Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog



Mon web à moi, ma vie... Mes envies, mes amours, mes humeurs, mes emmerdes et vous !

11 juin 2007 1 11 /06 /juin /2007 11:18
cestlaouhabiteunjugecelebrecandidataladeputation.jpg  C'est  l'élection à la députation la plus singulière. Hier, dimanche, dans la 3ème circonscription du L.-&-G., le candidat UMP qui se présentait pour la première fois face aux électeurs y a obtenu un peu moins de 42%. Au soir du 2ème tour il devrait obtenir facilement la majorité absolue... Et peut-être perdre sur tapis vert ! C'est le Conseil Constitutionnel qui en décidera après le scrutin : l'homme est en effet sous le coup d'une inégilibilité.
  De par sa fonction de magistrat ayant compétence sur l'ensemble du territoire national* il ne peut prétendre à être élu pour un mandat national (député, sénateur, etc.). De plus il a pour adversaire une personne dont il a lui-même mis en examen le suppléant dans le cadre d'une affaire de prise d'otages à l'étranger ("intelligence avec une puissance étrangère" !). Un adversaire et son suppléant à qui le magistrat-candidat a interdit de se rencontrer et de communiquer...
  Et pour continuer à s'amuser de la situation, avouons que notre homme est une célébrité nationale qui doit vivre cacher afin de ne pas être reconnu, retrouvé, poursuivi par les "terroristes" qu'il chasse depuis de nombreuses années. Situation ubuesque pour quelqu'un qui se présente aux suffrages des électeurs et doit donc être vu à Paris et dans sa circonscription. Et quelqu'un qui n'a pas perdu les bonnes habitudes octroyées par la République. Déplacement en voiture blindée à immatriculations multiples, avec gardes du corps, et lieu de résidence tenu secret... Sauf qu'un célèbre site Internet de renseignements téléphoniques vous fournit gratuitement les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone du dit magistrat-candidat ! J'en rigole encore.

* Un juge ne peut être candidat à des élections politiques nationales qu'en dehors de sa circonscription judiciaire.

Partager cet article

Repost0

commentaires