Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Mon web à moi, ma vie... Mes envies, mes amours, mes humeurs, mes emmerdes et vous !

15 septembre 2007 6 15 /09 /septembre /2007 23:05
jasonhubbardestlesoldatryandirak.jpg  Busherie Production présente "Il faut sauver le soldat Hubbard"... Comme dans le film de Steven Spielberg, un GI américain est autorisé à quitter le front irakien après y avoir perdu ses frères...
  Il s’appelle Jason Hubbard. Il a 33 ans. Il avait deux frères cadets, Jared et Nathan. Avait, car depuis mercredi 22 août, Nathan a rejoint Jared sur la longue liste des soldats américains tués en Irak depuis mars 2003. Comme le veut la règle du «seul survivant», Jason Hubbard, qui servait lui aussi en Irak, a été autorisé à rentrer à Clovis, en Californie, pour y retrouver ses parents et assister aux funérailles de son frère. Les derniers honneurs rendus, ses supérieurs devront lui laisser le choix entre retourner au combat ou rester auprès de ses parents, de sa femme et de son petit garçon de 2 ans.

  L’histoire des frères Hubbard ressemble à s’y méprendre à la célèbre fiction de Steven Spielberg "Il faut sauver le soldat Ryan", elle-même basée sur l’histoire vraie des frères Niland durant la Seconde Guerre mondiale. Depuis ce mercredi, elle fait les gros titres de la presse américaine, à un moment où le nombre des GI tués depuis le début de la guerre approche la barre des 3800 (3724, en date du 22 août, selon le site indépendant http://icasualties.org).

  Mais revenons aux Hubbard, parfait symbole de cette Amérique qui a cru Bush junior, au point d’envoyer ses trois fils combattre en Irak. C’est en octobre 2004 que la mort frappe cette famille sans problèmes, dont le père, Jeff, est retraité de la police. Lors d’une opération près de Falloujah, Jared, jeune marine de 22 ans, est fauché par une de ces roadside bombs, ces engins meurtriers que la rébellion place aux bords des routes fréquentées par les convois US qui préparent l’assaut de la citadelle sunnite.

  Peu de temps après, et en dépit des supplications de leur mère Peggy, Jason et Nathan décident de rejoindre l’Army. «Pour rendre hommage à Jared, mais aussi un peu pour le venger», dira Nathan dans une interview au Los Angeles Times peu avant de partir.

  A l’automne 2005, les deux frères sont sous les drapeaux. Jason, l’aîné, promet à sa mère de veiller sur le petit Nathan. Peu avant d’être déployés, ce dernier confiera: «Des gens vont être frappés, d’autres seront tués. C’est comme ça, il faut l’accepter.»

  Mercredi (22 août), Nathan est mort avec 13 camarades de la 25e division d’infanterie. L’hélicoptère Black Hawk qui les emportait loin d’une zone de combat du nord de l’Irak s’est écrasé après le décollage. A cause d’une avarie et non d’un tir ennemi, a précisé le Pentagone...

Source : 24heures.ch 25/08/2007

Partager cet article

Repost 0

commentaires