Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Mon web à moi, ma vie... Mes envies, mes amours, mes humeurs, mes emmerdes et vous !

27 janvier 2008 7 27 /01 /janvier /2008 21:21
Peut-on parler de "lobby gay" dès lors qu'on évoque la lutte contre l'homophobie ? Cette dernière semaine Le Salon Beige - un blog d'actualités fait par et pour les laïcs catholiques - rendait compte sous le titre "Le lobby gay au lycée" d'une décision récente du commissaire du gouvernement à la Cour Administrative de Nancy (Voir l'article recopié ci-dessous). En fait cette information n'était que le copié-collé d'une brève publiée dans le quotidien Présent traditionnaliste et lepéniste, et elle était reprise à l'identique le même jour par le site d'informations Eglise Catholique - Chrétienté Info, avec ce titre accrocheur et très... homophobe ! Réaction de mauvais perdants ? C'est en tout cas mon sentiment, car même si la décision du commissaire du gouvernement vient en opposition à celle originelle du recteur de l'Académie Nancy-Metz on voit bien à travers le titre donné à l'article que les représentants de l'Eglise Catholique n'acceptent pas cette décision définitive (?) qui autorise l'association «Couleurs gaies» à agir dans l'enceinte des lycées...
Vous me direz, à raison, que conformément à leur logique dogmatique ces catholiques "purs et durs", ce faisant, réagissent à l'entrée (à la reconnaissance ?) de l'homosexualité dans les lycées et qu'il ne faut pas attendre autre chose de leur part. Oui, mais !... Au moment où le Chef de l'Etat ose se lancer dans une "tirade extravagante sur les vertus comparées du curé et de l'instituteur, toute à l'avantage du premier"* et sous-entendre que les jeunes ont plus à apprendre de la religion que de l'éducation (nationale) je pense qu'il faut se féliciter du jugement rendu par le commissaire du gouvernement...

"Le commissaire du gouvernement a rendu jeudi à la cour administrative d’appel de Nancy un avis favorable à une association homosexuelle qui voulait mener des actions de prévention contre l'homophobie dans les lycées. En mars 2005, le rectorat avait refusé cet agrément à l’association homo «Couleurs gaies» [...] Le tribunal administratif de Nancy, en première instance, avait donné raison au rectorat en décembre 2006. «Couleurs gaies» a fait appel de cette décision devant la cour administrative d’appel de Nancy. L'association a été soutenue dans sa démarche par la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (HALDE)... Jeudi, le commissaire du gouvernement, pour qui «le sens de l’intérêt général paraît ici acquis» a estimé que le travail de l’association «ne pouvait être sérieusement contesté par le recteur» et a conclu à l'annulation de la décision du tribunal administratif. Il a invité le recteur à «revoir sa décision» et demandé 1 500 euros de dommages et intérêts pour «Couleurs gaies»."

* Citation reprise du Canard Enchaîné du 23/01/2008.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

buzenval 29/01/2008 07:04

C'est toujours la lutte... sans fin et sans relache.

AL1 29/01/2008 11:46

Buz > Et surtout le besoin de rester vigilant en permanence...

Piel 28/01/2008 08:11

rien à voir avec le post, juste un petit mot pour te souhaiter une bonne semaine m'sieur al1;)

AL1 29/01/2008 11:44

Piel > Merci, bonne semaine à toi... Et bon anniversaire !  ;-)

Olivier Autissier 27/01/2008 23:51

Grand bien lui fasse à cher recteur. Et qu'il (le bien) serve de leçon aux suivants !

AL1 29/01/2008 11:43

Olivier A. > Effectivement ce recteur n'avait pas compris que c'est à l'école, au collège, au lycée, à l'université que la prévention et la lutte contre l'homophobie doivent être réalisées puisqu'elles ne sont pas faites dans la rue, au sein de la cellule familiale ou du monde du travail, par la classe politique...