Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Mon web à moi, ma vie... Mes envies, mes amours, mes humeurs, mes emmerdes et vous !

4 octobre 2009 7 04 /10 /octobre /2009 00:00
  Ou l'art de nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Et à propos de lumière, on ne sait pas où ces deux-là ont caché leurs Q.I., sans doute oubliés le jour où ils ont décidé de faire de la politique. On le pensait bien, on en a aujourd'hui la preuve, ces proches de notre omni-Président ne sont pas à la hauteur de leurs missions.
 Après l'épisode tragicomique de l'université d'été de l'UMP à Seignosses où voilà quelques semaines le sinistre Ministre de l'intérieur déclare "Il ne correspond pas du tout au prototype. Il en faut toujours un. Quand il y en a un, ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes" en présence d'un jeune militant d'origine nord-africaine (qui boit de l'alcool et mange du porc), après ses malheureuses et très maladroites explications sur ce bon jeu de mot fait à propos des Auvergnats (lesquels auront apprécié), voici la Secrétaire d'Etat à la Famille et à la Solidarité qui se prend les pieds dans le tapis. Recevant chez elle une équipe (journaliste et photographe) de Paris Match, Nadine Morano les accueille dans le salon familial avec ses enfants qui devant la TV jouent à un jeu vidéo...
 Et là où Madame la Ministre oublie elle aussi de se contrôler, ou tout au moins elle oublie qu'elle ne peut tout contrôler, ce ne sont pas des paroles rapportées mais une photo publiée dans Paris Match, donc, qui montre Nadine Morano et ses enfants (dont sa fille de 13 ans) jouant à GTA IV (Grand Theft Auto, version 4), un jeu vidéo (déconseillé aux moins de 18 ans) qu'elle a elle-même condamné et qualifié de "violent, amoral, potentiellement addictif" au moment de sa sortie, appelant les parents à la plus extrème vigilance. Une situation bien embarrassante pour la Secrétaire d'Etat et révèlée par le site Arrêt Sur Images et de laquelle Nadine Morano, tout comme précédemment Brice Hortefeux, essaie de se tirer par une pirouette incroyable dans tous les sens du terme. Elle aurait profité de la venue des reporters de Paris Match pour montrer à sa fille et à ses deux ainés tout le mal qu'elle pensait de GTA IV : "Un de mes enfants l'avait emprunté à ses amis. Je voulais montrer à travers le reportage [de Paris Match, ndlr] que les parents doivent toujours faire preuve de pédagogie, expliquer, lorsque les enfants vont acheter (très facilement d'ailleurs) des jeux vidéo, les scènes de violence qu'il peut y avoir... J'explique à mes enfants très concrètement pourquoi ce jeu est un jeu violent, un jeu addictif, avec des images inacceptables."
 Des explications, des excuses bidons, qui semblent devenir la norme dès lors qu'un ministre, un cadre de l'UMP ou un proche de l'omni-Président est pris en défaut. Sauver la face coûte que coûte, quitte à mentir. D'ailleurs plus le mensonge est gros, mieux il passe... De vraies têtes à claques !

Partager cet article

Repost 0
AL1 - 04/10/2009 1:00AM - - dans Coups de gueule
commenter cet article

commentaires

14 141 10/10/2009 19:17



Je suis un peu ironique bien sur...



AL1 23/10/2009 18:56



14141 > C'est bien ce que j'avais cru comprendre !



14 141 08/10/2009 14:43



J'adore qu'on me prenne pour un con en y mettant les formes, j'ai l'impression alors d'être pris pour un vrai vrai con!  



AL1 10/10/2009 19:10



14141 > Et bien... pas moi !