Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog



Mon web à moi, ma vie... Mes envies, mes amours, mes humeurs, mes emmerdes et vous !

3 novembre 2008 1 03 /11 /novembre /2008 20:43
  "Je vous le dis aujourd'hui, mes amis, bien que nous devions faire face aux difficultés d'aujourd'hui et de demain, j'ai tout de même un rêve. C'est un rêve profondément enraciné dans le rêve américain.
 Je fais le rêve qu'un jour, cette nation se lève et vive sous le véritable sens de son credo : “Nous considérons ces vérités comme évidentes, que tous les hommes ont été créés égaux.
 Je fais le rêve qu'un jour, sur les collines rouges de la Géorgie, les fils des esclaves et les fils des propriétaires d'esclaves puissent s'asseoir ensemble à la table de la fraternité.
 Je fais le rêve qu'un jour, même l'État du Mississippi, désert étouffant d'injustice et d'oppression, soit transformé en une oasis de liberté et de justice.
 Je fais le rêve que mes quatre jeunes enfants vivront un jour dans une nation où ils ne seront pas jugés pour la couleur de leur peau, mais pour le contenu de leur personne. Je fais ce rêve aujourd'hui !
 Je fais le rêve qu'un jour juste là-bas en Alabama, avec ses racistes vicieux, avec son gouverneur qui a les lèvres dégoulinantes des mots interposition et annulation; un jour juste là-bas en Alabama les petits garçons noirs et les petites filles noires puissent joindre leurs mains avec les petits garçons blancs et les petites filles blanches, comme frères et sœurs.
 Je fais ce rêve aujourd'hui.
 Je fais le rêve qu'un jour chaque vallée soit glorifiée, que chaque colline et chaque montagne soit aplanie, que les endroits rudes soient transformées en plaines, que les endroits tortueux soient redressés, que la gloire du Seigneur soit révélée et que tous les vivants le voient tous ensemble."
Martin Luther King, Lincoln Memorial, Washington DC, 28 août 1963.

Partager cet article

Repost0
1 novembre 2008 6 01 /11 /novembre /2008 08:46
  Et une de plus ! En ce week-end de Toussaint où ceux qui restent fêtent ceux qui sont partis, voici qu'arrive une nouvelle chaîne TV (gratuite !) destinée à un public homosexuel... Allemand ou germanophone ! Après de nombreux mois de gestation TiMM. débarque aujourd'hui sur les écrans de télévision outre-Rhin, et ailleurs également puisqu'elle est diffusée sur le câble et par satellite (Astra). Elle peut aussi être regardée en streaming sur son website, ici. Comme la plupart des chaînes TV gay, ses programmes en "direct" seront concentrés dans les tranches d'access primetime et de primetime, le reste du temps étant occupé par de multiples rediffusions. Séries à succès, films, télé-réalité, reportages et émissions en plateaux avec une thématique homosexuelle, traitant d'une "way of life" presqu'exclusivement gay... Alors, pas chauvin, souhaitons "Longue vie !" à TiMM. et une réussite autrement plus grande que celle de notre bien triste Pink TV française.

Partager cet article

Repost0
31 octobre 2008 5 31 /10 /octobre /2008 07:25
  Pour avoir tout remporté ou presque cette année, le footballeur portugais qui évolue avec Manchester United le dit, le revendique, aujourd'hui dans L'Equipe, à propos du Ballon d'Or 2008 : "Ce serait logique que je l'ai" !
 Vainqueur de la Ligue des Champions, vainqueur du championnat anglais de Premier League, vainqueur du Community Shield, élu meilleur joueur, attaquant et buteur de la Ligue des Champions 2008, élu meilleur joueur et buteur de Premier League 2008, Soulier d'Or européen 2008, Prix du Meilleur Joueur de l'année 2008 par la FiFpro (association internationale des joueurs professionnels), etc, le meneur de jeu des Red Devils figure en bonne place pour être désigné prochainement meilleur joueur européen par le journal France Football...
 Non content de truster les premières places des classements, les podiums et les prix footballistiques, Cristiano Ronaldo a également tenu à montrer ses autres talents. Avec son profil métrosexuel qui plaît autant aux femmes qu'aux hommes, celui qui a prêté son image à différents annonceurs et qui apparaît comme la star du jeu vidéo Pro Evolution Soccer 2008 a fait à plusieurs reprises la Une des tabloïds britanniques et autres magazines people pour ses sorties extra-sportives. Ses soirées d'après-match, avec quelques-uns de ses partenaires de club, elles aussi très exigeantes physiquement, lui ont valu quelques déboires ou quelques félicitations, cela dépend du point de vue sous lequel on se place. Les récits faits (contre espèces sonnantes et trébuchantes) par les call-girls y ayant participé décrivent un Dieu vivant. Plus vulgairement, une bête de sexe... Alors, à quand un Hot d'Or pour Cristiano Ronaldo ? 2008 ? Non. Peut-être dans quelques années quand il aura définitivement arrêté de courir après le ballon... D'or !

Partager cet article

Repost0
31 octobre 2008 5 31 /10 /octobre /2008 07:19
  Le réseau social Facebook fait face à la contestation d'un nombre grandissant d'utilisateurs, notamment une partie de ses "adhérents" LGBT, ce depuis qu'il a accepté que ses partenaires annonceurs envoient des publicités ciblées à l'intention de ses membres. Plusieurs groupes d'utilisateurs exigent un retour en arrière, alors que depuis quelques mois Facebook a mis en ligne son "nouveau Facebook". C'est courant septembre que sont apparus en importance les premiers liens publicitaires, visiblement ciblés puisque des membres de divers groupes LGBT ou gay-friendly ont vu leurs profils agrémentés d'annonces non désirées. D'autres ont reçu directement sur leur messagerie des propositions commerciales pour des sous-vêtements pour homme, pour des offres d'adhésion à des sites spécialisés dans les rencontres homosexuelles, pour le téléchargement de films porno-gays, etc.
 Ces publicités ont fait leur apparition après que Facebook ait introduit la possibilité de renseignements complémentaires sur le profil de ses membres, informations telles que "Intéressé(e) par : Hommes, femmes" ou "Je recherche : Amitié, rencontres, relations sérieuses, etc". Elles sont aujourd'hui généralisées.
 Il semblerait que le simple fait de cliquer sur une ou l'autre des possibilités génére automatiquement, et à l'insu de l'utilisateur, le transfert de l'information validée vers un (ou des) annonceur(s) ayant au préalable "acheté" ce renseignement, cette case à cocher... Gay, lesbienne, bi, trans. Une fois identifiée comme telle par les partenaires de Facebook, la "victime" devient, qu'elle le veuille ou non, destinataire d'annonces commerciales ciblées et non désirées.
 Visiblement, et à juste titre, les changements intervenus avec le "nouveau Facebook" ne sont pas du goût de tous.

Partager cet article

Repost0
29 octobre 2008 3 29 /10 /octobre /2008 21:14
"Casse-toi, pôv'con !"

 Libre plaggiat de citations de Nicolas Sarkozy qui en d'autres temps avait déclaré "Je préfère l’excès de caricatures à l’absence de caricature".

Partager cet article

Repost0
26 octobre 2008 7 26 /10 /octobre /2008 09:05
  Jerry Lewis, on aime ou on n'aime pas... Le comédien a bien vieilli. Façon de parler, car, à 82 ans, il vient pour la deuxième fois en un an de s'attirer les foudres des associations LGBT. Une mauvaise blague qui ne passe pas. 30 ou 40 ans en arrière, en pleine gloire, au summum de sa carrière artistique, tout le monde en aurait ri. Aujourd'hui le public n'est plus le même et le jeu de mots est raté. D'où la présentation d'excuses.
 Au cours d'une conférence de presse à Sydney et alors qu'on lui demandait son avis sur le cricket, sport national et trés british, le comique a répondu, joignant le geste à la parole : "Oh, cricket? It's a fag game. What are you, nuts?".
 Diffusée au cours du journal télévisé de Network Ten, la séquence a traversé le Pacifique et le GLAAD a saisi la balle au bond, envisageant d'ores-et-déjà les suites à donner à cette blague de mauvais goût...
 L'an dernier déjà, en s'adressant à une famille invitée lors d'une émission TV destinée à collecter des fonds pour la Muscular Dystrophy Association, Jerry Lewis avait eu des mots malheureux envers un des fils : "Oh, your family has come to see you. You remember Bart, your oldest son, Jesse, the illiterate fag..". Réalisant son erreur, il avait interrompu son monologue à temps pour ne pas plomber l'ambiance. Il s'était toutefois, peu après, fendu d'excuses publiques à l'adresse de "quiconque a été offensé."
"J'ai évidemment fait un mauvais choix de mots. Toute personne qui me connaît sait que je n'ai aucun préjugé à l'égard de l'homosexualité", a-t-il ajouté. "Pour le succès du Téléthon et de tout le reste, il convient de ne pas en retenir que ce malheureux jeu de mots. J'accepte la responsabilité de ce que j'ai dit. Il n'y a aucune excuse. Je suis désolé."

Partager cet article

Repost0
26 octobre 2008 7 26 /10 /octobre /2008 08:12
Ou, quand une ville fait sa pub' avec humour parce qu'il y a tellement plus (à voir) que le village gay !

Partager cet article

Repost0
25 octobre 2008 6 25 /10 /octobre /2008 09:54
  Alors que la campagne présidentielle américaine bat son plein et que les stars sont de plus en plus nombreuses à se mobiliser pour sauver le mariage homosexuel, possible depuis quelques mois en Californie, mais que la proposition 8 du camp Républicain tente d'annuler, quelques entreprises se lancent (tardivement !) dans la bataille pour défendre l'union des gays. Après les dons faits par Steven Spielberg, Brat Pitt (100000 $ chacun) et T.R. Knight (50000 $), après l'achat par Ellen DeGeneres d'un écran publicitaire (pour également 100000 $) visant à demander aux électeurs de ne pas cautionner la proposition 8, c'est Apple qui s'engage contre cette loi qui doit restreindre les droits des homosexuels en Californie. L'entreprise informatique, basée à Cupertino, CA, a décidé de verser 100000 $ à la coalition du "Non à la proposition 8" rejoignant ainsi l'autre géant californien, Google, dans un mouvement dont on aurait aimé qu'il débute plus tôt pour prendre plus d'ampleur.
 L’information est parue sur la section «Hot news» du site d’Apple, qui précise en outre qu’elle a été « la première entreprise à offrir des droits égaux et les mêmes bénéfices aux partenaires de même sexe de ses employés, et nous pensons que les droits fondamentaux d’une personne - y compris de se marier - ne devraient pas être affectés par leur orientation sexuelle ».

Partager cet article

Repost0
24 octobre 2008 5 24 /10 /octobre /2008 06:43
  On connaissait déjà le traitement réservé aux personnes LGBT dans les pays musulmans du Moyen-Orient et de la péninsule arabique. Prison, châtiments corporels, peine de mort... Pour protéger sa population des "risques homosexuels", Bahreïn vient de débuter une campagne visant à éliminer les gays du pays. Les députés de l'archipel bahreïni ont demandé au Ministre de l'Intérieur de cesser l'octroi de permis de séjour aux étrangers homosexuels et d'expulser se trouvant déjà sur le territoire.
 Selon le média Gulf News, le Parlement souhaite que le Gouvernement prépare une étude sur l'étendue de l'homosexualité à Bahreïn, tout en débutant une surveillance des universités fréquentées par un nombre important d'étudiants étrangers. Même chose pour les salons de massages, les clubs de santé et autres salons de coiffure employant de nombreux étrangers. La prostitution homosexuelle sera elle aussi traquée...
 L'Etat de Bahreïn parviendra-t-il à ses fins ? Difficile à dire pour l'heure. Un(e) homosexuel(le) ne porte pas sa sexualité sur lui (elle), sur son visage. Déjà sur place ou souhaitant entrer sur le sol bahreïni l'étranger ne s'affiche(ra) pas comme gay. De plus la décision prise par les députés va à l'encontre de l'image de modernité que veut donner au monde l'émirat islamique. Même si religion et tradition restent des éléments fondamentaux de la vie dans ce coin du monde et doivent être respectées, cette discrimination accrue envers les gays risque de jeter l'opprobre internationale sur ce petit pays du Golfe. La proposition du Parlement a été jugée "illogique" par les organisations de défense des droits de l'homme qui rétorquent (à juste titre) que Bahreïn ne peut vivre sans cette part importante (homosexuelle ou non) d'étudiants et de travailleurs étrangers qui construisent le pays...

Partager cet article

Repost0
20 octobre 2008 1 20 /10 /octobre /2008 12:53
  Alors que nous sommes en pleine semaine de lutte contre le racisme et les discriminations dans le football, l'ex-joueur de Chelsea Paul Elliot, aujourd'hui retraité, continue sur le sol anglais le combat qu'il avait commencé avant même de mettre fin à sa carrière. Celui qui a reçu en 2003 un "award" en récompense pour ses initiatives auprès des jeunes et son implication dans la lutte contre le racisme vient de participer à un colloque dont le thème était "la place de l'homosexualité dans le sport"...
 Pas avare d'arguments et de confidences, Paul Elliot a tenu à revenir sur les propos peu flatteurs tenus par l'entraîneur actuel de Chelsea, Luis Felipe Scolari, lequel avait déclaré publiquement, il y a quelques mois, que jamais il n'engagerait un joueur gay dans son équipe. Rappel qui a fait dire à Bob Allard, commentateur à la BBC, que "s'il [Scolari] avait dit qu'il ne prendrait aucun joueur de couleur ou aucun juif dans son équipe, il ne serait jamais devenu l'entraîneur de Chelsea. La fédération anglaise a un devoir moral dans cette affaire."
 Concernant l'éventualité de rencontrer des joueurs homosexuels dans le championnat britannique de Premier League, Paul Elliot ose "12 joueurs anglais de haut niveau sont homos", précisant "Personnellement, j'en connais 12 mais ils préfèrent se taire pour ne pas être la cible de réactions négatives à leur sujet"...
 Qui a crié "Des noms, des noms !" ? Sûrement pas Cristiano Ronaldo.

Partager cet article

Repost0