Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Mon web à moi, ma vie... Mes envies, mes amours, mes humeurs, mes emmerdes et vous !

26 janvier 2014 7 26 /01 /janvier /2014 19:35

  C'est l'info de la semaine même si elle n'a pas fait l'objet de la Une des grands quotidiens ou hebdomadaires de la presse internationale : plusieurs milliers (on parle de centaines de milliers ?) de places n'ont pas encore trouvé d'acheteurs pour des dizaines d'épreuves des JO de Sotchi qui commencent dans 15 jours. Ce qui embarasse au plus haut point le Comité d'organisation et plus encore le Président Poutine lequel a porté à bout de bras ces Jeux olympiques d'hiver pas comme les autres. En effet, Sotchi sont les JO les plus chers de l'histoire des jeux modernes, 5 fois le budget prévu.

 Le Comité International Olympique avait annoncé la mise en vente d'1,1 millions de tickets d'entrée. Il en resterait à ce jour plus de 300000 (plus d'un tiers) à vendre ce qui là aussi du jamais vu. Pour comparaison en 2010, 97% des billets avaient trouvé preneurs avant que ne débutent les JO de Vancouver.

 Et comme si cela ne suffisait pas, on a appris hier que cette désaffection du public, principalement étranger, serait liée effectivement à la politique liberticide de Vladimir Poutine. Les lois anti-gay qui visent interdire toute "propagnade homosexuelle envers les mineurs" ont fait réagir la communauté internationale alors même les organisateurs des JO de Sotchi rencontraient de grosses difficultés dans l'avancement des travaux.

 Le Président russe a bien essayé de tempérer ses propres propos en soulignant qu'il n'y aurait pas d'arrestation pendant les Jeux en février prochain. Mais dans le même temps certains des députés à l'origine de ces lois s'inquiètent de l'image de la Russie sur la scène internationale et sur le possible et relatif échec des JO. Ils ont demandé à V. Poutine la possibilité de supprimer toute référence à une "sexualité non-naturelle", celle(s) qui pose(nt) problème à cet hyper-Président à la virilité débordante et à l'hétérosexualité aujourd'hui contestée, son récent divorce étant devenu un argument utilisé par quelques-uns de ses opposants (ceux encore en liberté !), notamment une biographe, pour en faire un homosexuel refoulé sinon caché... Vous avez dit pression ?

Partager cet article

Repost 0
AL1 - 26/01/2014 7:35PM
commenter cet article

commentaires