Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog



Mon web à moi, ma vie... Mes envies, mes amours, mes humeurs, mes emmerdes et vous !

20 octobre 2008 1 20 /10 /octobre /2008 10:50
  On se souvient des scandales provoqués il y a quelques années par M. & F. Girbaud, puis il y a quelques mois par la Folsom Street Fair, lesquels avaient détourné, Oh sacrilège !, le tableau "La Cène", oeuvre de Léonard De Vinci à des fin publicitaires. On sait par ailleurs que tout détournement des textes sacrés ou des images cultuelles, quelle que soit la religion (cf. les caricatures de Mahomet), fait de suite l'objet de critiques sévères de la part des autorités religieuses et des croyants qui au besoin n'hésitent pas à brandir des menaces contre les infidèles qui ont blasphémé...
 Ce n'est pas d'aujourd'hui (ou d'hier) qu'art et religion font mauvais ménages. On peut citer Mónica Castagnotto qui n'a pas hésité dans un photomontage à accoller des représentations de la Vierge (Marie) avec les photos de sexes féminins, ou, plus ancien, León Ferrari qui en 1966 crucifiait Jésus sur un chasseur-bombardier américain dans sa "Civilisation occidentale et le Christ". Après ces deux-là, et beaucoup d'autres, c'est le peintre Mauro Guzmán qui fait l'objet d'une demande de censure. Miguel Lifschitz, maire de Rosario (Argentine) a reçu un courrier, tout ce qu'il y a de plus officiel, envoyé par Guillermo Grisolía, avocat catholique, qui s'est senti offensé à la vue du dernier tableau de M. Guzmán, peinture exposée dans un musée de la ville. Superman embrassant le Christ sur la bouche. "La historia de amor más grande y más bella y más heroica de todos los tiempos", selon son auteur. L'avocat exige ni plus ni moins le retrait immédiat de l'oeuvre avant qu'une plainte ne soit déposée au tribunal... De son coté, le Ministère de la Culture, par l'intermédiaire de Fernando Farina, a fait savoir qu'il n'était pas question de retirer le tableau primé à la Foire d'Art Contemporain "ArteBa" de Buenos Aires et acquis récemment par le musée pour la coquette somme de 2 millions de $... Qu'y a-t-il de plus choquant dans tout ça ? Le baiser échangé par les Super Héros ? Le montant de l'acquisition ? Ou la menace de plainte ?

Partager cet article

Repost0
18 octobre 2008 6 18 /10 /octobre /2008 21:26
 Pour sa 4ème saison canadienne, et après 3 années de succès à Toronto, l'émission de télé-réalité "Cover Guy" diffusée en prime-time sur Out TV déménage à Montréal pour y trouver le Québequois le plus sexy. La capitale du Canada francophone serait, selon les producteurs du reality-show, un "repère à bôgosses très chauds" et tous les filons sont bons pour maintenir un audimat maximum auprès du public gay d'outre-Atlantique... Et au vu des finalistes 2008 on se demande bien pourquoi la saison 2009 sera tournée à Miami...
 A l'origine créée sur Here TV aux USA, l'émission, version canadienne, animée par Mathieu Chantelois, est le programme le plus suivi sur Out TV et ce sont pas moins de 3000 candidats qui se sont présentés au casting dont le jury n'a retenu que 20 heureux élus appelés à participer à la phase finale débutée le 5 octobre dernier. Cette année le vainqueur se verra offrir un contrat de mannequin pour la marque de sous-vêtements 3G Actualwear et un (petit) rôle dans la série télévisée "The Liar"...
  Plus d'infos, ici et à voir ci-dessous un trailer d'une saison précédente version Here.tv.

Partager cet article

Repost0
18 octobre 2008 6 18 /10 /octobre /2008 14:05
  Je ne veux revenir ni sur les circonstances de l'accident qui a coûté la vie à Jörg Haider, ni sur ce que j'avais déjà écrit ici, mais on apprend aujourd'hui, de sources officielles, que l'ex-leader de l'extrême droite autrcihienne avait passé la soirée dans un bar gay de Klagenfurt, avant de reprendre la route et d'avoir l'accident fatal que l'on sait...
 "Selon Gottfried Kranz, du ministère public de Klagenfurt, le politicien controversé a été vu dans le bar «[Zum] Stadtkrämer», peu après minuit. Il en serait reparti à une heure moins le quart du matin, au volant de sa VW Phaeton. Une demi-heure plus tard, Jörg Haider était mort.
 Sur internet, le «[Zum] Stadtkrämer» se définit comme le club branché et gay de Klagenfurt. «Que tu sois gay, lesbienne, jeune ou vieux, le Stadtkrämer est toujours cool», peut-on notamment y lire.
 L'homosexualité supposée ou réelle de Jörg Haider, père de deux enfants, a toujours été un sujet de discussion. Le journal de gauche berlinois «TAZ» l'avait déjà présenté comme homosexuel. Des membres de la communauté gay de Vienne ont en outre affirmé que Jörg Haider avait des contacts réguliers avec ce milieu. Il aurait même eu, selon eux, des contacts avec des mineurs. Le «TAZ» va encore plus loin en affirmant que Haider se rendait régulièrement en Slovaquie, où la majorité sexuelle est fixée à 15 ans.
 Combien d'alcool Jörg Haider a-t-il consommé dans ce bar ? La question reste ouverte. Une chose est sûre : les tests ont montré que le politicien a été retrouvé mort avec 1,8 gr d'alcool dans le sang, lors de son accident.
 Toujours selon le ministère public, des clients du «Stadtkrämer» auraient proposé au politicien de le ramener à la maison. Mais Jörg Haider aurait refusé... La famille de Jörg Haider a de son côté déposé plainte contre le ministère public, pour violation du secret de fonction." Source : 20min.ch

Partager cet article

Repost0
16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 10:46
   Alors que sportifs, politiques, journalistes et masse populaire se déchirent encore sur la Marseillaise sifflée, huée par une partie des spectateurs du match France Tunisie mardi dernier au Stade de France, c'est aujourd'hui que commence la grande semaine (du 16 au 28 octobre !) de lutte contre le racisme et les discriminations dans l'Europe du ballon rond. Une initiative que l'on doit au réseau FARE (Football Again Racism in Europe) qui pour cette 9ème édition retrouve son partenaire habituel, l'UEFA... En France une série d'animations dans et hors des stades est prévue avec la participation espérée des supporters, des joueurs, des clubs, des associations nationales de football, des organisations de minorités ethniques et des groupes de jeunes... Rappelons que le Paris Saint-Germain demeure le seul club de football de Ligue 1 à avoir signé la charte contre le racisme et l'homophobie. A ce titre il annonce qu'il se mobilisera à l'occasion de la rencontre PSG - Lorient à jouer au Parc des Princes, samedi prochain 18 octobre. Une bâche itinérante aux couleurs du club parisien sur laquelle est écrit «Les supporters du PSG unis contre les discriminations» sera à la disposition de tous ceux et celles qui souhaitent par leur "signature" soutenir cette action. La Licra, la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme et l'association Paris Foot Gay sont partenaires de cette mobilisation...

Partager cet article

Repost0
16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 08:49

  En cliquant sur l'image découvrez Exactitudes, des hommes, des femmes, de toutes origines éthniques, sociales, religieuses, sexuelles, jeunes, agé(e)s, de toutes corpulences qui s'exposent devant l'objectif du photographe, plus ou moins habillé(e)s, [NDLR, rien de choquant !]...
 La première série (à voir sur le site) représente quelques Néerlandais très "casual queers".

Partager cet article

Repost0
14 octobre 2008 2 14 /10 /octobre /2008 18:30
   "Jeune et homo sous le regard des autres": un concours de scénarios pour lutter contre l'homophobie et ses conséquences va être lancé conjointement mardi par la ministre de la Santé Roselyne Bachelot et des personnalités de la science, de la culture ou des médias.
 Le réalisateur André Téchiné, le directeur général de l'Institut de prévention et d'éducation à la santé (Inpes) Philippe Lamoureux et Laurent Weil, présentateur d'un magazine sur le cinéma à Canal+, sont partie prenante à ce concours, lancé dans le cadre du plan "santé des jeunes" présenté en février 2008.
 Ce concours de scénarios a pour objectif, selon le ministère de la Santé, de "faire évoluer les représentations sociales sur l'homosexualité", "favoriser le dialogue" et "susciter une réflexion sur les conséquences graves que peut avoir l'homophobie".
 La date limite de réception des scénarios est fixée au 2 décembre, avec une sélection finale, le 3 février 2009, de quatre scénarios par le jury présidé par André Téchiné.
 Ces quatre scénarios serviront au tournage de quatre courts-métrages qui seront diffusés sur les chaînes et le site Internet du groupe Canal+ ainsi que sur le site dédié, www.leregarddesautres.fr, ouvert à partir de [ce] mardi.
 Sur ce site seront aussi mis en ligne des témoignages, une bibliographie et des liens vers les associations partenaires du concours, ainsi qu'un clip de présentation sur l'homophobie diffusé aussi sur le site de Canal+ et sur les chaînes du groupe. Source : AFP

Partager cet article

Repost0
11 octobre 2008 6 11 /10 /octobre /2008 23:10

Partager cet article

Repost0
11 octobre 2008 6 11 /10 /octobre /2008 06:47
  Le "brouillon" du fichier "Edvige" avant l'heure ? C'est l'hebdomadaire Le Point, relié par le magazine Têtu, qui révèle la pratique exercée par Yves Bertrand, ancien patron des Renseignements Généraux...
 "L'hebdomadaire Le Point du 9 octobre révèle que le directeur des Renseignements généraux de 1992 à 2004, Yves Bertrand (photo), mentionnait l'orientation sexuelle et l'état de santé de certaines personnalités dans des «carnets secrets».
 Selon Le Point, qui indique avoir consulté l'ensemble de ces cahiers à spirales, saisis lors d'une perquisition dans le cadre de l'affaire Clairstream, Yves Bertrand consignait en 2000 que tel ministre «a le sida» (les noms ne sont pas révélés), indiquait en 2001, à propos d'un jeune député de gauche qui fait parler de lui, qu'il est «homo», et écrit en 2002, à propos d'un notable de l'UMP, qu'il est «bisexuel», tout en précisant: «un blondinet», «il lui achète des fringues».
 Le Point publie aussi la réaction d'Yves Bertrand: «ces carnets qui ont un caractère privé sont à considérer comme des brouillons. Il s'agit d'un outil de travail, on ne peut pas interpréter le contenu». Brouillons, peut être, mais dans lesquels l'homosexualité de telle ou telle personne est bien mentionnée dans des fiches. Il reste à savoir si ces informations ont été retranscrites dans le «fichier officiel» des RG." Source : Têtu.com
 Après ces révélations en forme de devinettes, il ne vous reste plus qu'à jouer au "Qui est qui ?" afin de mettre un nom sur le ministre, le jeune député et le notable...

Partager cet article

Repost0
4 octobre 2008 6 04 /10 /octobre /2008 20:56
  "Le ministre ougandais de l’Ethique et de l’Intégrité, James Nsaba Buturo, a [encore] tenu des propos virulents contre les homosexuels, parlant même d’un risque de "fin de la civilisation" et demandant un renforcement des lois contre l’homosexualité.

 Selon M. Buturo, l’homosexualité se réduisait par le passé à quelques cas en Ouganda, mais s’est considérablement développée ces dernières années en raison de la mondialisation, de l’influence occidentale et de l’argent, menaçant le pays de dépeuplement. "Il y a actuellement une mondialisation de l’homosexualité et certaines personnes en Ouganda essaient d’en profiter". "C’est une tentative de mettre fin à la civilisation. C’est vraiment grave", a déclaré M. Buturo, un membre fervent de l’Eglise d’Ouganda, qui dépend de l’église anglicane. "Qui peuplera l’Ouganda dans 20 ans si nous devenons tous homosexuels ? Nous savons que les homosexuels ne se reproduisent pas", a-t-il dit. Le ministre a appelé à renforcer la loi ougandaise, qui prohibe la sodomie, mais pas la défense des droits des gays et des lesbiennes. "La loi actuelle n’est pas assez complète". Le gouvernement doit "agir rapidement pour fournir un cadre légal" à une campagne plus agressive pour éradiquer l’homosexualité. L’homosexualité est un crime en Ouganda, passible d’emprisonnement à vie. M. Buturo s’en est pris également aux militants de la cause homosexuelle, estimant qu’ils "travaillaient à s’introduire partout". "Nous sommes attaqués", a-t-il dit. Les organisations de défense des droits de l’homme accusent régulièrement l’Ouganda de faire preuve de discriminations envers les homosexuels, et de les exclure des programmes de lutte contre le sida. M. Buturo avait par ailleurs appelé en septembre dernier à interdire les minijupes, source, selon lui d’accidents de la route. "Qu’y a-t-il de mal à porter des minijupes ? Et bien vous pouvez provoquer un accident car il y a des gens qui sont mentalement faibles. Porter une minijupe doit être vu comme quelque chose d’indécent, qui devrait être puni par la loi ougandaise", avait-il déclaré." [Source AFP]

 Ne serait-ce pas M. Buturo qui serait "mentalement faible" ? N'y aurait-il pas de la part du Chef de l'Etat ougandais une erreur de casting dans le choix de son Ministre de l'Ethique et de l'Intégrité ? Le moins que l'on puisse dire est que J.N. Buturo n'est vraiment pas à sa place là où il est actuellement. Un bon baillon pour l'empêcher de parler et 4 murs pour l'empêcher de sortir seraient plus indiqués !

Partager cet article

Repost0
2 octobre 2008 4 02 /10 /octobre /2008 17:00
  Depuis dix ans l'association mexicaine Colectivo Sol A.C. mène une campagne annuelle pour la prévention et la lutte contre le VIH et le Sida en parcourant le pays avec un véhicule de type pick-up aménagé en van...
 Alors que le périple 2008 prenait fin dimanche dernier à Mexico la Condomóvil a disparu à Ecapatec dans la banlieue de la capitale et, avec elle, le préservatif géant symbole de l'opération.
 Selon Polo Gomez, coordinateur pour Colectivo Sol, le préjudice est d'importance, environ 200000 pesos (soit 14500 €), car outre la camionette et le préservatif gonflable ce sont tout le matériel de prévention (5000 préservatifs, 800 tests HIV, etc) et les moyens techniques (sonorisation et vidéo) qui ont été dérobés, sans que ne soient déterminées les causes du vol : simple délinquance de rue ou ciblée contre l'association ? P. Gomez penche pour la seconde hypothèse alors que la police de Mexico refuse de se prononcer tant que l'enquête n'a pas abouti. Difficile de croire que le voleur a agi pour ses besoins personnels en matière de safe-sex, notamment en ce qui concerne la possible utilisation du "preservativo inflable"...
 Le véhicule de la campagne 2008 avait acheté grâce à une subvention de 250000 pesos (18000 €) attribué par le Ministère de la Santé. Il avait permis, en un mois de parcours à travers le pays, la distribution de documentation et de près de 90000 préservatifs masculins et féminins. Selon l'ONU, le Mexique est le 2ème pays le plus touché par le VIH en Amérique Latine, derrière le Brésil, avec plus de 200000 personnes malades du Sida... C'est en tout cas un coup dûr pour Colectivo Sol A.C. qui, avec le soutien officiel de l'Etat, a lancé un appel à la population de Mexico pour l'aider à retrouver la Condomóvil qui constitue un élément essentiel dans le programme national de santé et de prévention contre les maladies sexuellement transmissibles.

- Up-date - 02/10/2008 : la Police de Mexico a annoncé ce soir que la Condomóvil avait été retrouvée sur un parking de Temacac, vidée de son contenu...

Partager cet article

Repost0