Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog



Mon web à moi, ma vie... Mes envies, mes amours, mes humeurs, mes emmerdes et vous !

29 septembre 2008 1 29 /09 /septembre /2008 19:56
  2 mois tout juste, 2 mois déjà. Ils ont disparu le même jour à 200 kilomètres de distance l'un de l'autre... Le 29 juillet dernier, Didier Touquet (photo de gauche) disparaissait à Toulouse, Guillaume Van Cauteren à Montpellier. Depuis ? Aucun signe de vie, téléphones portables muets et aucun mouvement sur leurs comptes bancaires respectifs... Absences inexpliquées, inexplicables selon leurs proches, famille et amis, et la police qui enquête tout azimut sans privilégier une hypothèse plus qu'une autre. Didier et Guillaume avaient chacun un compagnon avec qui ils ont eu un dernier contact le matin même du jour de leurs disparitions... Aujourd'hui les services de Police Judiciaire de Toulouse et de Montpellier travaillent de concert, en posant une question à laquelle ils vont tenter de répondre en faisant parler les données informatiques relatives à la vie privée de chacun d'eux, notamment téléphonie et Internet : ces 2 disparitions, sont-elles liées ? Est-il possible que les 2 disparus se soient rencontrés sur le Net, à l'insu de leurs compagnons ? Est-il possible que Didier Touquet se soit rendu à Montpellier ? Son véhicule n'a pas été (re)vu depuis ce 29 juillet alors que la voiture de Guillaume Van Cauteren a été retrouvée à quelques kilomètres de chez lui, sur une aire de repos de l'autoroute A9, un lieu connu pour être un point de rencontres des homosexuels de la région... Tant à Toulouse qu'à Montpellier, proches et enquêteurs du SRPJ ont visité les bars, discothèques et autres saunas fréquentés par les gays sans résultat. Des questions sans réponse pour 2 disparitions inquiétantes...

 - Up-date - 15/12/2008 : Ce dimanche 12 octobre, un corps pendu a été retrouvé à quelques dizaines de mètres du lieu supposé de disparition de Guillaume Van Cauteren. Les éléments recueillis sur place laissent malheureusement peu d'espoir quant à l'idée de retrouver le disparu vivant : papiers et clés appartenant à Guillaume étaient posés à proximité immédiate du corps...

Partager cet article

Repost0
28 septembre 2008 7 28 /09 /septembre /2008 07:11
  Ce dimanche est journée d'élections régionales dans le Lander allemand du Sud. Et pour la première fois depuis 1962 le parti conservateur, la CSU (l'Union Chrétienne Sociale), risque fort de perdre la majorité absolue, alors que tous les scrutins précédents l'ont vu gagner confortablement. Alors finie l'image des culottes de peaux et des chapeaux à plumes associés depuis des lustres à la Bavière catholique et conservatrice ? Tout semble indiquer que l'Etat allemand, en pleine mutation, ne renouvelera pas son bail à Günther Beckstein, leader local de la CSU, alliée pour l'occasion à la CDU de la chancelière, Angela Merkel. Au contraire c'est le SPD (le Parti Social-Démocrate) qui devrait progresser nettement, à l'image du symbole de ce changement : Michael Adam. Agé de 23 ans, le jeune homme s'est fait élire (sous étiquette SPD) plus jeune maire d'Allemagne en mars dernier. Ce qui n'a pas été simple dans une Bavière ancrée à ses traditions, où le poids des ans et de l'expérience est gage de respectabilité. Michael Adam est tout le contraire : il avait tout à perdre. Il est aujourd'hui maire socialiste d'une petite ville conservatrice de 3400 âmes où les bourgmestres CSU avaient toujours été (ré)élus avec au moins 60% des voix. Il est jeune, protestant (dans un Etat catholique) et homosexuel !... Devenu célèbre, il continue à rougir lorsque quelqu'un s'intéresse à son cas. Pourquoi cette réussite ? "Ma sexualité a été le principal sujet de conversation dans les auberges pendant des années mais finalement les gens s'y sont habitués... Par ailleurs les Bavarois sont en plein dans la mondialisation. Ils sont plus ouverts, plus tolérants..."

Partager cet article

Repost0
27 septembre 2008 6 27 /09 /septembre /2008 19:12
Hommage...

  

Partager cet article

Repost0
27 septembre 2008 6 27 /09 /septembre /2008 17:31
   Vous n'êtes pas sans savoir que Sacha Baron Cohen réalise actuellement son prochain film (titre provisoire "Untitled Bruno Project") dans lequel il interprète le personnage de Bruno, un spécialiste gay de la mode originaire d'Autriche. A plusieurs reprises, sur différents lieux de prises de vue, le tournage de ce nouveau long métrage a été à l'origine de quiproquos et d'incidents volontairement "mis en scène" par l'acteur scénariste réalisateur producteur britannique de "Ali G" et "Borat"...
 Dernière prestation du troublion ? Hier soir, à Milan, au cours du défilé Prada, Sacha Baron Cohen a fait irruption sur le podium au milieu des mannequins présentant la nouvelle collection de la maison de couture italienne. Affublé d'un accoutrement indéfinissable le comédien a semé la panique parmi le public présent, les professionnels et les forces de sécurité, qui une fois la surprise passée ont interpelé et évacué Sacha Baron Cohen. Le tout est à voir ici.
 Libéré après une heure de garde à vue et avoir pu prouvé son identité à la police milanaise, l'acteur a déjà promis qu'il ne s'arrêterait pas là... Autant dire qu'on attend avec impatience la sortie en 2009 (?) du film retraçant les aventures de Bruno !

Partager cet article

Repost0
27 septembre 2008 6 27 /09 /septembre /2008 17:00
  C'est début octobre que devrait sortir dans les bacs le 3ème extrait du dernier album de Lorie, alors même que la chanteuse aura débuté sa tournée en remontant sur scène dès le 3 octobre... Le morceau intitulé "Un garçon" parle d'un garçon qui aime une fille et... un garçon ! Bisexualité ou homosexualité refoulée ? A chacun de se faire son opinion.
 Après avoir évoqué la sodomie dans une chanson "Où tu n'oses pas", disponible uniquement sur Internet, Lorie nous prouve une fois encore qu'elle a pris une virage à 180° et définitivement abandonné le répertoire de ses débuts, celui de "Ma meilleure amie"... Par ailleurs, il va sans dire que toute ressemblance avec des thèmes (paroles, musiques, clip, etc.) déjà utilisés par Mylène Farmer et Rihanna ne serait que fortuite ! N'est-ce pas, Lorie ?



PS Comme vous en avez pris l'habitude, n'oubiez pas de mettre le player de Deezer sur pause pour visionner le clip de Lorie sans problème de streaming.

Partager cet article

Repost0
27 septembre 2008 6 27 /09 /septembre /2008 10:32
  Les homosexuel(le)s en Inde sont dorénavant en attente du verdict de la Haute Cour de Justice de New Delhi qui doit statuer sur la dépénalistion des relations sexuelles entre personnes du même sexe, le gouvernement indien s'y étant toujours opposé pour des raisons morales.
 Cette semaine la Haute Cour a entendu les deux parties qui s'affrontent sur le terrain judiciaire depuis 2001 lorsque la Fondation Naz, association de lutte contre le Sida, a pour la première fois contesté la constitutionnalité de l'article 377 du Code pénal indien qui qualifie pour partie les relations homosexuelles parmi les délits et les punit de peines pouvant aller jusqu'à l'emprisonnement à vie, aux même titre que les viols ou la pédophilie. La Fondation Naz demande le retrait de l'alinéa concernant l'homosexualité. Rahul Singh, coordinateur de la Fondation Naz, précise qu'il s'agit simplement "d'exclure de cet article de loi les relations sexuelles librement consenties entre adultes du même sexe... Cela permettrait également de lutter plus efficacement contre le Sida, évitant ainsi aux homosexuels sidaïques de vivre cachés sans soins..."
 L'action de la fondation a mis en lumière un désaccord aux niveaux des ministères indiens de la Santé et de l'Intérieur, le premier étant pour la dépénalisation, le second voyant là "une autorisation donnée aux comportements débridés et criminels alors que la société indienne désapprouve largement l'homosexualité..."
 Selon les chiffres officiels de l'Office national de lutte contre le Sida (NACO), dépendant du Ministère de la Santé, il y aurait en Inde 2,5 millions d'homosexuels* dont 8% seraient infectés par le virus du VIH. Le NACO juge la position du Ministère de l'Intérieur comme étant "discriminatoire, irrationnelle et non scientifique... Il est impératif de faire évoluer la législation afin que les homosexuels sortent du placard et que ceux qui sont malades puissent être soignés et non plus emprisonnés...".
 La Haute Cour a bien entendu écouté les arguments des 2 parties. Les juges ont déjà prévenu que leur décision tiendrait compte de l'évolution de la société indienne, de la moralité et... de la santé publique !

* A comparer au milliard d'habitants du sous-continent indien !

Partager cet article

Repost0
23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 23:13
  "Steven Spielberg et son épouse Kate Capshaw ont donné 100.000 dollars pour soutenir le mariage gay en Californie (ouest) face à un référendum qui vise à l'interdire, six jours après un don identique de l'acteur Brad Pitt, a déclaré mardi le porte-parole du cinéaste.
 "Oui, lui et Kate effectuent ce don", a indiqué Marvin Levy à l'AFP.
 Les mariages homosexuels sont légaux en Californie depuis juin, lorsqu'un arrêt de la Cour suprême de cet Etat modifiant le code civil est entré en vigueur.
 Mais des adversaires des unions gay ont réussi à recueillir suffisament de signatures pour organiser un référendum qui viserait à inscrire dans la Constitution de l'Etat que seul un mariage entre un homme est une femme y est légal et reconnu.
 Ce référendum, dit de la "proposition 8", aura lieu le 4 novembre en Californie, en même temps que l'élection présidentielle américaine.
 Steven Spielberg "est contre" la proposition 8, "parce qu'il pense qu'elle est discriminatoire, et il a l'impression qu'elle n'est pas juste (...) évidemment, il espère qu'elle ne sera pas adoptée, et que tout le monde aura les mêmes droits", a expliqué M. Levy.
 Plus tôt mardi, le quotidien spécialisé de Hollywood, Variety, avait diffusé un communiqué du couple Spielberg s'opposant à la proposition 8.
 "En inscrivant la discrimination dans la Constitution de notre Etat, la proposition 8 vise à éliminer le droit de chaque citoyen à se marier, quel que soit son orientation sexuelle. Une telle discrimination n'a PAS sa place dans la Constitution californienne, ni dans une autre", selon ce communiqué.
 La semaine dernière, Brad Pitt avait lui aussi effectué un don de 100.000 dollars en faveur de la campagne visant à contrer la proposition 8." Source : AFP 22/09/2008

Partager cet article

Repost0
23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 23:10
  Oui, il y a un mois tout juste, les Jeux Olympiques 2008 de Pékin prenaient fin avec une dernière victoire française et une médaille d'or pour l'équipe de France dans le tournoi de handball... La veille, c'était le plongeur australien Matthew Mitcham qui avait enflammé le bassin olympique en créant l'évènement. Préalablement classé dans les outsiders (plutôt que dans les favoris), il réalisait un dernier plongeon parfait aux nez et à la barbe (?) de ses adversaires chinois et remportait la médaille d'or. Une couleur qui lui va si bien !... Rien ne vaut ces quelques photos pour revivre ce moment de bonheur.
 

 

  - Up-date - 27/09/2008 : La rumeur d'un prochain contrat liant Matthew Mitcham à la marque australienne (très gay-friendly) Aussiebum, information diffusée en début de semaine par le site SameSame.com, apparait comme être fondée. Pressée par ses clients, par ailleurs fans du champion olympique, Aussiebum a indiqué que des pourparlers pourraient être engagés très rapidement en vue de faire de Matthew Mitcham l'image exclusive du fabriquant de sous-vêtements et de maillots de bain masculins particulièrement prisés par la communauté homosexuelle ! En voilà une bonne nouvelle !  :-)

Partager cet article

Repost0
23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 11:26
   Le 12 octobre prochain marquera les 10 ans du meurtre de Matthew Shepard, une date à cocher sur votre agenda, à ne pas oublier. Une occasion de rappeler l'action par la Fondation Matthew Shepard créée par Dennis et Judy Shepard, parents du jeune homosexuel linché et laissé pour mort par 2 jeunes gens au soir du 6 octobre 1998 et décédé des suites de ses blessures après une semaine de coma...
 La Matthew Shepard Foundation est depuis 10 ans au premier plan dans la lutte contre la haine et pour la remplacer par la compréhension, la compassion et l'acceptation de l'autre tel qu'il est. Durant cette décennie elle a participé à l'élaboration de la loi Matthew Shepard discutée par la Chambre des Représentants et le Sénat américain. Elle a présenté "L'héritage de Matthew Shepard" à plus d'un million de personnes. Elle a pu distribuer plus de 5000 copies du programme éducatif gratuit "Small Bear Big Dreams" destiné aux établissements scolaires. Elle a mené plus de 2000 actions dans les collèges et lycées aux Etats-Unis. Plus de 200000 bracelets mauves "Erase hate" ont été offerts. Et plus de 5000 bénévoles sont aujourd'hui engagés dans la campagne promotionnelle "Erase Hate"...
 Dans un récent communiqué Judy Shepard rappelle que "Rien de tout cela n'aurait été possible sans vous, et je tiens à vous remercier pour votre soutien au cours de la dernière décennie. Chacun de nous est un vecteur du changement, et vous avez montré votre engagement à faire la différence... Pour marquer le 10ème anniversaire de la disparition de Matthew et honorer sa mémoire, de nombreuses manifestations sont prévues à travers le pays. Une liste des événements est disponible sur notre site Web. Cliquez ici pour le visiter dès maintenant. J'espère que vous serez en mesure de participer à un ou plusieurs d'entre eux... Je tiens à vous remercier pour votre soutien continu."
 Alors, n'oubliez pas, rendez-vous le 12 octobre prochain pour saluer la mémoire de Matthew Shepard, en France, aux Etats-Unis, partout à travers le monde ! Erase hate !

Partager cet article

Repost0
23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 11:00
   26 juillet 2008, Louisville, Kentucky (US). 2 jeunes gays, Ryan Marlatt et Teddy Eggers, accompagnés de 3 amis, tous originaires d'Indianapolis, s'arrêtent au McDonald's sur Market Street pendant un week-end découverte de Louisville. Alors qu'ils attendent leurs commandes et patientent devant le comptoir ils entendent les employés du restaurant qui commencent à ricaner et à échanger des propos, railleries et autres moqueries, qu'ils considèrent aujourd'hui comme homophobes...
 Ayant clairement entendu des mots comme "pédé", "suce-bite", "pute", etc. Ryan et Teddy se sont alors rapprochés du comptoir pour faire valoir aux salariés qu'ils n'étaient pas venus pour se faire insulter mais pour manger tranquillement. Ils ont demandé à voir un superviseur pour se plaindre du comportement et de la conversation tenue par les employés.
 Arrivé après un certain temps le superviseur a refusé d'accorder la moindre importance à la plainte du jeune couple homosexuel, prétextant qu'il ne voyait pas où était le problème... Le responsable a également refusé de rembourser les achats du groupe d'amis indiquant à Ryan que seul le directeur régional de McDonald's était autorisé à décider d'un tel remboursement.
 Dans les jours et semaines qui ont suivi, Ryan Marlatt et Teddy Eggers ont essayé à plusieurs reprises de prendre contact avec la direction générale de McDonald's qui n'a pas répondu à leurs différents courriers. De son coté le restaurant de Market Street refuse de communiquer à propos de l'incident...
 Ryan et Teddy souhaitent obtenir le remboursement des 28 dollars dépensés au McDo de Louisville, une lettre d'excuses de la part du groupe de restauration rapide et que des mesures disciplinaires soient prises à l'encontre des salariés les ayant insultés.
 A la date d'aujourd'hui, McDonald's ne s'est toujours pas manifesté. C'est pourquoi, soutenu par l'
ACLU (l'American Civil Liberties Union) le couple a décidé de déposer une plainte contre les salariés du restaurant de Market Street auprès de la Commission des Droits de l'Homme de Louisville, ville qui dispose d'une charte locale qui interdit la "discrimination fondée sur l'orientation sexuelle dans les lieux publics tels que les restaurants..."
 "Les propos injurieux tenus par les employés sont une chose mais le fait que McDonald's refuse de faire quelque chose est en soi encore plus grave et insultant pour l'ensemble de sa clientèle, les gays en particulier.", a déclaré Ryan Marlatt, "D'autant que McDonald's se veut gay-friendly !"

Partager cet article

Repost0