Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog



Mon web à moi, ma vie... Mes envies, mes amours, mes humeurs, mes emmerdes et vous !

17 février 2008 7 17 /02 /février /2008 19:13
olivier-rouyer.jpg  C'est le titre d'un beau portrait publié ce samedi dans le supplément magazine du quotidien sportif "L'équipe"... 4 pages , 2 belles photos, pour un coming-out inattendu. Pour ceux qui ne savaient pas. Car pour les autres, les amis, les confidents, ceux qui avaient jusqu'ici respecté l'homme et son silence, ce n'est pas une nouvelle... Olivier Rouyer, ancien footballeur professionnel de l'ASNL (Nancy), international français, ex-entraîneur, reconverti en patron de bar*, âgé de 52 ans, a décidé que c'était le moment. Celui qui est aussi consultant football sur Canal+, et à qui on doit quelques commentaires "assassins", notamment un "Quelquefois, de temps en temps, il faut se toucher...", est le premier à le faire ouvertement en France. Evidemment cette révélation arrive tardivement, bien après la fin d'une carrière sportive (sur le terrain et en dehors) bien remplie, et elle va sans doute faire l'effet d'une bombe dans un milieu "macho" où il est plutôt habituel de s'afficher avec de belles plantes féminines à la sortie du stade que d'avouer ses penchants (?) et les jeux homo-érotiques auxquels on participe sous les douches après match...
 En tout cas, chapeau à "La Rouille" !... Il fallait oser le dire au grand'jour, qui plus est dans le un quotidien sportif. Si seulement ce portrait permettait de faire avancer la cause des homosexuel(le)s dans le sport. On ne demande pas d'autres coming-out. On souhaiterait juste que les sportifs LGBT n'aient plus à se taire, à se cacher, en entrant dans un stade, un gymnase, une piscine. Ce même si la sexualité est une affaire personnelle, pas celle des autres...
* Le Pinocchio, 9 place Saint-Epvre à Nancy.

- Up-date - 23/02/2008, extrait du courrier des lecteurs de l'Equipe Magazine. "Le coming out d'Olivier Rouyer (L'E.M. n°1336) honore à la fois son auteur et l'Equipe Magazine, qui ne rate d'ailleurs jamais une occasion d'affirmer sans ambiguïté son soutien aux valeurs humanistes et au droit à l'indifférence (je me souviens d'articles sur Mauresmo ou le parrainage de Vikash Dhorasoo au Paris Foot Gay). Si d'autres sportifs avaient le courage de M. Rouyer, la loi du silence serait brisée, le milieu du football serait moins macho et on n'aurait peut-être plus de faits divers comme celui du suicide de ce footballeur, Justin Fashanu, il y a dix ans, après un coming out qui avait entraîné rumeurs nauséabondes et campagne de presse injurieuse outre-Manche. Merci à lui, merci à vous." Emmanuel, Paris.
Partager cet article
Repost0

commentaires