Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Mon web à moi, ma vie... Mes envies, mes amours, mes humeurs, mes emmerdes et vous !

18 mars 2008 2 18 /03 /mars /2008 14:16
  Une médaille d'or vaut-elle plus que la liberté d'un milliard et demi de personnes ? Là est la question... Posée à la conscience de plusieurs centaines de sportifs appelés à aller s'affronter sur un stade, dans un gymnase ou une piscine lors des prochains Jeux Olympiques de Pékin. Devant le refus des politiques (hommes et femmes) de prendre position pour ou contre des sanctions ou le boycott de l'évènement sportif de l'année, c'est aux athlètes qu'incombe la décision de faire ou non le voyage. Vaut-il mieux rester chez soi et dénoncer depuis son canapé les privations de liberté en Chine ? Vaut-il mieux se rendre sur place, participer et marquer le moment venu (en cours de compétition, sur le podium ?) son opposition au régime chinois ? Ou encore vaut-il faire comme la meilleure nageuse mondiale à l'heure actuelle (vous la connaissez, elle est française) qui annonce qu'elle n'a pas d'opinion sur le sujet. Elle est là pour nager et gagner (autant que possible) des médailles. Elle dit ne pas être intéressée par le sort de la population chinoise. A-t-elle tort ? Quand on voit la position adoptée (pour l'instant ?) par la diplomatie française il ne faut pas s'étonner que nos sportifs préfèrent participer et se taire : "L'évènement ne doit pas être politisé" a estimé le Ministère des Affaires Etrangères qui s'est de fait implicitement opposé à l'idée d'un boycott des Jeux Olympiques de Pékin pour protester contre le manque de liberté en Chine et la repression récente au Tibet. Heureusement pour le peuple chinois, même si le résultat de l'action n'est pas connu à l'avance, certaines voix politiques et sportives commencent à se faire entendre, non pas pour un boycott total des J.O. mais pour celui de la cérémonie d'ouverture (notre Omni-Président, champion des Droits de l'Homme pendant la campagne présidentielle, s'y rendra-t-il ?), et pour la manifestation et l'expression sur place de l'opinion des participants (sportifs, délégations, officiels) en faveur de la liberté et des Droits de l'Homme... Reste à patienter quelques mois pour connaître l'issue de ce débat. En attendant je vous propose de revoir des extraits mis en musique d'un très beau docu-fiction (diffusé l'an passé) sur les Jeux Olympiques à l'époque de la Grèce antique.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

greg 22/03/2008 07:41

Ah les politiciens ne veulent pas les boycotté à cause d'un risque économique et surtout pour évité des problèmes dîplomatiques avec ce géant d'Asie. La position des sportifs est dictée par les gouvernements....

AL1 31/03/2008 08:23



Greg > Il est quand même particulièrement désolant que dans nos pays de liberté les petits intérêts de chacun (et les grands de tous ?) priment sur l'expression de l'esprit critique... Le
droit de penser mais pas de dire, lamentable !



Olivier Autissier 18/03/2008 17:58

Puisque, évidemment, par frilosité politique et à cause d'enjeux financiers trop importants, aucun dirigeant digne de ce nom n'appellera au boycott. Puisque, évidemment, sous un facile prétexte que le sport doit rester le sport et parce que comme Laure Manaudou ils veulent gagner et point barre, aucun ou trop peu de sportifs ne boycottera ces jeux.Mais peut-être que nous qui n'avons pas ce pouvoir, pourrions-nous envisager le boycott des retransmissions et faire en sorte que ça soit un fiasco publicitaire sans précédent. Au moins.

AL1 19/03/2008 21:10

Olivier A. > J'ai déjà dit ici, il y a quelques temps, que je ne regarderai pas les retransmissions TV si la Chine ne fait pas d'ici-là un pas de géant dans le sens de la liberté et des Droits de l'Homme... Comme c'est parti, ma prévision de boycott se confirme de jour en jour.