Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog



Mon web à moi, ma vie... Mes envies, mes amours, mes humeurs, mes emmerdes et vous !

16 septembre 2008 2 16 /09 /septembre /2008 11:08
  "C'est celui qui dit qui est !"... "C'est pas moi, c'est lui !"... Ainsi fonctionnent les partis nationalistes d'extrème-droite en Autriche actuellement à moins de 15 jours des élections générales, à coup de révèlations sur la vie sexuelle de leurs leaders respectifs...
 "Dans la rivalité qui oppose les deux partis populistes en Autriche, l’arme de choix semble être devenu le «outing»… sous sa forme la plus puérile. Ainsi le chef du Parti autrichien de la Liberté (FPÖ) Heinz-Christian Strache a-t-il dénoncé les rumeurs orchestrées par son concurrent de l’Alliance pour le futur de l’Autriche (BZÖ) sur ses prétendues préférences pour les garçons – mineurs de surcroît. Quelques mois auparavant, c’était l’ancien leader du FPÖ (et fondateur du BZÖ en 2005) Jörg Haider qui avait été «outé» sans ménagement par les dirigeants de son ancien parti.
  Faisant régulièrement les gorges chaudes de la république alpine depuis une dizaine d’années, les rumeurs persistantes sur l’homosexualité du tribun venaient d’être relancées par une série de photos prises lors d’une soirée arrosée où le politicien, âgé de 57 ans, étreignait quelques jeunes hommes de manière plutôt équivoque. Dans la foulée, Strache avait laissé entendre que Stadler était l’amant de Haider.
  Les deux rivaux sont, par ailleurs, coutumiers des déclarations homophobes : Stadler n’hésite pas à désigner les homosexuels comme des «pervers». Quant à Strache, il répète à l’envi que l’homosexualité doit être considérée comme une maladie.
Cette surenchère d’amabilités intervient sur fond de crise gouvernementale en Autriche. La coalition socialiste-conservatrice actuellement au pouvoir vient d’éclater, entraînant notamment le gel du projet de partenariat enregistré pour les couples de même sexe, dans l’attente de nouvelles élections, prévues le 28 septembre prochain." Source 360.ch
 On imagine mal, ici en France (quoique ?) J.-M. Le Pen, Bruno Megret et Philippe De Villiers, s'envoyer des noms d'oiseaux et autres mots doux relatifs à leur sexualité en pleine campagne électorale. Même si on sait que chacun d'eux est adepte de "bons mots" dès lors qu'il faut dénigrer son (ses) adversaire(s). On les voit plus en homophobes patentés qu'en homosexuels... cachés !

Partager cet article

Repost0
16 septembre 2008 2 16 /09 /septembre /2008 10:43
  "Moxow débarque en France ! Le nouveau magazine gay venu d’Espagne lance son premier numéro en français, disponible exclusivement sur internet et totalement gratuit. La révolution Moxow vient de franchir les Pyrénées!
 Moxow, c’est avant tout un projet mené par Ronan, un français de 25 ans expatrié à Valence – Espagne, depuis 5 ans. Tout commence un jour où le jeune homme décide de créer son propre magazine gay. «J’en avais marre de lire des magazines dans lesquels je ne me voyais pas représenté», explique Ronan. «Aujourd’hui quand tu ouvres un magazine soit disant fait pour le public gay, ce que tu vois c’est de la pub pour des vêtements de marque hors de prix, des chaussures qui valent la moitié de ton salaire ou le dernier i-pod de couleur rose. Qui peut vraiment acheter ces choses là, sûrement pas moi !». Il est vrai qu’aujourd’hui les magazines gays tant français qu’étrangers, se sont convertis en une vitrine de luxe et donne une image de l’homosexualité décalée et superficielle. «Tous les gays ne sont pas des fashion victims, beaucoup ont la vie de monsieur tout le monde et résident en province.»
 La province, c’est cela qui a fait le succès de Moxow en Espagne. Pour la première fois un magazine gay ne focalisait pas son attention seulement sur deux ou trois grandes villes. Grâce à sa distribution par internet sur la page web
www.moxowmagazine.fr, Moxow est accessible ou que ce soit. Enfin les jeunes gays et les moins jeunes aussi, peuvent avoir accès à une information qui leur ressemble. Plus besoin d’aller chez le marchand de journaux, de dépenser 5 euros ou d’aller dans le bar gay du coin (s’il y en a un) pour enfin lire un magazine gay et gratuit. «J’ai grandit dans un petit village de Normandie et crois moi, aller chez le marchand de journaux et lui demander le dernier numéro de Têtu, c’est une mission suicide !», se rappelle Ronan. «En Espagne, en plus de recevoir l’acceptation de grandes villes comme Madrid ou Barcelone, nous avons aussi réussi à réunir des milliers de lecteurs qui se sentaient isolés et à l’écart du collectif gay. Chaque jour nous recevons des messages de nouveaux lecteurs qui nous remercient pour ce que nous faisons.»
 Moxow est la réponse aux médias qui dépeignent une homosexualité loin de la réalité. Le magazine se différencie grâce une ligne éditoriale plus légère, plus jeune, des thèmes plus proches de ses lecteurs et une grande envie de faire bouger les choses. Moxow parle aux gays de ce qui les intéresse. «Fini le conventionnalisme, les sujets prise de tête et l’auto-compassion. Ce que l’on fait, c’est concret ! Nous nous efforçons toujours de donner des conseils pratiques et d’informer les lecteurs sur des sujets importants. Nous essayons d’ouvrir leurs horizons, de leur faire découvrir de nouvelles choses sans tomber dans le snobisme ou l’exclusif. Entant que directeur éditorial mon objectif est avant tout que le lecteur sente que le magazine est fait pour lui et qu’en plus, il puisse passer un bon moment.»
 Dans le but de ne pas tomber dans la routine, la rédaction de Moxow réunit un nombre différent de rédacteurs chaque mois, chacun avec son style et son caractère. Le magazine parle de tout : sexe, amour, tendance, prostitution, religion, actualité… «En bref Moxow est un magazine gay, fait par des gays pour des gays». 80.000 lecteurs font confiance à Moxow chaque mois en Espagne, le magazine table sur les mêmes résultats pour le marché francophone. «Nous espérons que le public gay francophone apprécie le magazine, le fait que la diffusion soit par internet nous permet d’avoir une interactivité plus grandes avec ceux qui nous lisent. Les critiques et suggestions que nous recevons nous permettent de rectifier quand il le faut et d’adapter les contenus aux attentes des lecteurs».
 Moxow est un projet qui ne laisse pas indifférent. Que l’on soit gay ou pas, il faut saluer cette initiative lancée par un jeune de 25 ans avec ses propres fonds et sur un marché monopolisé par de grandes entreprises. «Dans la vie je ne me suis jamais conformé avec ce que l’on me donnait. Je ne sais pas à 100% si ça va marcher, mais au moins je suis fier d’avoir essayé, pour le reste on verra !». Comme quoi il existe encore des jeunes qui nous démontrent que tout n’est pas perdu et qu’il existe encore des gens avec des idées et l’envie de faire quelque chose d’utile pour les autres." Communiqué de presse de Diffusez.com

Partager cet article

Repost0
14 septembre 2008 7 14 /09 /septembre /2008 19:29
  Oui, je sais, je vois déjà les connaisseurs (du lieu) me dire que j'ai dû en profiter un maximum. Oui, je le reconnais, je ne peux passer par Montpellier (et sa région) sans m'arrêter là. 15 ans déjà et un besoin qui revient régulièrement, de voir, de sentir, de profiter seul (ou presque !) du calme de cette fin d'été au bord de la Grande Bleu depuis la plage du Grand Travers, comme d'autres préfèrent, eux, les possibilités offertes par les arrières dunes de l'autre coté de la départementale longeant le littoral entre La Grande-Motte et Carnon (précision pour ceux qui ne connaissent pas !)...
 Le Grand Travers, c'était aussi la grande traversée pour changer d'air. Laisser ici, à la maison, le temps gris et humide pour aller recharger là-bas (à 666 km !) des batteries qui en avaient bien besoin. Faire le plein de bonheur, en prendre plein la vue (et pas seulement), sans pour autant me faire trop d'illusions... Je suis revenu avec la pluie, et tout ce qui va avec. J'ai dû y laisser le soleil, la chaleur, y abandonner les beaux corps glabres à la peau cuivrée et salée. Et le moral qui prend un sacré coup quand le jeu de cache-cache cesse le dernier soir, qu'il faut déjà se projeter dans l'avenir proche immédiat. Celui de la reprise, pas uniquement métro, boulot, dodo. Celui qui, petite voix, vous dit narquois "à l'année prochaine... si tout va bien !"
 Le Grand Travers, oui, c'est gay(-friendly). Et alors ? C'est le midi, le rapport à l'autre y est ce qu'il y a de plus normal, méditerranéen et tactile. Comme partout il y a ceux qui surjouent et ceux qui ne sont là que pour admirer mater. Mais il y a, et surtout, ceux qui restent natures et accueillants pour celui qui étranger à ce lieu et presque timide n'ose déranger. Un grand merci au Vieux Tacot et à ses consommateurs du Sud. @ bientôt !

Partager cet article

Repost0
4 septembre 2008 4 04 /09 /septembre /2008 23:10
  Voici venu le temps... De prendre quelques jours de congés ! Le blog et son webmaster prennent une semaine de vacances, loin de tout ordinateur, de toute connexion Internet... Et contrairement aux années précédentes, il n'y aura pas d'articles à publication pré-programmée. Rendez-vous ici le 14 septembre, pour la reprise, notre rentrée à nous !

Partager cet article

Repost0
4 septembre 2008 4 04 /09 /septembre /2008 12:29
   Alors que John McCain a choisi sa co-listière à la vice-Présidence pour les prochaines élections américaines, Sarah Palin, l'ultra-conservatrice gouverneure de l'Alaska, opposée à toute forme d'éducation sexuelle en milieu scolaire, opposée à l'avortement, opposée aux droits des homosexuel(le)s, dont on a appris qu'une de ses filles, lycéenne mineure, est enceinte de plusieurs mois... Alors que le pape Benoît XIV se prépare à entamer la semaine prochaine un voyage d'Etat en France, officiellement invité par notre (Omni-)Président, lequel confond allègrement République laïque et religion après avoir redécouvert sa foi tout récemment. Pape qui vient célébrer le 150ème anniversaire des apparitions de Lourdes... Je vous propose la lecture d'un article ici qui devrait réveiller votre conscience politico-spirituelle, si ce n'est déjà fait. Comment peut-on aujourd'hui encore croire aux bienfaits de ce conservatisme chrétien criminel ? Ce n'est pas du coté de Sarah Palin ou de Benoît XIV que l'on trouvera les remèdes aux maux de la société actuelle, même si les ouailles sont encore nombreuses pour le penser !

Partager cet article

Repost0
4 septembre 2008 4 04 /09 /septembre /2008 11:24
  On en parle depuis un certain temps dèjà. Ici sur ce blog, ailleurs sur le Net. On ne connait pas encore la date officielle de sortie du film en France... Pour rappel, "Milk" raconte le parcours d'Harvey Milk, conseiller municipal de San Francisco, assassiné en 1978, en même temps que le maire de la ville, George Moscone, par un collègue, Dan White. Harvey Milk étant l'un des tout premiers hommes politiques américains ouvertement gays !
 En attendant de découvrir le film de Gus Van Sant dans les salles, voici la bande-annonce :

Partager cet article

Repost0
4 septembre 2008 4 04 /09 /septembre /2008 06:45
  Nicolas Sarkozy dîne avec la reine d'Angleterre. Soudain, il lui demande : "Votre Majesté, vous m'impressionnez, vous êtes toujours entourée de gens intelligents, comment faites-vous ?"
La reine lui répond: "C'est très simple. Je les tiens constamment en alerte. Je leur fais passer régulièrement des petits tests pour être bien sûre que leur intelligence reste vive."
Nicolas est stupéfait: "Ah oui? Comment faites-vous ça?" La reine s'empare du téléphone : "C'est très simple. Je vais vous montrer." Elle appelle Tony Blair : - Bonjour Tony !
- Bonjour Votre Majesté !
- Tony, j'ai un petit test d'intelligence pour vous :C'est l'enfant de votre père et de votre mère mais ce n'est ni votre frère ni votre sœur. Qui est-ce ?
- C'est moi !
- Bravo, c'est juste ! Merci Tony. A la prochaine." La reine raccroche. Le petit Nicolas est impressionné: "Wow".

De retour à Paris, Nico décide de mettre en pratique la technique de la reine d'Angleterre. Il téléphone à Carla Bruni : "Bonjour Carla, c'est Nicolas! J'ai un petit test d'intelligence pour toi.
- O.K. Vas-y.
- C'est l'enfant de ton père et de ta mère mais ce n'est ni ton frère, ni ta sœur. Qui est-ce ?
- Oh! Attends un petit peu. Je n'étais pas préparée à ça. Je note. Laisse-moi quelques minutes pour réfléchir. Je te rappelle. D'accord ?
- Pas de problème !"

Carla Bruni s'empresse alors d'appeler Rachida Dati : "Bonjour Rachida, c'est Carla. Je ne sais pas ce qui lui prend mais Nico vient de me faire passer un test. Est-ce que tu veux bien m'aider ?
- Pas de problème, énonce-moi la question.
- C'est l'enfant de ton père et de ta mère mais ce n'est ni ton frère, ni ta sœur. Qui est-ce ?
- C'est moi !
- Aaah, Ok, merci !"
Carla Bruni s'empresse de rappeler Nicolas : "Nicolas, tu peux me reposer ton énigme ?
- Ok. C'est l'enfant de ton père et de ta mère mais ce n'est pas ni ton frère, ni ta sœur. Qui est-ce ?
- C'est Rachida Dati !
- Perdu ! C'est Tony Blair."


PS Un petit merci à J. sans qui je n'aurais pas eu ce beau fou rire... Et, précision, ne voyez aucun lien entre cette bonne blague sur la famille (Bling bling !) et la confirmation (enfin !) de sa grossesse par la Garde des Sceaux... Des sots !

Partager cet article

Repost0
2 septembre 2008 2 02 /09 /septembre /2008 08:52
  Cela se passe aux antipodes de chez nous, "down-under", de l'autre coté de la planète, là où l'année scolaire touche à sa fin... Et tradition oblige, comme dans nombre de pays anglo-saxons, c'est le temps de la préparation du bal de fin d'année. Qui sera la Prom Queen ? Pour l'instant, bienheureux serait celui ou celle qui pourrait le dire, car voilà que la direction de plusieurs lycées de Nouvelle-Zélande vient de décider d'interdire aux élèves gays d'y inviter leurs partenaires à moins qu'ils ne se déclarent administrativement homosexuels en remplissant un document officiel d'inscription. En fait, une façon pour ces mêmes lycées et universités de limiter ouvertement (!) les couples de même sexe dans ce qui reste une tradition régie encore par tout un rituel que beaucoup jugent aujourd'hui comme complétement dépassé : le sacro-saint bal de fin d'année...
 En réaction l'association Rainbow Youth, qui crie à la discrimination envers les jeunes homosexuels, se propose d'organiser ce qu'on appellera des "contre-bals" où il ne sera demandé à aucun participant qui est son (sa) partenaire et qui porte la robe !
 Serafin Dillon, porte-parole de Rainbow Youth, a déclaré savoir qu'au moins 4 lycées avaient décidé de mettre en place cette sélection d'entrée (au bal de fin d'année) et cela était une violation des droits de la personne selon les lois du pays. "Si cette mesure était appliquée à une fête d'entreprise, sur un lieu de travail, il y aurait discrimination et condamnation. Mais parce que c'est au lycée, ils pensent s'en tirer..." Certains élèves, tel Joshua Wright du Rongotai College, ont d'ores-et-déjà annoncé qu'ils ne signeraient aucun document et se rendraient au bal avec leurs partenaires, peu importe les conséquences.
  A l'opposé, Peter Gall, président de l'association des directeurs du secondaire, persiste : "Chaque école doit pouvoir décider ce qui est le mieux pour ses élèves... Et je suis plus préoccupé par les rendez-vous à venir [NDLR, les examens ?]. Le bal n'est pas un évènement obligatoire dans la vie d'un lycée, et leurs organisateurs doivent être libre d'établir leurs propres réglements à ce sujet."
 Ce à quoi la Commission néo-zélandaise pour les Droits de l'Homme et l'Egalité des Chances a répondu être attentive à toute politique relative aux homosexuels et que faire signer à un contrat tel celui exigé par ces établissements scolaires pourrait simplement être considéré comme illégal.

Partager cet article

Repost0
1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 17:31
  Mieux vaut tard que jamais. Certains diront que Lady GaGa n'est pas une nouveauté, d'autres diront le contraire. Mais c'est peut-être le moment idéal de la présenter à ceux et celles qui ne la connaissent pas encore. D'autant que son single "Just Dance" sera dans les bacs le 8 septembre prochain et que l'album "The Fame" suivra. Il faudra pour lui attendre le 20 octobre...
 A propos d'elle Polydor, Universal Music, n'hésite pas écrire : "Elle est encore plus démente et fashion que Gwen Stefani, peut s’avérer aussi rock&roll qu’Amy Whinehouse, pose sur un beat à retourner le dancefloor comme Rihanna, aime les mélodies pop et les paillettes comme Abba… Son album The Fame est celui qu’aurait du faire Madonna…" C'est vous dire tout le potentiel de Lady GaGa et surtout que la maison de disques y croit vraiment !
 Pour ceux qui voudraient en savoir encore plus sur celle qui enflamme les dance-floors nord-américains et squatte les play-lists des radios depuis maintenant plusieurs mois outre-Atlantique, c'est
ici et (in English, of course), mais on peut déjà dire sans se tromper que la jeune New-Yorkaise, d'origine italienne, est fan de musique depuis son plus jeune âge, qu'elle idolâtre David Bowie et Queen (de qui elle tient son nom de scène, référence à "Radio Gaga")...



PS Comme vous en avez pris l'habitude, pensez à mettre le player de Deezer sur pause pour visionner sans problème la vidéo de Lady GaGa...

Partager cet article

Repost0
31 août 2008 7 31 /08 /août /2008 17:48
  J'avais évoqué ici la victoire de l'Espagnol Pedro Antonio Almijez au concours de Mister Gay Europe 2008. Le jeune homme, élu dans des conditions difficiles, avait alors déclaré avoir participé à cette élection par goût pour le monde de la mode (il a été mannequin), être passionné de photographie, vouloir rencontrer du monde... Il avait annoncé vouloir mettre sa nouvelle notoriété au service de la cause gay, non seulement en Espagne, mais également dans l'Europe entière...
 2 mois après ce beau discours, voilà que "Tony" Almijez est rattrappé par son passé, et son coté "garçon bien sous tous rapports" est battu en brêche par les révélations publiées sur le site
QueerClick.com. On ne sait pas encore ce qu'en pense notre Madame De Fontenay nationale mais voilà qu'on apprend que le bel Ibère a caché son passé d'acteur porno. Sous le pseudo de Raúl Kema il a participé à quelques productions de la société Jalif Studio. Une information qui jette le trouble à tous les étages chez les organisateurs du concours Mister Gay : l'an passé l'argentin Jorge Schmeda avait perdu son titre national pour avoir participé lui aussi à des films pornographiques et avait été remplacé à la dernière minute (en janvier dernier) au concours Mister Gay International 2008 par son compatriote Carlos Fabian Méla qui avait au final reporté la compétition...
 Est-ce que Pedro Antonio Almijez va subir le même sort ? Va-t-il devoir rendre ses couronnes espagnole et européenne ? Sera-t-il remplacé par ses dauphins respectifs dans les compétitions internationales à venir ? Sûre que Geneviève De Fontenay aurait déjà fermement condamné le comportement de l'Espagnol et l'aurait renié comme elle l'a fait avec Miss France 2008... Mais là il s'agit d'une affaire d'hommes, la dame au chapeau n'a pas son mot à dire. Affaire à suivre.

Partager cet article

Repost0