Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Mon web à moi, ma vie... Mes envies, mes amours, mes humeurs, mes emmerdes et vous !

3 avril 2008 4 03 /04 /avril /2008 08:25
  Après l'affaire "Cavada" lors des élections municipales* en France, voici que les Britanniques ont eux aussi leur débat sur le versement de subventions lié à l'orientation sexuelle des demandeurs. C'est le célèbre quotidien The Times qui dévoile les intentions du très british "Arts Council" (Conseil des Arts, en français !) : l'information, reprise hier par le site de l'hebdomadaire Courrier International, a fait l'objet d'une chronique sur France Info aujourdhui... Une histoire ridicule mais "dangereuse et insultante" parce que vraie :
 "Le
Conseil des Arts d'Angleterre, un organisme public, a décidé de demander aux candidats aux subventions leur orientation sexuelle. Le quotidien conservateur [The Times, NDLR] considère que cette mesure est "grotesque". "Quel pourrait donc bien être le but du 'Conseil des Arts' ? S'assurer qu'une pièce de théâtre subventionnée sur dix traite des questions homosexuelles ? Ou que les peintres et danseurs homosexuels doivent être identifiés comme tels pour rassurer le public homosexuel ? Si c'est pour cette raison, cela trahit une conception grossière de l'interaction entre la société et les arts. Ce que les gens font au lit n'a pratiquement aucun lien sur leur perception de la peinture ou leur interprétation de la musique. En dehors de quelques activistes professionnels, les homosexuels ne voient pas leurs vies, leurs valeurs et leurs idéaux uniquement à travers le prisme de leur orientation sexuelle. Loin de favoriser la diversité, une telle catégorisation revient à un stéréotype simpliste et à la forme la plus grossière de bigoterie."
 Le formulaire à remplir lors de la demande de subvention comporte une question (la #22 !) relevant explicitement de la vie privée : association, membres de l'association, artistes, public visé, êtes-vous (ou quelle est la part de...), hétéro, gay, lesbienne, bi, trans ou "je ne sais pas" ?
Source : Courrierinternational.com

* L'ex-Modem Jean-Marie Cavada, investi UMP dans le XIIème arrondissement de Paris, avait assisté sans broncher à une conférence dont l'un des protagonites avait ouvertement mis en doute le bien fondé de la politique de subventions de la municipalité parisienne sortante (celle de Bertrand Delanoé), subsides accordés en trop grand nombre, selon lui, aux associations juives et homosexuelles...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Christian 05/04/2008 00:56

Y a pas à dire, j'aime aller voir ton blog de temps à autre... Il y a quelque  chose de rassurant, d'enrichissant, qui suscite le débat, la réflexion... Continue comme ça mon grand :-)     

AL1 05/04/2008 18:55



Christian > Merci pour ce commentaire élogieux, tu vas me faire rougir... J'entends bien continuer à mener mon blog comme je le fais depuis toujours, et comme il semble plaire à ses nombreux
lecteurs !