Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Mon web à moi, ma vie... Mes envies, mes amours, mes humeurs, mes emmerdes et vous !

29 août 2008 5 29 /08 /août /2008 19:00
  Vous connaissez le Pape Benoît XVI, vous ne connaissez peut-être pas le Cardinal John Henry Newman (c'est lui sur le tableau à droite !). Le premier a accepté l'ouverture d'un procès en béatification du second, qui pourrait donc devenir prochainement un nouveau saint britannique. Pour faciliter l'avancement du dossier le Vatican vient de commander le déplacement de la sépulture du prélat catholique converti vers la basilique de l'Oratoire à Birmingham, plus à même de recevoir les pélerins que le petit cimetière de Rendhall où se trouve encore à ce jour la tombe du serviteur de Dieu...
 Le problème, puisqu'il faut bien un souci dans pareil cas, c'est que selon ses dernières volontés Monseigneur Newman (1801-1890) est enterré à Rendhall au coté de l'homme qu'il a "aimé d'un amour aussi fort que celui d'un homme pour une femme". Ainsi définissait-il les liens qui l'unissaient au Père Ambrose St-John, son ami de 30 ans !
 La volonté du Vatican et de la hiérarchie catholique d'outre-Manche, qui parlent d'étape indispensable dans ce procès en béatification, crée la polémique en Grande-Bretagne où les associations LGBT demandent depuis plusieurs années à l'Eglise de reconnaître l'homosexualité assumée (ou non ?) d'un certain nombre de prêtres, d'évêques et de cardinaux. A propos du déplacement possible de la tombe de J. H. Newman, Peter Thatchell, président de OutRage (l'équivalent d'Act-Up au Royaume-Uni), déclare que "ce acte de vandalisme et cette profanation viole la volonté expresse du cardinal d'être enterré aux cotés de son amant. L'Eglise catholique, qui hait les gays, veut cacher le fait que son futur saint était homosexuel... Je ne sais pas s'ils ont eu des relations sexuelles, mais ils ont vécu ensemble et se sont aimés."
 Se faisant fort de devancer en nombre de pratiquants de l'Eglise anglicane, elle-même proche du schisme suite au débat sur la sexualité d'une partie de son clergé, les Catholiques se voient obliger de réflêchir au bien fondé de la décision prise à Rome : seulement 20% d'entre eux seraient favorables au déplacement de la dépouille de celui qu'ils considèrent déjà comme un saint ! Peut-être Benoît XVI et le cardinal Murphy-O'Connor (chef de l'Eglise britannique) auraient-ils été bien inspirés de prendre à l'avance le pouls de leurs ouailles avant d'apporter leur soutien sans réserve à la demande du Vatican et de subir la polémique Newman, lequel avait fait inscrire sur sa tombe l'épitaphe "Ex umbris et imaginitus in Veritatem" [NDLR, "des ténèbres et des faux-semblants vers la vérité"]. Ce qui est ni plus ni moins qu'un coming-out pour Peter Thatchell...

Partager cet article

Repost 0

commentaires