Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Mon web à moi, ma vie... Mes envies, mes amours, mes humeurs, mes emmerdes et vous !

10 janvier 2008 4 10 /01 /janvier /2008 14:04
homoparentalit--.gifVoilà une info qui va réjouir un certain nombre de parents homosexuels, couples LGBT recomposés avec enfants... Un pas en avant vient d'être fait pour une reconnaissance totale de la famille homoparentale tel qu'il en existe tant aujourd'hui...

"2 homosexuelles, résidant à Tourcoing (Nord), ont obtenu l'autorité parentale croisée sur les enfants qu'elles élèvent ensemble.
« C’est une première juridique en France », a déclaré l’avocat des deux femmes. Le couple a obtenu la délégation parentale croisée et cette décision de justice rendue par le tribunal de grande instance de Lille est totalement inédite. Sur fond de débat concernant l’homoparentalité, les deux femmes avaient déposé une requête pour obtenir l’autorité parentale conjointe. « L’objectif était de légaliser la situation pour qu’elles deviennent légalement coresponsables des deux enfants comme dans une vie de famille classique », a déclaré Me Cobert, confirmant une information du quotidien Nord Eclair.
Tout commence il y a quinze ans. Le couple s’installe, puis se pacse en 2002. L’une a un garçon en 1998 grâce à la procréation médicale assistée, réalisée en Belgique. Elles décident ensuite d’avoir un deuxième enfant, une petite fille qui naît en 2003. Confrontées à l’interdiction d’adopter pour les couples homosexuels, elles saisissent la justice afin d’obtenir chacune une délégation d’autorité parentale sur l’enfant de l’autre qui permet d’avoir des droits et des devoirs sur l’enfant jusqu’à 18 ans. Pari gagné, le tribunal juge la requête recevable, malgré la déclaration du ministère public qui s’était, quant à lui, opposé à la requête du couple."

Source : Gwedoline Debono - France Soir 10/01/2008

- Up-date - 11/01/2008 :  On pouvait s'y attendre, le parquet a fait appel de la décision du juge. Philippe Lemaire, procureur de la République, a tenu à préciser : "Nous avons un rôle de surveillance en ce qui concerne la nom ou l'évolution de la famille. Cet appel n'est pas ciblé sur l'homoparentalité. Cette affaire intervient dans un débat public. (…) L’autorité parentale ne pose pas de problème particulier dans un couple homosexuel lorsqu’il n’y a qu’un seul parent... Ici [le problème, donc l'appel, NDLR] est lié au croisement de l'autorité..." Le procureur estime que son rôle est de veiller au respect de la loi, notamment celle de 2002... Affaire à suivre !

Partager cet article

Repost 0

commentaires