voyage à Paris  pour y passer un week-end très gay. Compte-rendu à suivre lire dès le premier jeudi de juillet !
 Bonne semaine à tous ! Bonne lecture à tous : pendant mon absence n'hésitez pas à rendre visite à ceux et celles qui composent ma galaxie, mon univers !

Partager cet article

Repost0
25 juin 2008 3 25 /06 /juin /2008 18:19
  Vous avez pu voir ici et , et ci-dessous encore, le dernier spot publicitaire très gay-friendly pour la mayonnaise Heinz montrant le bisou très soft d'un couple gay (?) au moment où la famille, parents et enfants, se sépare pour la journée... Une publicité qui après quelques jours de diffusion vient d'être retirée des écrans TV par l'annonceur suite aux protestations reçues de quelques ligues catholiques et conservatrices, bien pensantes (?) et offensées par la mise en scène d'un couple d'hommes qui plus est élève deux enfants. Au moins 205 personnes ont déposé plainte auprès de l'Advertising Standards Authority (l'équivalent de notre BVP, Bureau de Vérification de la Publicité ?), une cinquantaine de courriels sont arrivés dans le boîte aux lettres e-mail de l'ASA et de nombreux appels téléphoniques ont confirmé cette opposition qui a eu raison du célèbre fabricant de mayonnaise et autre ketchup. (Selon l'organisation de défense des droits homosexuels Stonewall, ces opposants sont les mêmes que ceux qui sont derrière la campagne anti-gay "Some people are gay : Get it over !").
 Toutefois tout n'est pas perdu pour Heinz et ses partisans qui n'avaient rien trouvé à redire à ce spot de publicité très dans l'air du temps, et humoristique selon un porte-parole du fabricant : une
pétition en ligne visant à faire rétablir sa diffusion vient en quelques heures de recueillir plus de 1300 signatures, soit largement plus que le nombre de plaintes reçues jusqu'à présent par l'Advertising Standards Authority. L'objectif de Sam Bannister, initiateur de cette dernière pétition, était d'obtenir autant de signatures que celles rassemblées par les conservateurs catholiques, de façon à mettre dans l'embarras l'ASA et montrer qu'un petit nombre ne pouvait décider pour un plus grand (nombre).
 La pétition en ligne dénonce l'homophobie et l'étroitesse d'esprit de ceux qui ont fait plier Heinz au détriment de la liberté de penser, de la représentation de la communauté LGBT... Reste à convaincre le fabricant de mayonnaise de revenir sur sa décision d'interrompre la diffusion du spot : ne voulant choquer personne il a préféré suivre l'avis provisoire de l'ASA qui a confirmé il y a peu que c'est bien le bisou gay et non pas l'homoparentalité évoquée dans la vidéo qui est là l'origine de la protestation. ASA qui attend encore quelques jours avant de statuer définitivement sur l'autorisation de diffusion.

Partager cet article

Repost0
24 juin 2008 2 24 /06 /juin /2008 21:36
  Lily Allen n'a pas sa langue dans sa poche. La chanteuse britannique vient en effet de mettre en ligne sur son MySpace l'extrait d'un nouveau titre, "Guess Who Batman?", inspiré par le parti d'extrême-droite britannique BNP (British National Party).
 Elle y attaque leurs idées « médiévales » et leurs « esprits étroits ». Dans le texte, ça donne ça : « Look inside your tiny mind, then look a bit harder/'Cos we're so uninspired, so sick and tired of all the hatred you harbour/So you say it's not OK to be gay, well I think you're just evil/You're just some racist who can't tie my laces, your point of view is medieval/F**k you, f**k you very much/'Cos we hate what you do and we hate your whole crew, so please don't stay in touch. »
  Interrogée sur l'origine de la chanson, Lily Allen a expliqué que « cette chanson n'est pas une attaque directe envers qui que ce soit. Elle a été écrite à l'origine à propos du BNP en Angleterre, mais ensuite j'ai réalisé que ça concernait tout le monde, partout dans le monde ».



Source : Charles Decant, Ozap.com

Partager cet article

Repost0
24 juin 2008 2 24 /06 /juin /2008 17:46
  Il y a une semaine on fêtait les Pères. Et il en est un(e) à qui il tarde d'en être. Il lui faudra tout de même attendre l'an prochain, puisque c'est seulement dans quelques semaines jours qu'il (qu'elle) deviendra officiellement père à défaut d'être mère... Thomas Beatie est né femme, il est aujourd'hui homme de par la loi mais a conservé ses organes reproducteurs femelles. Il est un trans(exuel) non opéré et a subi une insémination artificielle avec succès il y a près de 9 mois parce que sa compagne n'était pas en mesure de faire de lui le papa qu'il souhaitait être. Reste à savoir s'il sera déclaré père ou mère de l'enfant à naître.
  Selon la loi de l'Orégon, Etat de résidence du couple, même si celui-ci est reconnu administrativement, Beatie sera la mère jusqu'à ce qu'un jugement vienne modifier l'acte de naissance du nouveau-né : l'homme la femme qui accouche de l'enfant est légalement le père la mère de celui-ci. Thomas Beatie devra donc attendre quelques temps (peut-être plus d'un an) avant de devenir papa et sa compagne maman par adoption...
  C'est en fait la première fois qu'un tel cas se présente et aucune loi actuelle ne définit cette nouveauté familiale : père et mère ne font qu'un ! Thomas est légalement un homme, biologiquement encore une femme malgré les hormones mâles injectées et avalées de longue date.
 Un vrai casse-tête pour l'administration américaine... Tout comme pour les futurs parents qui auront sans doute un jour à expliquer à leur enfant qu'à l'origine son père était une femme devenu homme redevenu femme le temps de la grossesse qui lui permette de devenir papa après avoir été provisoirement maman. Bien compliqué tout ça !... Et au fait quand pense le père biologique ? Parce que lui jusqu'à preuve du contraire il n'a pas encore changé de sexe... Bonne fête Papa !

- Up-date - 03/07/2008 23h00

WASHINGTON, 3 juil 2008 (AFP) - Un transexuel américain, qui était né femme avant de subir des traitements pour devenir un homme, a donné naissance jeudi à une petite fille, selon les médias américains.

"Thomas Beatie, qui est légalement un homme mais qui avait gardé ses organes de reproduction féminins tout en subissant une reconstruction de la poitrine et des traitements aux stéroïdes, avait suscité une curiosité internationale en avril lorsqu’il avait annoncé sa grossesse. Cet homme de 34 ans a donné naissance à une petite fille dans un hôpital de Bend (Oregon, nord-ouest), a rapporté ABC News sans donner plus de détail. Thomas Beatie, qui porte une barbe, est devenu "l’homme enceinte" après avoir été invité à l’émission de télévision très populaire d’Oprah Winfrey. "Le désir d’avoir un enfant n’est ni masculin, ni féminin. C’est un besoin humain. Je suis une personne et j’ai le droit d’avoir biologiquement un enfant", a dit M. Beatie lors de ce show. Son épouse, Nancy, ne pouvait avoir d’enfant après une hystérectomie. L’enfant a été conçu par insémination artificielle. La situation unique de Thomas Beatie avait été mise au jour lorsqu’il avait écrit dans un magazine homosexuel américain "The Advocate" en mars une tribune intitulée "le travail de l’amour". "Notre situation est pleine d’inconnus, au niveau social, politique, légal", écrivait M. Bettie, ajoutant avoir rencontré l’hostilité ou les réticences de personnel médical, d’amis et de membres de la famille. Un médecin avait notamment refusé de s’occuper du couple, après avoir consulté un conseil de l’ordre."


Partager cet article

Repost0
23 juin 2008 1 23 /06 /juin /2008 17:00

Comme d'hab. pensez à mettre le player Deezer sur pause pour regarder cette vidéo sans problème.

Partager cet article

Repost0