Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Mon web à moi, ma vie... Mes envies, mes amours, mes humeurs, mes emmerdes et vous !

13 août 2010 5 13 /08 /août /2010 20:15

jean-noel-rene-clair.png  Déjà trois mois de prison pour Jean-Noël René Clair, alias JNRC, lequel goûte à la rigueur des geôles bulgares depuis la mi-mai. Son tort ? Être allé jusqu'à Plodiv, en Bulgarie donc, pour recruter une dizaine d'hommes de l'Est musclés à souhait et bien montés et y tourner une de ses productions pornographiques gay. Une erreur ? Oui même si l'on peut s'en étonner lorsqu'on sait qu'une grande partie des films de ce genre est aujourd'hui réalisée dans les pays de l'ex-blog soviètique. La perestroïka a beau avoir ouvert les frontières et faciliter l'importation et la diffusion de matériels pornographiques, il y a une chose que la chute du communisme n'a pas changé à Sofia : la production pornographique, quelle qu'elle soit, demeure interdite sur le sol bulgare !

 Un oubli qui s'avère fatal pour Jean-Noël René Clair, dont personne ne pouvait pourtant ignorer qu'il avait pris l'habitude de recruter ses acteurs et de tourner ses films dans les ex-pays de l'Est. C'était de notoriété publique. Comment a-t-il pu se faire avoir aussi bêtement ? Pour l'heure, nul ne le sait. La seule information ayant passée les murs de la prison de Plodiv, avec l'autorisation de la justice bulgare, est que la police a arrêté le réalisateur en plein tournage, quelques scènes du film mettant en scène une dizaine d'hommes ayant par ailleurs déjà été diffusées sur le Net et en DVD (selon l'accusation).

 Jean-Noël René Clair encourt une peine de dix ans d'emprisonnement et une amende d'environ 7500 euros.

Partager cet article

Repost 0
AL1 - 13/08/2010 9:15PM - - dans Brèves de comptoir
commenter cet article

commentaires