Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Mon web à moi, ma vie... Mes envies, mes amours, mes humeurs, mes emmerdes et vous !

4 décembre 2010 6 04 /12 /décembre /2010 15:33

dont-ask-dont-tell-300x225.jpg  On dit que, petits, les garçons rêvent un jour de porter l'uniforme, qu'il soit de pompier, de pilote, de militaire... Pour ce dernier, je suis de la génération de ceux qui l'ont eu sur les épaules par obligation. Cela a eu pour effet de renforcer chez moi un sentiment d'incompréhension à l'égard de la chose militaire ou tout du moins envers ceux qui font tout pour en porter la tenue et faire la guerre comme ils disent.

 Aujourd'hui, certainement à cause de ma gay(at)titude, je peux affirmer que je ne les comprends pas, surtout s'ils arborent quelques galons ou quelques étoiles. Leurs discours sont bien trop souvent à contre-courant de l'évolution de la société, de nos sociétés.

 J'en ai encore eu la preuve aujourd'hui en apprenant (par l'AFP) que les plus hauts gradés de l'armée américaine remettent en cause le récent rapport d'enquête du Pentagone publié la semaine passée, lequel indique qu'une grande majorité des militaires de l'Oncle Sam est aujourd'hui favorable à l'abrogation de la fameuse loi "Don't ask, don't tell" qui veut que tout soldat américain taise son homosexualité, une suppression voulue par le gouvernement américain, Barak Obama en tête, qui fait pression sur le Congrès pour que cela se fasse avant la fin de l'année. Quel beau cadeau de Noël ce serait pour les milliers de militaires gay qui sont enrôlés dans les forces américaines partout à travers le monde.

 Et parce qu'à y regarder de plus près on s'aperçoit que les généraux de l'Etat-Major, opposés au retrait définitif du "Don't ask, don't tell", craignent que leurs troupes en opérations extérieures (lire, en Afghanistan !) n'en subissent les conséquences. "Un risque dans l'exécution [des] missions de combat" s'est même aventuré à dire le général J. Amos, patron des Marines, auditionné par le Congrès. Il est vrai que, et c'est bien connu, les homosexuels étant de chauds lapins sautant sur tout ce qui bouge, ils baisseront le pantalon et niqueront à tout va dès que la loi sera abolie, même en plein désert où il n'y a pas âme qui vive. Désorganisant ainsi tous les plans de l'OTAN (américains en fait) à Kaboul...

 Je savais les généraux américains particulièrement bêtes et bornés, je ne les pensais pas aussi cons. Preuve est faite aujourd'hui qu'il ne faut pas compter sur eux pour améliorer la situation et le bien-être de leurs hommes. Barak Obama et son secrétaire à la Défense, Robert Gates, ont encore un sérieux effort de pédagogie à faire pour arriver à leurs fins avant qu'un soldat gay n'ait les honneurs de la patrie.

Partager cet article

Repost 0
AL1 - 04/12/2010 3:35PM - - dans Coups de gueule
commenter cet article

commentaires