Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Mon web à moi, ma vie... Mes envies, mes amours, mes humeurs, mes emmerdes et vous !

26 mars 2009 4 26 /03 /mars /2009 22:41
  "Le patinage artistique masculin devient de plus en plus artistique et de moins en moins masculin, voilà le constat que dresse L'Equipe dans son édition de jeudi, alors que le programme court des Championnats du monde se déroule mercredi à Los Angeles. En cause, le nouveau système de jugement mis en place en 2004 valorisant les éléments artistiques au détriment des éléments techniques tels que les sauts, et favorisant donc une forme d'expression qui se traduit, chez certains compétiteurs, par un style efféminé. Certains en jouent comme l'Américain Johnny Weir (photo de gauche) avec sa silhouette androgyne, ses yeux et lèvres maquillés et ses sacs à main qui ne sont rien à côté de son discours assumé : «Quand je tombe sur une retransmission des hommes à la télé, je zappe. Ça ne m'intéresse pas. Moi, le seul patinage qui m'inspire, celui auquel j'aspire, c'est celui des femmes.»
 Bref, tout le contraire de Brian Joubert : «Quand tu es jeune, tu entends toujours cette réflexion : le patinage, c'est un sport de fille. Et quand je vois certains de mes concurrents, je peux comprendre que cette image existe et qu'elle soit véhiculée, même si notre sport est d'abord très dur, physiquement et mentalement. (...) Pour ma part, un mouvement de bras ou de main qui se voulait élégant, je refusais de le faire. J'étais une caricature dans mon genre, et à trop vouloir être masculin je n'avais aucun sens artistique.» Artistique ne veut pourtant pas dire efféminé. «Peu importe que tu sois gay ou pas, tu n'as pas à exposer ta sexualité sur la glace», insiste le Canadien Patrick Chan (à droite ci-dessous).
 Finalement, le nouveau système de jugement qui met en avant la glisse, la tenue du corps et favorise le patinage au port altier et classique ne cacherait-il pas tout simplement la fragilité technique de certains concurrents ?" [Source : L'Equipe.fr]
 En tout cas, s'il en est un qui ne peut plus vraiment cacher sa grâce sur la glace et son homosexualité en dehors, c'est le patineur valaisan Stéphane Lambiel, qui s'est vu outé par la presse à sensation suisse allemande, avant que les autres médias helvétiques  suivent et confirment ce qui n'était plus qu'un secret de Polichinelle...

   

Partager cet article

Repost 0
AL1 - 26/03/2009 10:40PM - - dans C'est leur vie
commenter cet article

commentaires