Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Mon web à moi, ma vie... Mes envies, mes amours, mes humeurs, mes emmerdes et vous !

3 août 2008 7 03 /08 /août /2008 18:28
  Avertissement : vous trouverez ci-dessous l'histoire la plus "trash" jamais publiée sur ce blog. A sa lecture les uns ressentiront dégoût et horreur, les autres riront de l'humour se dégageant du récit... De l'imagination et de la stupidité de certains qui ne savent plus quoi inventer pour agrémenter leurs jeux sexuels !

 Connaissez-vous le très sérieux Prix Darwin attribué à la mort, théoriquement humaine, la plus stupide de l'année ? Pour plus d'informations cliquez
ici et bonne lecture !... En cherchant un peu, peut-être tomberez-vous sur cette histoire abracabrantesque nominée pour le prix il y a une dizaine d'années. Elle ne se termine pas par la mort d'un des acteurs de ce récit de l'absurde mais par celle d'une pauvre petite bête qui n'avait rien demandé à personne...

 Eric Tomaszewski et Andrew "Kiki" Farnum forment un couple homosexuel comme il en existe tant à travers le monde. Ce soir-là ils cherchent à pimenter leurs ébats sexuels et ne trouvent rien de mieux que d'utiliser un tube en carton sur lequel est habituellement enroulé le papier toilettes. C'est Eric qui est aux commandes : il a enfoncé le rouleau dans l'anus et le rectum de son partenaire, et ça sera un "threesome" avec la participation forcée de Raggot, la gerbille que Kiki et Eric élèvent. Ce dernier introduit le petit animal dans le tube... Lorsque Kiki crie "Armageddon !", signal habituel pour annoncer la fin du jeu, Eric veut faire ressortir Raggot qui ne réapparaît pas. Rien en vue dans le tuyau en carton. Qu'à cela ne tienne le maître de cérémonie gratte une allumette qu'il approche du trou béant pensant que l'animal sera attiré par la lumière...
 La suite, c'est le porte-parole de l'hôpital de Salt Lake City qui la raconte : "L'allumette a enflammé une poche de gaz intestinal, le tube a agi comme un lance-flammes qui a mis le feu aux cheveux de M. Tomaszewski, lequel a aussi été sérieusement brûlé à la face... Le pelage de l'animal, coincé dans le rectum, a également pris feu, ce qui a enflammé une seconde poche de gaz plus volumineuse, plus profonde dans l'intestin. Il y a alors eu un effet boulet de canon qui a propulsé l'animal hors du rectum..."
 Eric Tomaszewski a été brûlé au deuxième degré et a eu le nez fracturé par l'impact de sa gerbille. Andrew Farnum a été brûlé au premier et au deuxième degré à l'anus et sur la partie inférieure de son l'intestin. Le petit rongeur n'a pas survécu à l'expérience l'incident...

...Histoire apocryphe ? Jusqu'où va l'imagination des narrateurs darwiniens ? En reprenant le récit à son compte le Los Angeles Times aurait-il été abusé par le site Darwin Awards ? Pour moi, c'est PTDR !

Partager cet article

Repost 0

commentaires