Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog



Mon web à moi, ma vie... Mes envies, mes amours, mes humeurs, mes emmerdes et vous !

14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 19:23
  Difficile de dire aujourd'hui si cet appel sera suffisamment entendu pour faire évoluer la mentalité de nos dirigeants mais il arrive à point après les derniers évènements ayant heureusement ou malheureusement sécoués la communauté homosexuelle.
 Si l'on peut se réjouir de la décision du Tribunal administratif de Besançon intimant l'ordre au Président du Conseil Général du Jura d'accorder un agrément d'adoption à une enseignante homosexuelle, après la publication de sondages mettant en évidence une évolution de la société française, à priori, favorable au mariage des personnes de même sexe et à l'adoption par les couples homosexuels, après l'annulation d'un match de football devant opposé une équipe musulmane au Paris Foot Gay et les écarts de langage de Louis Nicollin (président de l'équipe montpelliéraine) cautionnés par le journaliste Thierry Rolland, voici donc une initiative heureuse d'Hélène Mandroux, première magistrate de Montpellier en faveur du mariage gay et lesbien.
 L'Appel de Montpellier, solennellement lancé aujourd'hui 14 novembre 2009, s'adresse aux élus de la République afin qu'ils fassent définitivement évoluer la législation vers un mariage universel, afin que la France prenne le train en marche, qu'elle ne reste pas à la traîne en Europe où plusieurs grandes démocraties autorisent déjà l'union des gays et lesbiennes. Pays des libertés et des droits de l'homme, il serait vraiment dommage que notre pays soit le dernier à légaliser le mariage des homosexuels !
Partager cet article
Repost0
12 novembre 2009 4 12 /11 /novembre /2009 16:30
 Ce n'est sans doute pas ce qui amènera plus de visiteurs ici mais j'en arrive à me demander si montrer de temps à autre un (jeune ?) homme bien sous tous rapports, au physique avantageux ne doperait pas les statistiques du blog. Ce n'est pas qu'il en a besoin pour continuer à exister mais voilà une façon comme une autre de perpétuer les publications qui avaient ces temps-ci une tendance au ralentissement certain. Alors quitte à diminuer le rythme de parution, autant que ceux d'entre vous qui passent par ici s'y attardent un peu. Et quoi de mieux pour cela que de pouvoir regarder... Et regarder encore de belles images. De belles photos de beaux garçons, jeunes et moins jeunes. Et le premier sera... Aaron Avila, 23 ans, mannequin à Hollywood. Qui en douterait ?

 

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 00:15
  Et si tous les murs du monde tombaient, qu'ils soient physiques, réels ou virtuels, ou la vue d'un esprit trop étroit qui n'acceptant pas l'autre tel qu'il est préfère édifier une barrière pour cacher cette différence qui fait pourtant que le Monde est monde...

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 12:48
  Hommage. Il n'y a pas grand'chose à dire, à écrire de plus. Respect Monsieur Jacno !


Partager cet article
Repost0
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 19:22
  Peut-être la question est-elle exagérée mais qu'en penser lorsqu'on apprend qu'aujourd'hui le Portugal pourrait devenir rapidement le 9ème  ou 10ème pays à autoriser le mariage pour les personnes de même sexe ? Après les Pays-Bas, l'Afrique du Sud, la Belgique, l'Espagne, le Canada, la Norvège et la Suède, sans oublier les Etats-Unis qui n'en finissent pas de faire et défaire les unions gay (le Maine est devenu le 31ème Etat à refuser le droit au mariage pour les homosexuels*), voici que José Socrates, Premier Ministre socialiste portugais, a annoncé vouloir légaliser rapidement l'union des homosexuel(le)s, tout en leur refusant le droit à l'adoption.
 Alors qu'il lui avait fallu 2 référendums pour dépénaliser l'avortement, le Portugal devrait prochainement légiférer directement pour rendre possible ces unions, le fait étant que le mariage gay laisse indifférent une majorité de Portugais, au contraire de l'interruption volontaire de grossesse, sujet éminement sensible dans un pays à la tradition particulièrement catholique. L'Eglise ayant refusé d'intervenir dans ce débat de société, seules quelques associations "pro-vie" ont décidé de lancer des pétitions contre le projet du gouvernement de José Socrates...
 Et pendant ce temps, tout à la fierté du Pacs dont on vient de fêter les 10 ans, l'Etat français, ou plus exactement le Gouvernement actuel, a remisé au fond du tiroir tout débat sur le mariage homosexuel. Grand pays de liberté, des droits de l'homme, de l'égalité comme cela est écrit au fronton de nos établissements publics, la France sera-t-elle malheureusement le dernier grand pays à légiférer, à légaliser l'union des personnes de même sexe ?
 Avouons, sans vouloir rabaisser le Portugal, que cela la f...terait mal de passer après ce petit pays...

* Seuls 5 Etats américains ont légalisé le mariage gay (après décision de justice !), le Connecticut, le Massachussets, le Vermont, le New Hampshire et l'Iowa.
Partager cet article
Repost0
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 18:52
  Pour la bonne cause, comme on le dit si souvent. Ganaël nous propose via AkaMusic de (co)produire son album. Il est écrit, reste juste à trouver le financement pour l'éditer, à la façon de celui de Grégoire via MaMajorCompany ou celui de Patrick Wolf via Bandstock. Devenez producteur de musique pour la bonne cause, Ganaël s'engageant à reverser une part de ses droits d'auteur à l'association Le Refuge, laquelle fait fasse actuellement au refus du Ministère de la Santé de renouveler la subvention annuelle de l'Etat lui permettant de faire fonctionner entre autres les 2 maisons-relais de Montpellier et Boissy-Saint-Léger...


Partager cet article
Repost0
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 08:49
  "Les Etats-Unis prendront lundi les dernières dispositions pour lever l'interdiction faite aux porteurs du virus du sida d'entrer sur leur territoire et la liberté de voyager sera restaurée tout début 2010, a annoncé vendredi le président Barack Obama.
 "Il y a 22 ans, par une décision fondée sur la peur plutôt que sur les faits, les Etats-Unis ont instauré une interdiction d'entrer sur le territoire pour ceux qui étaient porteurs du virus du sida. Nous parlons de faire disparaître le stigmate que représente cette maladie, mais cela ne nous a pas empêchés de traiter comme une menace ceux qui vivaient avec et qui nous rendaient visite", a déclaré M. Obama. Il a souligné que seuls une dizaine de pays dans le monde appliquaient une telle réglementation et que les Etats-Unis en faisaient partie.
 "Si nous voulons être à la pointe du combat contre le sida dans le monde, nous devons nous comporter comme tels. C'est pourquoi mon administration publiera lundi une ultime réglementation qui supprimera l'interdiction d'entrée, avec effet juste après le Nouvel an", a-t-il dit. Le président s'exprimait à l'occasion de la promulgation d'une loi prolongeant des mesures d'aide aux malades du sida, visant à garantir un traitement notamment aux plus pauvres. Le texte a été adopté par le Congrès ce mois-ci.

 Des restrictions avaient été imposées aux voyageurs séropositifs depuis 1987, à une époque où les connaissances sur le mode de transmission de la maladie étaient faibles. Elles ont été levées en juillet 2008 après la signature par le président américain George W. Bush d'une loi qui triple sur cinq ans l'effort financier des Etats-Unis pour la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. En septembre 2008, les services américains de l'immigration avaient annoncé avoir transposé dans la réglementation sur la délivrance des visas la levée de l'interdiction de l'entrée et du séjour sur le sol américain des voyageurs séropositifs. Mais la levée de cette interdiction devait encore franchir une dernière étape procédurale: la publication d'une ultime réglementation par l'administration.

 "Le Congrès et le président Bush se sont engagés dans cette voie l'an dernier et ils doivent en être félicités. Nous finissons le travail", a déclaré le président. Auparavant, les personnes atteintes du sida n'avaient, sauf exception, pas le droit d'entrer aux Etats-Unis. M. Obama a également affirmé que la bataille contre le sida était "loin d'être terminée". "Le sida n'est peut-être plus la cause de décès numéro un chez les Américains âgés de 25 à 44 ans, comme c'était le cas autrefois. Mais 1,1 million d'Américains continuent à vivre avec le sida aux Etats-Unis", a-t-il dit. Il a noté que certains groupes, comme les hommes homosexuels et les Noirs, continuaient à afficher des taux de contamination "inacceptables". [Source : AFP]

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 18:06
  "Resplendissante en satin rose et boa à plumes, une drag-queen déambule dans un village russe décrépit en imitant la chanteuse disco Gloria Gaynor et sa chanson "I Will Survive". La conclusion de "Gais Lurons" ("Veseltchaki"), premier film grand public à traiter de la question gay en Russie, où l'homophobie reste très vivace, est néanmoins beaucoup plus sombre. Le film, sorti à la mi-octobre, raconte l'histoire de cinq drag-queens qui se produisent dans une boîte de nuit gay de Moscou. Elles partagent sans compter bonne humeur, maquillage et vodka, oubliant les coups et les critiques qui pleuvent dans la journée.
 Si le rire est au rendez-vous, un lourd silence s'installe à la fin du film lorsque les cinq héros tombent sur des jeunes homophobes et décident de foncer sur eux, dans un ultime acte de bravoure à l'issue prévisible. Cette tragicomédie reflète le paradoxe vécu par les homosexuels moscovites, qui disposent d'une scène nocturne développée et décomplexée, alors que dans la rue et jusque dans les sphères du pouvoir, ils doivent encaisser les brimades.
 "J'ai vraiment aimé ce film ! Ca me rend heureux de voir que, pour la première fois, un film s'attaque à ce sujet", régait à la sortie de la projection un des spectateurs, Vladimir Frolov, à Moscou. Le film est projeté dans 12 villes et 72 salles, une diffusion non négligeable en Russie. Il doit être projeté au Kazakhstan, en Ukraine et dans les Pays Baltes. Victoire supplémentaire, des multiplexes et pas seulement des petites salles anonymes diffusent "Gais Lurons" à Moscou, alors même que le maire de la capitale, Youri Loujkov, considère l'homosexualité comme "l'oeuvre de Satan". Dans ce contexte, la presse libérale russe s'est félicitée qu'un tel film ait enfin vu le jour en Russie, où, malgré de multiples tentatives, les parades gay sont systématiquement interdites par les autorités. Le réalisateur, Félix Mikhaïlov, "a réalisé le premier film articulé qui soutienne les homosexuels", note le quotidien Vremia Novosteï, dans une critique intitulée "Douloureusement nécessaire".
 "On tombe tellement amoureux de (l'acteur finlandais) Ville Haapasalo dans sa robe en lurex que la fin tragique de son personnage est ressentie (par le spectateur) comme un deuil personnel", relève le magazine culturel Time Out dans son édition russe.
 Le réalisateur, qui n'est pas lui-même homosexuel, raconte avoir eu l'idée du film il y a dix ans en travaillant avec une troupe de drag-queens et dément avoir voulu mettre en scène un plaidoyer pour les droits des homosexuels en Russie. "S'ils le voient comme ça tant mieux [...] mais on a voulu éviter toute idéologie", explique Félix Mikhaïlov, qui se dit d'ailleurs opposé à l'organisation d'une parade gay en Russie. [Source : AP]


Partager cet article
Repost0
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 20:06
  "Ainsi qu'il l'avait annoncé en février dernier à l'issue de la vente au enchères de la collection d'art qu'il avait réunie avec son compagnon, le couturier disparu Yves Saint Laurent, l'homme d'affaires Pierre Bergé a annoncé mardi la naissance du fonds de dotation qui porte son nom et qui alimentera à raison de 2 millions d'euros par an pendant cinq ans Sidaction, dont il est président.

"Je suis un homme de convictions. Toute ma vie, j'ai eu la naïveté de suivre mes convictions", a expliqué M. Bergé devant la presse, conviée dans un palace parisien. "Au regard de mes valeurs, l'argent n'a pas beaucoup d'importance", a-t-il déclaré, soulignant à propos de la lutte contre le SIDA qu'il se devait de faire "plus pour cette cause qui (lui) tient particulièrement à coeur". Car, a-t-il poursuivi, "on aurait tort de croire que le SIDA est devenu une maladie comme les autres: la fin du tunnel est encore loin".

 Le Fonds de dotation Pierre Bergé mettra ainsi à disposition de Sidaction deux millions d'euros par an pendant cinq ans, permettant à l'action scientifique et sur le terrain de devenir pérenne en élaborant des projets pluriannuels en matière de recherche. Il s'agira aussi de remettre en selle des modules de prévention sur le VIH/SIDA à destination des publics gay en France, ainsi que des programmes de formations à la mise en place et la gestion de l'accès aux soins dans les pays en voie de développement.

 La recherche vaccinale, l'accès aux traitements, la recherche pluridisciplinaire, l'équipement mais aussi les salaires de jeunes chercheurs figurent aussi dans la liste des objectifs des projets que Sidaction pourra réaliser grâce à la manne financière du fonds de dotation qu'il sera amené à gérer.

 En plus de Bertrand Audoin, Eric Fleutelot et Hugues Charbonneau, tous trois issus des instances dirigeantes de Sidaction, le comité directorial du Fonds de dotation Pierre Bergé compte également deux médecins: Yves Lévy, directeur de recherche à l'Inserm, et Françoise Barré-Sinoussi, professeur à l'Institut Pasteur et co-découvreur du virus HIV, ce qui lui a valu le Nobel de médecine 2008 en compagnie du Pr Luc Montagnier.

 Après les 373,9 millions d'euros récoltés lors de la première vente de la collection Yves Saint Laurent-Pierre Bergé en février dernier, une seconde vente de 1.500 oeuvres d'art est prévue du 17 au 20 novembre avec la maison d'enchères Christie's au Théâtre Marigny à Paris. La totalité du produit de cette dispersion ira à la recherche sur le VIH et la lutte contre le sida." [Source : AP / NouvelObs.com]

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 19:41
  Vrais rugbymen ou sportifs de seconde zone second plan ? Plus préoccupés par leur physique que par leur métier ? C'est Ewen McKenzie, ex-entraîneur du Stade Français, qui met les pieds dans le plat à défaut de ne pouvoir fouler la pelouse du Stade de France. Après avoir été limogé par le club parisien francilien, et trouvé refuge down-under chez les Reds du Queensland, E. McKenzie dénonce dans le quotidien L'Equipe la gestion, le recrutement et la politique sportive des dirigeants du Stade Français qui occupe aujourd'hui la 7ème place du Top 14, bien loin de ses ambitions premières.
 Et de viser directement le très médiatique président Max Guazzini qui ne jurerait que par le calendrier annuel des Dieux du Stade et par l'organisation de rencontres hautes en couleurs au Stade de France, alors que le club est en résidence au Stade Jean Boin et que les derniers recrutements auraient été fait, non pas sur les compétences sportives des joueurs, mais sur leur plastique très photogénique.
 Le moins que l'on puisse dire c'est que sur ce dernier point l'ex-coach parisien n'a pas totalement tort. Max Guazzini "a une vision marketing qui n'est pas au service du sportif. Il peut recruter un joueur plutôt qu'un autre parce qu'il a un meilleur look pour son calendrier". Mais qui s'en plaindra ? Même pas les puristes de l'ovalie puisqu'aujourd'hui partout en France les rugbymen un peu grassouillets du siècle passé ont laissé place à des joueurs taillés en "V" dans le roc comme les antiques statues grecques... Pour en revenir aux Dieux du Stade, on peut tout de même reconnaître (est-ce le bon terme ?) que nombre de joueurs posant pour le calendrier sont inconnus du grand public. Plusieurs d'entre eux ne sont même pas alignés en première ligne lors des matches du Stade Français. Leur physique ne faisant pas tout, Max Guazzini en est maintenant obligé à faire appel à d'autres sportifs à la renommée (inter)nationale plus affirmée pour alimenter (et faire vendre) les photos des versions papier et les vidéos du making-of en DVD du plus célèbre des calendriers. Alors ? Réellement jeunes, beaux, sportifs ?
Partager cet article
Repost0