Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Mon web à moi, ma vie... Mes envies, mes amours, mes humeurs, mes emmerdes et vous !

28 juillet 2008 1 28 /07 /juillet /2008 07:05
  Le nouveau "copain" de notre OmniPrésident l'a confirmé : une fois installé à la Maison Blanche (s'il gagne la Présidentielle en novembre prochain, bien sûr) il continuera la politique d'aide financière aux organisations religieuses initiée par l'actuel Chef d'Etat américain, George Dobeuliou Bush. Notamment en ce qui concerne la lutte contre le Sida...
 Savez-vous que chaque année, depuis la création de "l'Office of Faith-based and Community Initiatives", service fédéral chargé de distribuer des aides d'Etat aux organisations s'investissant dans des causes nobles, l'administration Bush octroie un tiers des 15 milliards de fonds anti-Sida aux groupes religieux, qui sont sensés normalement utiliser cette manne financière pour faire de la prévention et venir en aide aux sidéens. Malheureusement, on le sait, cet argent "public" est détourné au profit d'un prosélytisme religieux qui prône l'abstinence sexuelle, subsitut à l'utilisation du préservatif refusée par ces mêmes mouvements religieux. Et quand on sait qu'il permet de faire autant d'économie sur les fonds bien privés eux reçus des membres de ces Eglises, on comprend que l'Etat Fédéral finance bel et bien la religion aux Etats-Unis ce qui est contraire à la Constitution américaine. Comme en France elle garantit la séparation de l'Eglise et de l'Etat !
 S'il ne faut pas s'étonner d'une telle pratique sous l'ère Bush (le Président US s'était fait élire et réélire grâce à la droite religieuse) puisqu'elle est pour ce dernier un "juste retour des choses", que penser de la décision de Barack Obama qui a annoncé vouloir poursuivre, voire développer, ce processus. Fortement impliquée dans la lutte contre le Sida, la communauté homosexuelle américaine, qui par ailleurs a apporté un soutien financier important au Parti Démocrate ces derniers temps, s'est dite choquée par la déclaration du candidat à la Présidentielle, lequel souhaite visiblement ratisser large pour gagner des voix au centre de l'échiquier politique US, si possible celles de certains groupes religieux les plus à gauche, dont on sait pourtant qu'ils n'hésitent pas à exclure, à bannir pûrement et simplement les homosexuel(le)s...

Partager cet article

Repost 0

commentaires