Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Mon web à moi, ma vie... Mes envies, mes amours, mes humeurs, mes emmerdes et vous !

10 octobre 2007 3 10 /10 /octobre /2007 08:46

  "Nous avons parlé de cette journaliste [Anna Politkovskaïa, ndlr], de la façon dont avaient été réprimées les manifestations d'homosexuels, de la Tchétchénie", a-t-il déclaré [Nicolas Sarkozy, ndlr]. "J'ai fait valoir que la Russie avait beaucoup regagné de son statut ces dernières années au plan intérieur comme au plan international et que c'était vraiment dommage que ça puisse être ternie par des comportements qui n'étaient pas compris chez nous."
  Désolé, Monsieur le Président, ce sont des comportements que nous comprenons, nous, trés bien ! Peut-être avez-vous quelques difficultés de votre côté à voir les comprendre mais nous savons, nous, interpréter les faits et gestes de Vladimir Poutine, de sa police, de ses armées, de ses milices... Et la langue de bois, qui vous sied si bien quand elle vous sert, le lissage de poils dans le sens qui vous convient (plus à vous qu'à vos interlocuteurs), vos pratiques, nous les dénonçons avec la même vigueur que nous avons quand il faut condamner les crimes perpétrés par le régime russe du Président Poutine ! Monsieur Sarkozy, il n'y a pas 36 façons de réagir face à la manière forte utilisée par Moscou contre la presse, contre les homosexuels, contre le peuple tchéchène. Vous qui êtes adepte des éclats de voix haussez le ton et dîtes clairement ce que la France en pense ! A moins que vos propos mesurés ne montrent au contraire combien vous êtes sensible aux arguments du Président russe et que vos idées toutes personnelles ne se rapprochent des siennes ! Car on sait déjà comment vous concevez la liberté de la presse, ce que vous pensez de l'homosexualité...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Altaïr 10/10/2007 10:40

Merci, merci pour cet article :)

AL1 10/10/2007 22:44

Altaïr > Merci... mais de rien... C'est juste un cri du coeur après avoir entendu ce matin le contre-rendu de leur entretien...