Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog



Mon web à moi, ma vie... Mes envies, mes amours, mes humeurs, mes emmerdes et vous !

10 novembre 2005 4 10 /11 /novembre /2005 00:00

J'avais pris le parti de me taire mais je ne peux rester silencieux plus longtemps, il y a des choses qui font mal. L'une d'elles est , et ça me rend malade...

Merci Miky !

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2005 2 08 /11 /novembre /2005 00:00

J'ai toujours préféré la folie des passions à la sagesse de l'indifférence. (Anatole France)

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2005 2 08 /11 /novembre /2005 00:00

Il y a quelques semaines, dans ses pages "Société" un grand hebdomadaire d'informations titrait "Le vertige des ados" pour évoquer le mal-être et le suicide des jeunes. En retour il y a quelques jours, en pages "Courrier des lecteurs" un de ceux-ci répondait "...vous écrivez : << Les ados d'aujourd'hui appartiennent pourtant à une génération plutôt gâtée. >> Effectivement, ils sont la première génération qui risque de voir la fin des énergies fossiles, qui sont à la base de notre civilisation... Tout comme ils assisteront peut-être (sans doute) à la disparition d'animaux qu'il nous semble avoir toujours connus (tigres, baleines, tortues, pandas, etc.), voire de pays entiers (Maldives). Ils auront la chance de vivre sur une planète dont la pollution n'a jamais été égalée, et ce peut-être de façon irréversible. Constatons grâce à la lecture de votre hebdomadaire - cette même semaine - qu'ils auront la bonheur d'observer des phénomènes naturels d'une violence incomparable, << Cyclones : le pire est à craindre >>, ou le plaisir de se battre contre le sida ou une autre épidémie, << Grippe aviaire : la France en danger >>. A moins, bien sûr, qu'ils ne succombent à un attentat terroriste, << Islamistes : les rouages d'un réseau >>. Oui ! Les ados d'aujourd'hui appartiennent à une génération gâtée... s'ils ne pensent pas à tout ce qui les attend. Après tout, ne sont-ils pas à l'âge où l'on ne doit penser qu'à ses études ? Pourvu qu'ils ne terminent pas leur lecture par l'article intitulé : << Bac + 8 : et après ? >> !"

Merci à Marc Paturel de nous rappeler que notre futur est entre nos mains et que l'avenir de nos "chères têtes blondes" tient moins des avantages et autres facilités de vie (?) qu'a cette génération que du monde dans lequel nous la laisserons... Faut-il pour autant tout voir en noir ?

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2005 2 08 /11 /novembre /2005 00:00

- Êtes-vous sûr ? Est-ce là votre dernier mot ?

- Oui, Jean-Pierre, c'est mon dernier mot !

Générique de fin...

PS. Je n'avais pas prévu d'ajouter un post-scriptum à cet article mais l'actualité nous rattrape parfois : cet après-midi le gouvernement a décidé une surveillance accrue des blogs pour mettre en échec toute possibilité d'appel et d'encouragement aux violences urbaines (actuelles) via la blogsphère...

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2005 7 06 /11 /novembre /2005 00:00

  La lecture de la presse magazine et la navigation sur le Net nous amènent parfois à faire des rencontres intéressantes et enrichissantes, et souvent les images valent mieux qu'un grand discours. Les photos parlent plus qu'un beau texte... Dans ma galaxie je vous avais déjà mis un lien vers la galerie webienne de Pascal Dameyal, aujourd'hui je vous propose de rendre visite à Fabrice Cazenave, à Raphäel Neal et à Luc Olivier... J'ai découvert chez eux de trés beaux portraits...

 "Il faut être peintre pour faire des images et ce sont les images qui font faire la peinture, mais c'est un secret..." Eugène Leroy.

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2005 6 05 /11 /novembre /2005 00:00

 

Photo Reuters / F. Prevel 03/11/2005

  Surenchère de chiffres... Surenchère de mots. De maux... Qui a commencé ? Plus personne ne sait vraiment. Discours provocateur d'un adulte au milieu des jeux (?) provocateurs d'adolescents... En réponse au Karcher à utiliser contre la racaille on retrouve au petit matin jour après jour 250 puis 315, et encore 519, et hier soir 656 véhicules brûlés en Ile-de-France... sans compter ceux calcinés dans une dizaine d'agglomérations de province depuis avant-hier... L'épidémie s'étend, et ce n'est pas la grippe aviaire ! Pas de vaccin, pas de remède de cheval. Mieux aurait fallu un soin préventif mais les toubibs successifs qui se sont penchés sur le patient ont préféré attendre que l'abcès crève.

  Dommage car le pue se répand et il faudra des semaines de convalescence lorsque le virus aura été neutralisé. Dommage car toutes les banlieues et toutes les cités ne sont pas gangrènées...

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2005 6 05 /11 /novembre /2005 00:00

  Vous me l'aviez dit... Je vous l'avais annoncé, j'avais envisagé de dire "Non". J'ai finalement dit "Oui" et j'ai bossé aujourd'hui en fin de matinée... pour rien car si j'y étais resté, j'attendrais toujours mon client. Il a annulé sa venue au dernier moment (coup de fil pour dire qu'il ne viendrait pas alors que j'avais tout activé). On ne pourra pas me reprocher de n'y avoir pas mis du mien... J'ai perdu 1h30' ce matin, mais je serai quand même payé !

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2005 4 03 /11 /novembre /2005 00:00

Voici un article de Florence Valencourt publié sur le Net :

  "Guillaume Dustan est mort. À part Houellebecq, Guillaume Dustan était sans aucun doute l'un des écrivains français les plus controversés de ces dernières années. Il faut dire que ses prises de position sur la drogue, le sida et le bareback étaient souvent très limites, même si elles avaient le mérite de ranimer le débat. Chef de file du mouvement de l'autofiction, il a publié, entre autres, "Dans ma chambre", "Nicolas Pages" (pour lequel il obtient le prix de Flore, en 1999) et "Dernier Roman", en 2004. Fallait-il y voir un avertissement ? Guillaume Dustan, 40 ans, qui se qualifiait lui-même de “séropo, dépressif et paresseux”, a été retrouvé mort, des suites d'une “intoxication médicamenteuse involontaire”, le samedi 8 octobre, dans son appartement parisien. L'autopsie révèlera par la suite que la mort datait du 3 octobre. Cinq jours de différence qui nous font honte."

  Une phrase de ce texte me gêne. J'ai lu quelqu'uns des livres écrits par Guillaume Dustan. Il y décrivait ses rencontres, ses connaissances, ceux nombreux avec qui il avait partagé quelque chose... Comment a-t-il pu rester là 5 jours avant qu'un proche, un ami, s'étonne de son silence ?

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2005 4 03 /11 /novembre /2005 00:00

Message bien reçu, étudié... Pas de contr'indication. Juste une question : pourquoi la 5ème phrase du 23ème article publié ?

1/ Allez dans vos archives,... 2/ Retrouvez la 23ème note,... 3/ Retrouvez la 5ème phrase,... 4/ Publiez le texte de la phrase en question (pour moi, "Je me sens Irlandais") ainsi que les 5 instructions,... 5/ Vengez vous délibérément en tendant le même piège à 5 autres blogueurs... Donc, il y a Lui, et Lui, puis Lui aussi, sans l'oublier Lui, et ajoutons ceLui-là...

Ceci n'est pas une "chaîne arnaque"... M* BoSauvage et moi n'avons rien à y gagner, vous n'avez rien à y perdre, "l'important est de participer" (?!)...

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2005 3 02 /11 /novembre /2005 00:00

Métro, boulot, dodo... Chez moi ça sera boulot, dodo, boulot... Il y a des jours comme ça, et ça m'énerve... Autant le week-end (prolongé) s'était trés bien passé, autant aujourd'hui la reprise (le boulot !) m'a énervé... A peine arrivé à 14h00, on m'a annoncé un changement de programme (tour de service). Déjà on m'a dit que ce mercredi je finissais à 21h30 au lieu de 20h30... Soit, ça peut se faire, mais quand on m'a dit "Alain, tu peux t'asseoir sur ton repos de jeudi, il faut que tu fasses un remplacement jeudi matin (de 05h30 à 13h30) et que tu inverses aussi vendredi, tu passes d'après-midi..." (J'étais prévu de matin)... Là je dis "STOP !" mais ils n'en ont rien à f..... Ca change tout mais ils s'en battent les c....... Moi j'avais envisagé autre chose (de faire plein de choses), tout tombe à l'eau ! Obliger de changer mes plans, de reporter mes RDV... Fait chier (et je suis poli !). Moi qui était plein de bonne volonté et qui avait même envisagé (un temps) de me rendre disponible ce week-end prochain pour le boulot (je suis maso...), je décrête d'ores et déjà qu'ils ne me verront pas, je serai aux abonnés absents. Je veux bien être gentil, mais il ne faut pas me prendre pour un imbécile. Vous ne m'avez jamais vu en colère... Et puisque c'est comme ça, je vous laisse vous aussi, na !! Pire qu'un gosse !

Partager cet article
Repost0