Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Mon web à moi, ma vie... Mes envies, mes amours, mes humeurs, mes emmerdes et vous !

8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 19:08
  Fidel Castro a beau avoir pris du recul dans la vie politique de Cuba et Barak Obama levé les restrictions économiques envers la grande île des Caraïbes, le régime politique en place à La Havane n'a pas encore évolué. En atteste l'arrestation du Mister Gay élu récemment dans la capitale cubaine.
 Rafael Chávez González, étudiant en médecine, a gagné le titre de Mister Gay La Havane à l'issue d'un concours organisé sur la Plage de la Chèvre le 29 août dernier. A peine la fête terminée le jeune homme a été interpelé par des agents de la Sécurité d'Etat qui lui reprochaient d'avoir participé à une manifestation illégale.
 "Ils m'ont dit que la Fondation cubaine LGBT est une organisation qui veut le renversement de la Révolution, que Mister Gay est une invention falacieuse du capitalisme, qu'un étudiant en médecine formé par la Révolution ne doit pas participer à un tel évènement contre-révolutionnaire... Ils m'ont que la meilleure chose à faire était de dire publiquement que j'avais fait une erreur en me rendant sur la Plage de la Chèvre et en participant à une manifestation organisée depuis la Floride par Efrein Martines, contre-révolutionnaire notoire et homosexuel qui répand des allégations sur de prétendues violations des droits de l'homme à La Havane..."
 Rafael Chávez González n'a pas réussi à faire comprendre aux policiers que le concours Mister Gay n'avait rien de politique, qu'au contraire c'était un évènement culturel ouvert à tout le monde, le lauréat ayant été élu par le public présent... Les agents de la sécurité cubaine ont eux parlé de représailles envers ceux qui y avaient participé, faisant notamment le récit de l'interpellation de Mario José Delgado González, vice-président de la Fondation cubaine LGBT qui a été battu et emprisonné durant 13 jours, et dont l'appartement a été saccagé par les forces de police. Après sa libération il lui a été refusé le droit de poursuivre ses études de sociologie.
 Rafael Chávez González craint aujourd'hui subir le même sort : être obligé de quitter l'université de médecine pour avoir été simplement élu Mister Gay La Havane 2009 !

Partager cet article

Repost 0
AL1 - 08/09/2009 8:10PM - - dans Brèves de comptoir
commenter cet article

commentaires