Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Mon web à moi, ma vie... Mes envies, mes amours, mes humeurs, mes emmerdes et vous !

13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 22:21
  Je ne viens pas évoquer ici la déprogrammation du rappeur Orelsan qui devait se produire ce mardi aux Francofolies de La Rochelle. Tout a été dit, écrit et entendu sur cette censure politicienne...
 En fait je voudrais simplement rappeler, sans à aucun moment approuver le contenu des chansons d'Orelsan, qu'il n'est pas le premier artiste à se distinguer par des textes misogynes ou homophobes... Si Christophe Girard, adjoint PS à la culture à la Mairie de Paris, a réussi à faire retirer les CDs d'Orelsan des bibliothèques multimédias et municipales de la capitale, il aurait dû y regarder à 2 fois avant de prendre une telle décision. Car il n'est pas sûr que d'autres poètes de la variété française ont subi la même censure. J'en veux pour preuve (au hasard !) cet extrait de "La Trompette de la Renommée" signée Georges Brassens :
"...Sonneraient-ell's plus fort, ces divines trompettes, Si, comm' tout un chacun, j'étais un peu tapette, Si je me déhanchais comme une demoiselle Et prenais tout à coup des allur's de gazelle ? Mais je ne sache pas qu'ça profite à ces drôles De jouer le jeu d' l'amour en inversant les rôles, Qu'ça confère à ma gloire un' onc' de plus-valu', Le crim' pédérastique, aujourd'hui, ne pai' plus..."
 J'aimerais qu'on m'explique ici quelle différence il y a entre l'homophobie d'un jeune rappeur provocateur (qui ne ferait pas de mal à une mouche pédé) et l'humour ironique version gros sabot d'un monstre sacré de la chanson française. Où est le génie ? Où est l'assassin ? Mises à part l'époque et les générations, ils ont juste une façon différente d'exprimer leurs idées, sans doute très proches... De quoi renvoyer dos à dos Orelsan et Brassens, les politiques et les censeurs de tout poil, les homophobes et les homosexuels.
 Ah oui, j'oubliais, ce qu'on reproche à Orelsan : "...Les mecs fashion sont plus pédés qu'la moyenne des phoques... En boîte la CC circule, les pédés gesticulent... Les mecs s'habillent comme des meufs, et les meufs comme des chiennes, elles kiffent les mecs efféminés comme si elles étaient lesbiennes..."

Partager cet article

Repost 0
AL1 - 13/07/2009 11:20PM - - dans Coups de gueule
commenter cet article

commentaires

k.brama 23/07/2012 18:28


Excellentes découvertes... Les poèmes sont gardées en mémoire car ils auraient quelque chose à dire joliement ; là, c'est clair : rien de bon. 

Dana-tion 20/07/2009 19:00

Il n'y a pas de génie, mais deux cons qui par une chanson à une époque différente, cassent du pd, c'est tout !!!Aucune excuse, ni pour l'un ni pour l'autreMaintenant tu fais réfèrence à Brassens qui est un poète c'est vrai, malgré cette chanson de m...., inacceptable, mais on se souvient encore de Brassens aujourd'hui, mais orelsan dans 50 ans...j'en doute.a+Paul

AL1 21/07/2009 07:11



Dana-tion > Voilà bien pourquoi Orelsan devrait retourner à l'anonymat d'ici quelques semaines après une polémique qui n'aurait jamais dû être montée en épingle, en tout cas pas par les
politiques qui s'en sont servis pour faire parler d'eux en ce début d'été...



lance 16/07/2009 22:42

Ta comparaison...est celle d'une époque ou l'homo était caricaturé et persiflé et même emprisonné..., aujourd'hui la société à évolué heureusement...et cela me semble de ce fait encore plus violent...Je pense sincèrement que ce rappeur devrait la fermer une bonne fois pour toute, pour ma part je pense que l'on ne peux pas parler de texte..., mais d'horreur gratuite faite pour ramener du fric, et de plus apporter une haine !!!
Je ne suis pas pour la censure mais le respect...!!! Quelquefois le respect amène à la censure !!

AL1 21/07/2009 07:06



Lance > Pro ou anti-Orelsan ? Censure ou pas ? Homophobie ou pas ? Et si au final toute cette polémique qui dépasse tout autant, si ce n'est plus, le rappeur que ceux qui l'ont lancée n'était
qu'un soufflé qui va retomber plus vite qu'il n'est monté...