Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Mon web à moi, ma vie... Mes envies, mes amours, mes humeurs, mes emmerdes et vous !

16 septembre 2008 2 16 /09 /septembre /2008 10:43
  "Moxow débarque en France ! Le nouveau magazine gay venu d’Espagne lance son premier numéro en français, disponible exclusivement sur internet et totalement gratuit. La révolution Moxow vient de franchir les Pyrénées!
 Moxow, c’est avant tout un projet mené par Ronan, un français de 25 ans expatrié à Valence – Espagne, depuis 5 ans. Tout commence un jour où le jeune homme décide de créer son propre magazine gay. «J’en avais marre de lire des magazines dans lesquels je ne me voyais pas représenté», explique Ronan. «Aujourd’hui quand tu ouvres un magazine soit disant fait pour le public gay, ce que tu vois c’est de la pub pour des vêtements de marque hors de prix, des chaussures qui valent la moitié de ton salaire ou le dernier i-pod de couleur rose. Qui peut vraiment acheter ces choses là, sûrement pas moi !». Il est vrai qu’aujourd’hui les magazines gays tant français qu’étrangers, se sont convertis en une vitrine de luxe et donne une image de l’homosexualité décalée et superficielle. «Tous les gays ne sont pas des fashion victims, beaucoup ont la vie de monsieur tout le monde et résident en province.»
 La province, c’est cela qui a fait le succès de Moxow en Espagne. Pour la première fois un magazine gay ne focalisait pas son attention seulement sur deux ou trois grandes villes. Grâce à sa distribution par internet sur la page web
www.moxowmagazine.fr, Moxow est accessible ou que ce soit. Enfin les jeunes gays et les moins jeunes aussi, peuvent avoir accès à une information qui leur ressemble. Plus besoin d’aller chez le marchand de journaux, de dépenser 5 euros ou d’aller dans le bar gay du coin (s’il y en a un) pour enfin lire un magazine gay et gratuit. «J’ai grandit dans un petit village de Normandie et crois moi, aller chez le marchand de journaux et lui demander le dernier numéro de Têtu, c’est une mission suicide !», se rappelle Ronan. «En Espagne, en plus de recevoir l’acceptation de grandes villes comme Madrid ou Barcelone, nous avons aussi réussi à réunir des milliers de lecteurs qui se sentaient isolés et à l’écart du collectif gay. Chaque jour nous recevons des messages de nouveaux lecteurs qui nous remercient pour ce que nous faisons.»
 Moxow est la réponse aux médias qui dépeignent une homosexualité loin de la réalité. Le magazine se différencie grâce une ligne éditoriale plus légère, plus jeune, des thèmes plus proches de ses lecteurs et une grande envie de faire bouger les choses. Moxow parle aux gays de ce qui les intéresse. «Fini le conventionnalisme, les sujets prise de tête et l’auto-compassion. Ce que l’on fait, c’est concret ! Nous nous efforçons toujours de donner des conseils pratiques et d’informer les lecteurs sur des sujets importants. Nous essayons d’ouvrir leurs horizons, de leur faire découvrir de nouvelles choses sans tomber dans le snobisme ou l’exclusif. Entant que directeur éditorial mon objectif est avant tout que le lecteur sente que le magazine est fait pour lui et qu’en plus, il puisse passer un bon moment.»
 Dans le but de ne pas tomber dans la routine, la rédaction de Moxow réunit un nombre différent de rédacteurs chaque mois, chacun avec son style et son caractère. Le magazine parle de tout : sexe, amour, tendance, prostitution, religion, actualité… «En bref Moxow est un magazine gay, fait par des gays pour des gays». 80.000 lecteurs font confiance à Moxow chaque mois en Espagne, le magazine table sur les mêmes résultats pour le marché francophone. «Nous espérons que le public gay francophone apprécie le magazine, le fait que la diffusion soit par internet nous permet d’avoir une interactivité plus grandes avec ceux qui nous lisent. Les critiques et suggestions que nous recevons nous permettent de rectifier quand il le faut et d’adapter les contenus aux attentes des lecteurs».
 Moxow est un projet qui ne laisse pas indifférent. Que l’on soit gay ou pas, il faut saluer cette initiative lancée par un jeune de 25 ans avec ses propres fonds et sur un marché monopolisé par de grandes entreprises. «Dans la vie je ne me suis jamais conformé avec ce que l’on me donnait. Je ne sais pas à 100% si ça va marcher, mais au moins je suis fier d’avoir essayé, pour le reste on verra !». Comme quoi il existe encore des jeunes qui nous démontrent que tout n’est pas perdu et qu’il existe encore des gens avec des idées et l’envie de faire quelque chose d’utile pour les autres." Communiqué de presse de Diffusez.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires

crew 17/09/2008 07:31

je me "permets" de reprendre ton article chez nous   :)

AL1 02/10/2008 19:02


Crew > Merci !