Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog



Mon web à moi, ma vie... Mes envies, mes amours, mes humeurs, mes emmerdes et vous !

6 avril 2008 7 06 /04 /avril /2008 07:04
   C'est selon ! Sûr que je ne vais pas me faire que des amis. J'exagère mais c'est mon coup de gueule du jour... Enfin ! Oui, enfin, nous ne l'entendrons plus clamer à qui veut l'écouter qu'il est juste que tout citoyen américain puisse posséder une arme à feu pour se défendre,  possibilité offerte par le 2ème amendement de la Constitution américaine. Celui qui fût membre actif de la National Rifle Association, et dont la famille dit aujourd'hui qu'il "se dévouait avec passion à chaque rôle qu'il incarnait, et souscrivait à chaque cause avec un enthousiasme incomparable", celui-là est décédé hier à 84 ans. Par chance (?!) la maladie d'Alzheimer l'avait éloigné des médias ces dernières années, nous permettant de nous rappeler plus de sa carrière cinématographique et de ses rôles légendaires (Moïse, oscarisé en 1959 pour Ben-Hur, le Cardinal Richelieu, etc.) que de ses positions de citoyen américain de base vieillissant, républicain très conservateur alors même qu'il avait été un jeune démocrate engagé, qu'il avait pris parti pour les "auteurs maudits", ces réalisateurs mis au ban par Hollywood et qu'il avait participé en 1963 à la marche des droits civiques de Martin Luther King...
 Oui, je sais, et je m'attends à des critiques s'élevant contre ce que j'écris ici, ce n'est pas intelligent de se réjouir de la mort de quelqu'un. Mais quand cette personne, légende vivante dans son pays, dans le monde entier, en arrive à militer pour cette cause indéfendable qu'est le port d'une arme en raison d'une soi-disante liberté constitutionnelle, quand on voit jour après jour, année après année, les dégâts faits aux Etats-Unis par cette pseudo-autorisation issue de la "guerre des cow-boys et des indiens". Oui je pense (et on peut dire haut et fort !) que Charlton Heston, né John Charles Carter, honoré et décoré à la Maison Blanche en 2003 par G. W. Bush pour "l'ensemble de son oeuvre à Hollywood et en dehors", n'a pas fait que du bien à ses compatriotes. D'ailleurs, un de ses derniers rôles, pas forcément voulu à l'origine celui-là, lui a valu d'apparaître dans le documentaire "Bowling for Columbine" de Michael Moore, film dans lequel est malmené pour ses prises de position très actives pour le 2ème amendement...
 Certains diront : "Une légende de plus de l'âge d'or du cinéma hollywoodien qui disparaît...", quelques jours après Richard Widmark. Moi, je dis et j'écris : "Un imbécile (heureux) de moins !" Position, critique idiote ? Peut-être, mais pourquoi donc n'est-il pas resté simplement, uniquement, pour toujours, l'acteur au physique d'Appollon ? Pourquoi s'est-il fourvoyé dans ce combat de trop, au risque d'être le Moïse, plus que le Ben-Hur, des lobbys de l'armement US ?
Partager cet article
Repost0

commentaires

F
Alors la dernière, j'étais celui qui t'avait dit que c'était pas bien de se réjouir de la mort de quelqu'un. Je réitère mes propos mais j'ajoute que pour les même raisons que toi, celui-ci ne va pas me manquer ! D'ailleurs pourquoi en parler ici, c'est un article de trop qui parle de lui ;-)
Répondre
A


Faerithil > Pourquoi ? Un article de trop ? Oui et non car j'utilise mon blog pour exprimer ce que je ressens à un moment donné, et là je voulais dire combien j'étais heureux (!) de la
disparition d'un homme qui a mis sa notoriété au service de l'Amérique républicaine et conservatrice, du lobby de l'armement. Ce que j'éxècre. Un de moins !