Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Mon web à moi, ma vie... Mes envies, mes amours, mes humeurs, mes emmerdes et vous !

26 novembre 2008 3 26 /11 /novembre /2008 19:08

  C'est aujourd'hui que sort sur les écrans (de cinéma !) le film documentaire "Kurt Cobain, About A Son", signé A.J. Schnack et qui aurait pu être sous-titré "K.C. à coeur ouvert" : le réalisateur met en images un entretien (des interviews) que le leader de Nirvana a eu avec le journaliste Michael Azerrad entre décembre 1992 et mars 1993, soit un an avant le décès du chanteur.

 25 heures d'enregistrement audio (condensées pour le film) dans lesquelles Kurt Cobain parle, et parle encore, de sa vie, tout y passe, intimité, musique, politique, famille, ses succès, ses échecs, etc.

 Et d'expliquer, au milieu de tout ça, son envie d'ado de "ne pas être comme les autres", avec cette confidence étonnante : "Au lycée, je suis devenu le meilleur ami d’un gay notoire. Le fréquenter m’a fait passer pour gay moi-même et j’étais fier de ça, fier d’être gay même si je ne l’étais pas ! J’avais presque trouvé une identité : j’étais enfin un marginal, mais pas un marginal moyen [average geek], j’étais un marginal pas comme les autres…"

 Pouvait-on attendre autre chose de Kurt Cobain, héros rimbaldien de la fin du 20ème siècle ?

Partager cet article

Repost 0
AL1 - 26/11/2008 7:30PM - - dans TV Cinéma
commenter cet article

commentaires

eric 28/11/2008 18:20

y a un sex shop dans ma ville qui est tenu de20 à 23h par un gros bourrin à queue de  cheval qui fout à fond  du  NIrvana...en pensant que ça fait fuire les pd parce qu' il n' y que les pd pour se  branler  ds ses cabines..il nous déteste à donf ...mais il n' a pas  encore  compris que j' y vais pour  écouter de la musique... avec un rouquin avec  qui on  se  fait un plan panard   sniff de skeats  et tétage  de  zob  tout  en  regardant  des  chattes  de  femme  en train de gémir  de  façon  toute pornographique, les yeux convulsés ou l'  esprit  ailleurs...en train  de penser à leur mère c  qui  aurait honte  si elle savait que leur  fille est une  pute...le  rouquin, nos panards, Nirvana, les  grosses totoches...ça  fait du bien  aussi bien  au  zob qu'à la  cervelle qui se  fait masser les lobes bien  crasseux et juteux...

AL1 02/12/2008 19:01



Eric > Je ne fréquente pas les sex-shops et je n'ai pas encore expérimenté Kurt Cobain et Nirvana pendant mes occupations très privées. Va falloir que j'y songe !